Russell : "La Williams reste la voiture la plus lente"

Malgré les progrès évidents de Williams par rapport à 2019, George Russell évite tout excès d'optimisme à l'issue des essais hivernaux.

Russell : "La Williams reste la voiture la plus lente"

Si Williams était nettement distancé par la concurrence lors des tests de pré-saison 2019 et a ensuite passé l'année en fond de grille, les essais qui viennent d'être menés à Barcelone se sont avérés bien plus prometteurs. Dans la hiérarchie de ces six jours de tests, la FW43 est la septième monoplace la plus compétitive grâce à un tour de George Russell en 1'16"871 avec les pneus C5, devançant AlphaTauri (1'16"914, C4), Alfa Romeo (1'16"942, C5) et Haas (1'17"037, C4).

Lire aussi :

Compte tenu des faibles écarts et des différences de composés pneumatiques, Russell ne crie pas victoire pour autant. "Aucun doute, nous sommes en meilleure posture [que l'an dernier]", reconnaît le Britannique. "En étant réaliste, nous restons la voiture la plus lente. Je ne vais pas m'enflammer, mais nous avons certainement réduit l'écart. C'est tout ce que nous pouvions espérer cet hiver. Nous irons à Melbourne et on verra, mais comme je l'ai dit... Ne vous attendez pas à nous voir en Q2 ou en Q3. Nous avons certainement progressé, mais les attentes sont maîtrisées."

"Je sais combien nous avons gagné, mais vous savez, le quantifier par rapport aux autres équipes est très difficile. Notre temps au tour était plus rapide que celui de l'Alfa [vendredi], mais ça ne compte pour rien. Et j'étais devant la Red Bull et la Mercedes à un moment, donc qui sait... Melbourne sera le révélateur, mais comme je l'ai dit, j'ai bon espoir que nous puissions être dans la bataille. Mais avant d'y être, aucune idée."

George Russell, Williams Racing

Bien que Williams ait parcouru 3403 kilomètres lors de ces essais – moins que la moyenne de 3606 km des neuf autres équipes, mais bien davantage que les 2639 km couverts par la FW42 l'an passé – la fiabilité reste source d'inquiétude, avec plusieurs problèmes survenus sur l'unité de puissance à l'étoile. L'écurie d'usine en a également rencontré.

Lire aussi :

"Je ne fais que piloter", tempère Russell. "Je laisse ça aux gars de Mercedes. Ce n'est évidemment pas idéal, mais Mercedes est en train de repousser les limites, et je suis sûr qu'ils vont tout analyser."

Quoi qu'il en soit, Williams est manifestement en train de remonter la pente, mais Russell, qui est sous contrat avec l'équipe jusqu'au terme de la saison 2021, est conscient que cela va prendre du temps. "La route est longue. McLaren en est le meilleur exemple, vu le temps qu'il leur a fallu pour se remettre, et regardez où ils sont maintenant. Comme je l'ai dit, mieux vaut fixer des objectifs raisonnables et les surpasser", conclut l'Anglais.

Propos recueillis par Oleg Karpov

partages
commentaires
Hamilton affiche sa confiance en Mercedes malgré des soucis moteur

Article précédent

Hamilton affiche sa confiance en Mercedes malgré des soucis moteur

Article suivant

Schumacher jouant un jeu psychologique face à Rosberg ? Fry en doute

Schumacher jouant un jeu psychologique face à Rosberg ? Fry en doute
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone II
Pilotes George Russell
Équipes Williams
Auteur Benjamin Vinel
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021