Sainz : L'accident de Monza "ne se reproduira pas de sitôt"

Toujours dans une "phase d'apprentissage" avec la Ferrari SF21, Carlos Sainz a assuré que son accident à Monza, son troisième en quatre Grands Prix, ne se reproduirait pas en cette fin de saison.

Sainz : L'accident de Monza "ne se reproduira pas de sitôt"

La rentrée des classes est difficile pour Carlos Sainz. Déjà victime d'un accident aux qualifications du Grand Prix de Hongrie, début août, le pilote Ferrari a récidivé aux EL3 du Grand Prix des Pays-Bas puis lors des EL2 du Grand Prix d'Italie, lorsqu'il a perdu le contrôle de sa monoplace à la Variante Ascari et a violemment heurté les barrières.

Bien que ces multiples incidents ne soient pas survenus en course, ils ont néanmoins impacté la confiance de Sainz, qui a assuré ne pas en avoir terminé avec sa "phase d'apprentissage"

"C'est clairement un accident que j'aurais dû éviter, c'est un accident que je ne comprends toujours pas, je n'ai pas d'explication", a-t-il commenté au sujet de la sortie de piste de Monza. "La voiture était très neutre à Ascari durant tout le week-end, et j'avais de grandes difficultés avec l'équilibre [dans ce virage]. J'imagine que je suis encore dans une phase d'apprentissage avec la voiture. Elle semble être très neutre au milieu des virages, je dois être prudent lors de la ré-accélération."

Lire aussi :

Trouve-t-on une même cause aux trois accidents de Sainz ? Selon l'intéressé, il s'agit avant tout de "trois accidents distincts avec trois causes distinctes". L'Espagnol a ajouté : "À Zandvoort, j'étais légèrement sorti de la trajectoire et j'ai perdu le contrôle de la voiture, c'était une erreur de pilotage. À Budapest, je suis presque certain d'avoir pris l'une des plus grosses rafales de vent de ma carrière".

S'il a estimé que son apprentissage n'était pas encore terminé, Sainz a pourtant été félicité pour son adaptation rapide après avoir quitté McLaren en décembre 2020 et roulé pour la première fois dans la Ferrari SF21 en mars 2021. Le pilote espagnol a signé deux podiums lors de la première moitié de saison et occupe actuellement la septième place du classement général avec 6,5 points de retard sur son coéquipier Charles Leclerc, titulaire à Maranello depuis 2019.

Néanmoins, ses accidents à Zandvoort et à Monza ont légèrement noirci le tableau et sont survenus au moment où Mattia Binotto, directeur d'équipe, demandait à son pilote de boucler des week-ends de course sans commettre la moindre erreur en deuxième partie de saison. Après l'épisode de Monza, Sainz est catégorique : son crash en essais "ne se reproduira pas de sitôt".

"Ce n'est pas idéal parce que je cause beaucoup trop de réparations pour les mécaniciens et pour l'équipe ces derniers temps, mais je suis certain que cela ne se reproduira pas de sitôt, et je vais m'en remettre", a-t-il indiqué. "Mais oui, je dois en tirer les leçons et je dois continuer à analyser et à apprendre parce que ce n'est pas génial."

partages
commentaires
Le trophée de Ricciardo a rejoint celui de Senna

Article précédent

Le trophée de Ricciardo a rejoint celui de Senna

Article suivant

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021