Formule 1 GP d'Australie

Sainz a vécu "l'un des GP les plus décevants" de sa carrière

Carlos Sainz souhaite "apprendre" de son week-end cauchemardesque en Australie, qui a prouvé à quel point l'écurie devait être "parfaite" pour se battre pour la victoire.

Charles Leclerc, Ferrari F1-75, passe devant la voiture arrêtée de Carlos Sainz Jr., Ferrari F1-75

Après deux premiers Grands Prix conclus par des podiums, Carlos Sainz n'a pas maintenu sa bonne dynamique. Gêné durant les qualifications par un drapeau rouge puis auteur d'un léger travers dans la chicane rapide des virages 9 et 10, l'Espagnol s'est positionné au neuvième rang sur la grille, loin derrière son coéquipier Charles Leclerc, en pole.

Mais le cauchemar ne faisait que commencer. Contraint à un changement de volant juste avant le départ, Sainz a été victime d'un problème d'embrayage, lui faisant perdre de nombreuses positions. Le pilote Ferrari a finalement terminé sa course dès le deuxième tour, après un tête-à-queue l'envoyant dans le bac à graviers. Un scénario complètement opposé à celui de son coéquipier, qui a signé son premier Grand Chelem en Formule 1 avec la pole, la victoire, le meilleur tour et les commandes de la course du début à la fin. Le Monégasque est en tête du classement avec une avance confortable : 34 points sur son dauphin, George Russell, et 38 sur son coéquipier.

Ce dernier, très déçu après son week-end, souhaite tirer des leçons de cette manche à Melbourne. Selon Sainz, ce Grand Prix a souligné à quel point il était important de mettre tous les éléments bout à bout. "Charles pilote très bien", estime-t-il. "Comme il l'a dit, il a très bien compris cette voiture et il fait de bonnes choses avec."

"Bien sûr, c'est une superbe voiture, mais je pense aussi qu'il réalise de très bonnes courses et de très bonnes performances. J'attendais les qualifications et la course pour voir les progrès que j'avais faits. Malheureusement, ça n'a pas eu lieu. Il y allait forcément avoir une course où les choses n'iraient pas dans mon sens, et il y allait forcément avoir une course où je ferais des erreurs. Maintenant, ce qui est important est de tirer des leçons de cela. Le plus important est de revenir et d'essayer d'être parfait, et regarder un peu plus le moindre détail. Parce qu'avec la voiture que nous avons cette année, je pense que chaque course que nous ne terminons pas représente beaucoup de points perdus que nous aurions pu marquer."

Le Madrilène ne sait pas si le Grand Prix d'Australie était le pire de sa carrière, mais il ne fait aucun doute qu'il s'agissait de l'un des plus décevants. "Je ne me souviens pas exactement de mes 100 et quelques Grands Prix en F1, donc c'est difficile de dire s'il s'agit du pire. En tout cas, c'est un week-end qui avait l'air de bien démarrer", juge Sainz. "Je me sentais bien plus à l'aise avec la voiture et j'ai réalisé quelques tours solides. Et tout d'un coup, chaque élément a fait de ce week-end l'un des plus décevants. Je ne le négligerai pas."

"Ce qui est important, c'est que j'apprenne de cela, que nous apprenons en tant qu'équipe, pour être parfaits, forts et robustes dans chaque compartiment. Et garder en tête qu'avec 20 courses restantes, tout peut arriver. On ne peut qu'utiliser ce week-end pour nous motiver à apprendre et avoir 20 courses parfaites."

Du côté de Ferrari, l'écurie souhaite analyser plus en détail les conséquences du changement tardif de volant. "Nous avons dû le changer sur la grille, juste avant le tour de formation", explique Mattia Binotto. "Est-ce que cela a affecté le départ ? Je crois que c'est quelque chose que nous devons analyser car les réglages sur les volants devaient être identiques. Il a eu l'anti-calage au départ, donc nous regarderons les données pour trouver une explication sur ce qu'il s'est passé."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Giancarlo Minardi élu président de la Commission Monoplace
Article suivant Russell : "Aucun intérêt" à se battre avec Hamilton pour être 5e

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France