Russell : Penser à Mercedes ne serait pas professionnel

Alors qu'il rejoindra Mercedes dès le mois prochain, George Russell a assuré qu'il restait concentré sur son ultime mission chez Williams : terminer à la huitième place du classement constructeurs.

Russell : Penser à Mercedes ne serait pas professionnel
Charger le lecteur audio

Prêté à Williams pendant trois saisons, George Russell retournera chez Mercedes, cette fois-ci en tant que pilote titulaire, en 2022. Depuis l'annonce de ce transfert au mois de septembre, le pilote britannique a été bombardé de questions sur sa future structure. Mais ce dernier n'y a pas prêté attention en raison de la lutte au classement général dans laquelle est impliqué l'employeur actuel de Russell, qui détient la huitième place aux dépens d'Alfa Romeo.

"Bien évidemment, on me pose beaucoup de questions sur mon arrivée chez Mercedes l'an prochain mais je pense que ce ne serait pas professionnel si je me projetais trop tôt ou trop vite", a lancé le Britannique à la suite d'une énième question sur Mercedes. "Je donne le maximum pour cette saison et les courses restantes."

Devancé par la marque au Biscione durant la première partie de l'année, Williams a conquis la huitième place du classement général à la suite d'une arrivée dans le top 8 pour Russell et son coéquipier Nicholas Latifi au Grand Prix de Hongrie. Cette performance a ensuite été supplantée par le premier podium du Britannique au Grand Prix de Belgique, Russell ne marquant que neuf unités supplémentaires avec l'attribution de la moitié des points. Ainsi, en l'espace de deux courses, Williams a ouvert son compteur, dépassé Alfa Romeo et pris une avance de 17 points sur son rival.

Remonté à la neuvième place en début de course, George Russell a finalement glissé jusqu'à la 16e position au GP de Mexico

Remonté à la neuvième place en début de course, George Russell a finalement glissé jusqu'à la 16e position au GP de Mexico

Deux huitièmes places décrochées par Kimi Räikkönen ont permis à l'écurie italienne de réduire son retard à 12 points, ce qui rend possible une remontée d'Alfa Romeo lors des quatre derniers Grands Prix de la saison. Par conséquent, la mission de Russell n'est pas tout à fait terminée.

"Je veux m'assurer que nous verrouillions cette huitième place mais Alfa a récupéré quatre points", a commenté Russell, hors du top 10 pour la troisième fois d'affilée à Mexico tandis que Räikkönen a terminé huitième. "Je ne sais pas ce qui s'est passé avec Antonio [Giovinazzi], il était dans les points [avec Räikkönen] à un moment donné. Maintenant, notre objectif est de marquer quelques points de plus et d'essayer d'empêcher [Alfa Romeo] d'en inscrire."

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

La F1 révèle une nouvelle identité pour promouvoir l'hybride
Article précédent

La F1 révèle une nouvelle identité pour promouvoir l'hybride

Article suivant

Mercedes : Bottas devait donner son aspiration à Hamilton

Mercedes : Bottas devait donner son aspiration à Hamilton
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021