Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
46 jours
09 mai
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
94 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
102 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
119 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
137 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
151 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
179 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
186 jours
12 sept.
Course dans
193 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
206 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
210 jours
10 oct.
Course dans
220 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
235 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
242 jours
07 nov.
Course dans
249 jours

Sainz ne cherche pas à quitter McLaren en 2021

Carlos Sainz estime être dans la meilleure équipe possible à l'heure actuelle et imagine son avenir se lier à celui de McLaren, y compris en 2021 lors du grand chamboulement réglementaire de la Formule 1.

Sainz ne cherche pas à quitter McLaren en 2021

Comme la majorité des pilotes de la grille, Carlos Sainz dispose d'un contrat avec son équipe qui prendra fin à l'issue de la saison prochaine. Avec l'introduction de la nouvelle réglementation en 2021, le marché des transferts pourrait s'avérer remuant, puisque même les pilotes de pointe peuvent s'interroger sur leur avenir. C'est ce que rappelait récemment Max Verstappen. Mais si des places pourraient éventuellement se libérer chez Mercedes, Ferrari ou Red Bull Racing – ce qui reste à démontrer –, Carlos Sainz ne les a pas particulièrement dans le viseur. Recruté par l'écurie de Woking après une aventure Renault qui s'est terminée plus vite que prévu, l'Espagnol pense être au bon endroit et veut s'inscrire dans la durée.

Lire aussi :

"Depuis que je fais partie de cette équipe, c'est une courbe [de performance] ascendante constante", prétend Sainz. "C'est quelque chose de très attractif à avoir et que l'on ne voit pas beaucoup en Formule 1. Je suis très heureux et très fier de ce que fait l'équipe. Il est bien entendu très tôt pour penser à 2021, mais je suis très heureux dans cette équipe, ça ne fait aucun secret. Je pense que les deux parties sont très contentes l'une de l'autre et, pour le moment, pour moi il n'y a nulle part ailleurs vers où regarder."

À 25 ans, Sainz a déjà franchi le cap des 100 Grands Prix en Formule 1, et vient de fêter son premier podium dans la discipline à Interlagos. Fort de sa formation au sein du Red Bull Junior Team, de sa carrière lancée chez Toro Rosso, mais aussi de la saison plus difficile vécue l'an dernier chez Renault, il estime avoir désormais les épaules pour mener vers les sommets une écurie comme McLaren.

"L'année passée aux côtés de Nico [Hülkenberg] m'a beaucoup aidé pour apprendre d'un pilote expérimenté", souligne Sainz. "Auparavant, tous mes coéquipiers avaient une année d'expérience en Formule 1, alors passer cette année avec Nico m'a aidé à apprendre de nouvelles choses. En arrivant chez McLaren, je savais que j'étais prêt à relever le défi, à comprendre l'équilibre de la voiture, la manière de la développer, tout en sachant la rapidité que j'avais avec la Toro Rosso et la Renault. C'était juste une question d'intégration dans cette équipe, de se sentir à l'aise immédiatement, et les résultats allaient venir d'eux-mêmes. Il n'y a vraiment rien eu qui m'a effrayé ou quoi que ce soit."

partages
commentaires
Pneus 2020 : Pirelli respectera la volonté des écuries

Article précédent

Pneus 2020 : Pirelli respectera la volonté des écuries

Article suivant

C'était un 25 novembre : la controverse du drapeau jaune

C'était un 25 novembre : la controverse du drapeau jaune
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz Jr.
Équipes McLaren
Auteur Basile Davoine
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021