Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
55 jours
09 mai
Prochain événement dans
61 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
100 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
117 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
134 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
208 jours
10 oct.
Course dans
218 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
233 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
240 jours
07 nov.
Course dans
247 jours

Russell assure qu'il sera chez Williams en 2021 malgré la rumeur Pérez

Alors qu'une rumeur envoie potentiellement Sergio Pérez chez Williams à sa place, George Russell a assuré n'avoir aucune raison de s'inquiéter pour son avenir avec l'écurie britannique.

Russell assure qu'il sera chez Williams en 2021 malgré la rumeur Pérez

L'écurie Williams a changé de propriétaire à l'été et, peu avant cette annonce historique pour un constructeur qui avait été toute son existence dirigé par la famille éponyme, avait annoncé conserver ses deux pilotes actuels, George Russell et Nicholas Latifi pour la saison 2021. Le destin des deux hommes semblait donc assuré mais ces derniers jours, des rumeurs sont apparues.

Sergio Pérez, laissé pour compte par l'arrivée prochaine de Sebastian Vettel au sein de Racing Point, future Aston Martin, est sur le marché et avec lui l'argent de ses soutiens mexicains, et Grove pourrait être un point de chute. Si Dorilton Capital, nouveau propriétaire de la structure, souhaitait en effet privilégier deux pilotes apportant des fonds, Russell serait placé en situation difficile et sans doute contraint de céder son baquet.

Lire aussi :

Interrogé en conférence de presse ce jeudi avant le Grand Prix du Portugal, le jeune Britannique a toutefois assuré n'avoir aucune inquiétude concernant son baquet 2021 et son avenir chez Williams. "J'ai un contrat pour l'année prochaine avec les nouveaux propriétaires qui viennent d'arriver", a-t-il déclaré.

"Rien n'a changé du tout, d'un point de vue contractuel, sous les nouveaux propriétaires. En fait, je ne leur en ai pas parlé, parce que de mon côté, il n'y a pas d'inquiétudes. Ils seront tous là ce week-end. Je suis sûr que tous les doutes seront levés, mais je ne suis pas inquiet. Je serai sur la grille l'année prochaine avec Williams."

George Russell est en Formule 1 depuis l'an passé après avoir été sacré Champion F2 en 2018, aidé par ses liens avec Mercedes puisqu'il fait partie du programme de jeunes pilotes de la marque allemande. Or, Williams est équipé d'unités de puissance à l'Étoile. Il est souvent vu comme le remplaçant naturel du prochain pilote qui quittera l'écurie d'usine Mercedes, et semblait en lice pour obtenir un baquet dès 2021 avant que Valtteri Bottas ne soit renouvelé.

Lire aussi :

"J'imagine que dans les prochaines semaines, s'il y avait la moindre raison de s'inquiéter, je serais en contact toutes les semaines avec les gars de Mercedes", a continué Russell en conférence. "Nous restons toujours en contact. Je me sens dans une position vraiment privilégiée d'avoir leur soutien total, et sur le long terme je pense que je suis dans une très bonne position. Si on en arrive vraiment là, je leur parlerai, mais ici et maintenant, je n'ai aucune raison de m'inquiéter."

Même s'il assure n'avoir pas réagi aux rumeurs en activant les discussions avec d'autres écuries, il n'est pas étonné par la situation et les bruits autour de son avenir au vu du nombre de pilotes cherchant un baquet. "C'est compréhensible qu'il y ait de la spéculation, car il y a beaucoup d'excellents pilotes qui sont disponibles et se battent pour une place avec Sergio, les deux gars de chez Haas, [Nico] Hülkenberg également. Donc il y a inévitablement de la spéculation. Malheureusement, en F1, il n'y pas assez de place pour tous ceux qui méritent nécessairement d'y être."

partages
commentaires

Voir aussi :

Grosjean : "Je pense que j'avais encore ma place en F1"

Article précédent

Grosjean : "Je pense que j'avais encore ma place en F1"

Article suivant

Ocon et Renault : 2020, la pire année pour s'intégrer ?

Ocon et Renault : 2020, la pire année pour s'intégrer ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Portugal
Lieu Portimão
Pilotes George Russell
Équipes Williams
Auteur Fabien Gaillard
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021