Le sacrifice de Fittipaldi pour Haas

partages
commentaires
Le sacrifice de Fittipaldi pour Haas
Par : Benjamin Vinel
10 nov. 2018 à 15:41

Directeur de l'écurie Haas, Günther Steiner explique que son nouveau pilote d'essais Pietro Fittipaldi sera pleinement dédié à sa tâche en 2019.

Pietro Fittipaldi est un pilote particulièrement éclectique. L'Américano-Brésilien a commencé sa carrière en sport auto en NASCAR avant de gravir les échelons des formules de promotion en Europe ; l'an passé, après son titre en Formule V8 3.5, il a été aperçu en WEC, en IndyCar, en Super Formula et même au Rookie Test de Formule E, où il s'était d'ailleurs montré très compétitif.

Lire aussi :

Le nouveau rôle de Fittipaldi chez Haas, notamment sur le simulateur, va toutefois changer la donne. "Il ne courra dans aucune autre discipline", confirme Günther Steiner, interrogé par Motorsport.com lors d'un point presse. "Je crois qu'il a quelques discussions, mais il ne courra pas beaucoup, car nous avons vraiment besoin de lui. C'était ma demande : nous avons besoin qu'il soit disponible. Il a dit : 'Oui, je me sacrifie en ne courant pas'. Du moins, s'il court quelque part, ce ne sera pas en même temps que la F1. Je lui ai dit qu'il pouvait courir où il voulait, tant que cela n'entrait pas en conflit avec les courses de F1."

"Cela confirme qu'il en a envie. J'ai dit que s'il y avait quelques conflits de date, nous trouverions une solution. Il peut être absent pour quelques courses, je ne veux pas détruire une opportunité de courir ailleurs ni entraver sa carrière. Mais s'il ne voulait faire que 50% du travail, alors il faudrait trouver quelqu'un d'autre."

Pietro Fittipaldi, Dale Coyne Racing Honda

Pietro Fittipaldi, Dale Coyne Racing Honda

Photo de: Phillip Abbott / LAT Images

Günther Steiner, directeur, Haas F1, en conférence de presse

Günther Steiner, directeur, Haas F1, en conférence de presse

Photo de: Andy Hone / LAT Images

Ce recrutement fait en tout cas le bonheur de Romain Grosjean, qui vit le développement de l'écurie américaine depuis les débuts de cette dernière en Formule 1 : "Nous avons besoin d'aide dans l'équipe, surtout du côté du simulateur, donc ce sera bien de l'avoir."

Quant à lui, Fittipaldi a des garanties. Celles d'être également sollicité pour des essais, sachant qu'au moins deux des quatre journées de test en cours de saison sont actuellement réservées à des rookies pour chaque équipe.

"Pour les jeunes pilotes, c'est très difficile d'avoir des opportunités de piloter une F1, et je m'y suis engagé : 'Tu auras l'opportunité de tester la voiture, tu ne vas pas servir qu'à aller sur le simulateur', car ce ne serait pas bon pour nous, on ne pourrait pas avoir de corrélation avec la vraie voiture", analyse Steiner. "Il voit donc ça comme un tremplin vers la F1, et c'est ce que nous lui donnons."

Lire aussi :

Il ne reste qu'un obstacle pour Fittipaldi, et pas des moindres : le fait qu'il n'a pas encore suffisamment de points de Super Licence à son actif pour obtenir le précieux sésame qui lui permettrait un jour de courir en Formule 1. Son titre de Formule V8 3.5 lui en confère 20 sur les 40 requis, et s'il souhaite être titularisé en 2020, il doit forcément obtenir les autres l'an prochain.

"C'est un problème auquel nous devrons faire face, le moment venu. Mais s'il court ailleurs, s'il trouve quelque chose... Parce qu'il en a déjà pas mal, grâce à son titre en F3.5, il ne lui en faut pas beaucoup", conclut Steiner.

Propos recueillis par Oleg Karpov

Article suivant
EL3 - Vettel s'empare du record et distance Hamilton

Article précédent

EL3 - Vettel s'empare du record et distance Hamilton

Article suivant

Pneus 2019 : la bande de roulement moins épaisse généralisée

Pneus 2019 : la bande de roulement moins épaisse généralisée
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pietro Fittipaldi
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités