Russell a cru jouer la sixième place à Monaco

Classé à une remarquable 15e place en Principauté, George Russell a un temps entretenu l'espoir de finir sixième, ce qui aurait été un véritable exploit au volant de la rétive Williams FW42.

Russell a cru jouer la sixième place à Monaco

George Russell et Robert Kubica se sont qualifiés en dernière ligne à Monaco, comme à l'accoutumée pour les deux monoplaces les moins performantes du plateau, mais la course leur a réservé bien des surprises. S'il s'est retrouvé dernier au départ, Russell a profité de l'accrochage entre Kubica et Antonio Giovinazzi pour les doubler, tout en faisant l'undercut à Lance Stroll et à Kimi Räikkönen. Voilà comment il a devancé une Racing Point et les deux Alfa Romeo à l'arrivée… et peut-être était-il possible de faire encore mieux ?

Lire aussi :

"Cela aurait pu tourner encore mieux. L'un des gars ralentissait tout le peloton et nous retenait, malheureusement, mais il y a eu un moment où nous pensions que nous allions être devant [Carlos] Sainz au sixième rang", révèle l'Anglais, qui n'était qu'à 18 secondes du pilote McLaren après 31 des 78 tours de course. "De mon côté, j'étais vraiment satisfait de la course, nous ne nous battions pas pour grand-chose lors de la seconde moitié, mais je voulais faire comme si c'était le cas, car je dois tester mes limites afin de savoir à quoi m'attendre quand le moment viendra de nous battre. J'attaquais à fond et je pense que les chronos étaient relativement bons."

George Russell, Williams Racing
Robert Kubica, Williams FW42

Cependant, ne suggérez pas à Russell qu'il est parvenu à transcender les limites de la voiture : "Je ne veux pas le dire ainsi, mais je pense que nous en avons tiré le meilleur. C'était génial d'engranger tant de tours en poussant vraiment mes limites. Il y a un moment où mon ingénieur m'a dit à la radio que je tournais au même rythme que le leader !" Sur les 20 derniers tours, les 15 meilleurs chronos du pilote Williams atteignaient une moyenne de 1'17"361, par rapport à 1'17"388 pour Lewis Hamilton, qui a remporté ce Grand Prix. Ils étaient rentrés au stand quasiment au même moment, aux dixième et onzième tours respectivement, mais Hamilton avait chaussé des mediums, Russell des durs.

Robert Kubica, quant à lui, n'a pas eu de réussite, percuté par l'Alfa Romeo d'Antonio Giovinazzi dans une tentative de dépassement optimiste. C'était au 15e tour, alors qu'il était 15e à la faveur des arrêts au stand. "Je n'ai pas eu de chance mais c'est comme ça, c'est Monaco", commente le Polonais, laconique. "La course a très bien commencé pour nous, et quand le Safety Car est arrivé, j'étais sûr de rentrer au stand, mais ça n'a pas été le cas. Ensuite, Giovinazzi m'a heurté par l'arrière à La Rascasse ; j'ai perdu beaucoup de temps car j'ai dû mettre la marche arrière, j'ai bloqué certains pilotes. C'est comme ça."

Propos recueillis par Stuart Codling

partages
commentaires
Bottas : Verstappen "a continué à aller vers la droite" au stand

Article précédent

Bottas : Verstappen "a continué à aller vers la droite" au stand

Article suivant

Vettel : La Ferrari n'est pas "aussi mauvaise qu'elle en a l'air"

Vettel : La Ferrari n'est pas "aussi mauvaise qu'elle en a l'air"
Charger les commentaires
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021
Comment Schumacher a façonné l'équipement moderne des pilotes Prime

Comment Schumacher a façonné l'équipement moderne des pilotes

Vous vous méprenez si vous pensez que les avancées technologiques en Formule 1 se sont limitées aux voitures ces dernières années. Ce n'est pas seulement ce dans quoi les pilotes s'assoient qui évolue, mais aussi ce qu'ils portent.

Formule 1
14 juil. 2021
Pourquoi Russell est bien plus qu'un spécialiste des qualifications Prime

Pourquoi Russell est bien plus qu'un spécialiste des qualifications

Oubliez le surnom ridicule de "Monsieur Samedi". George Russell ne se contente pas de statistiques de qualifications impressionnantes. Ce jeune talent très complet est en train de sortir Williams du marasme alors qu'il envisage un avenir chez Mercedes, explique Luke Smith.

Formule 1
13 juil. 2021