Sainz : Un gros crash "sans avoir vraiment attaqué"

Carlos Sainz a vécu une journée difficile mais finalement sans conséquences trop importantes, après un gros accident en essais libres à Monza.

Sainz : Un gros crash "sans avoir vraiment attaqué"

Pour la deuxième fois en deux week-ends, Carlos Sainz a mis ses mécaniciens à forte contribution. Après son accident à Zandvoort la semaine dernière, le pilote Ferrari a cette fois subi un accident important lors de la deuxième séance d'essais libres. Survenu à quelques heures seulement des Qualifs Sprint du Grand Prix d'Italie, à Monza, il a bien failli tout remettre en cause pour la suite.

Lors des EL2, Sainz a perdu le contrôle dans la chicane Ascari et a rapidement tapé le mur de pneus, violemment et de face. Le choc a été assez spectaculaire, mettant le cou de l'Espagnol à rude épreuve et permettant une fois de plus de mesurer l'importance de tous les éléments de sécurité, à commencer par le système HANS.

"Je vais bien, c'était un gros choc ce matin, mais j'ai pu bien me remettre", rassure Carlos Sainz ce samedi soir au micro de Sky Sports." La voiture, heureusement, n'était pas trop endommagée. C'était ce qui m'inquiétait. Nous avons pu participer aux Qualifs Sprint après un super boulot des mécaniciens."

Le pilote Ferrari admet que sa confiance en a pris un sérieux coup, car il n'était pas dans un tour d'attaque et n'a toujours pas d'explication rationnelle à cette sortie de piste.

"Ce matin, je ne sais pas exactement ce qui s'est passé", admet-il au micro de DAZN. "J'ai complètement perdu la voiture, sans même avoir vraiment attaqué, et c'était un peu inquiétant car je ne savais vraiment pas ce qui s'est passé, ni pourquoi j'ai perdu la voiture. […] C'était un gros crash. J'imagine que demain, je me réveillerai un peu endolori après cet accident, mais aujourd'hui je ne le sentais pas trop, avec l'adrénaline je suppose. Je vais faire de mon mieux demain et je devrais être en forme pour courir."

Sainz a pu s'élancer depuis la septième place sur la grille des Qualifs Sprint et, après un premier tour difficile, il a bouclé l'épreuve au même rang, derrière son coéquipier Charles Leclerc.

"Je ne suis pas bien parti puis, au premier virage, je crois qu'il y a eu un contact avec Gasly et tous ceux à l'extérieur ont été rattrapé par le trafic", explique-t-il. "Tous ceux qui étaient à l'intérieur sont passés. J'ai essayé de retrouver peu à peu mes sensations avec la voiture, car après l'accident ce matin, la confiance n'était pas très élevée, surtout au virage 8. Je voulais y aller doucement pour reprendre confiance en vue de demain."

"C'est une bonne position, nous n'avons pas beaucoup de rythme, tout le monde devant nous va plus vite et ceux qui sont derrière sont peut-être un petit peu plus lent, donc c'est peut-être notre place. Demain nous essaierons de prendre un bon départ, de voir si nous pouvons nous battre pour terminer parmi les cinq ou six premiers."

Lire aussi :

partages
commentaires
Gasly très déçu et inquiet pour les dépassements
Article précédent

Gasly très déçu et inquiet pour les dépassements

Article suivant

Pérez : Les Qualifs Sprint "très ennuyantes" n'apportent rien

Pérez : Les Qualifs Sprint "très ennuyantes" n'apportent rien
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021