Sainz proche de McLaren, Gasly favori pour le baquet Red Bull

partages
commentaires
Sainz proche de McLaren, Gasly favori pour le baquet Red Bull
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
Co-auteur: Scott Mitchell
15 août 2018 à 15:50

Selon les informations de Motorsport.com, McLaren travaille actuellement sur le remplacement de Fernando Alonso par Carlos Sainz alors que Pierre Gasly a émergé comme le successeur probable de Daniel Ricciardo chez Red Bull.

Sainz a piloté pour le junior team de Red Bull, Toro Rosso, durant trois saisons et est actuellement en prêt chez Renault, mais il va perdre ce baquet en raison de la venue de Ricciardo en 2019. La décision surprise de l'Australien a offert une possibilité pour le #55 de rejoindre Red Bull mais Gasly, actuellement chez STR, a rapidement émergé comme étant le véritable favori à ce baquet.

Lire aussi :

Quand Red Bull a prêté Sainz, une option a été conservée sur lui jusqu'à la fin du mois de septembre, mais le clan de l'Espagnol a laissé entendre qu'il ne pourrait être rappelé que pour aller dans l'écurie mère et pas chez Toro Rosso.

Depuis plusieurs semaines, Sainz est dans le viseur de McLaren et il semble proche de s'engager avec la structure de Woking maintenant que Red Bull se prépare à promouvoir Gasly. Contacté par Motorsport.com, un porte-parole de McLaren a déclaré : "Nous ne faisons jamais de commentaires sur les questions liées aux pilotes." 

Sainz est un pilote confirmé du milieu de peloton avec une bonne valeur en raison de son nom de famille et est apprécié de la star de McLaren, Fernando Alonso. Ce dernier quittant la F1 à la fin de l'année, Sainz offre une bonne garantie à l'écurie britannique alors qu'elle s'interroge sur ce qu'il faut faire avec les pilotes qu'elle a déjà sous son aile.

McLaren est dans l'incertitude quant à la possibilité de conserver Stoffel Vandoorne, au vu des difficultés du Belge aux côtés d'Alonso, et le doute subsiste aussi quant à l'option qui consisterait à offrir un baquet de titulaire au réserviste, Lando Norris. Ce dernier a reconnu avant l'annonce de la décision du double Champion du monde qu'une piste pourrait être d'accumuler du roulage par le biais des essais libres du vendredi avant d'être titularisé en 2020.

Lire aussi :

Si McLaren ne choisissait pas Norris pour 2019, il pourrait soit attendre 2020, soit prêter le Britannique à une autre écurie, Toro Rosso ayant depuis un moment fait part de son intérêt mais pas dans le cadre d'un prêt.

Les chances de Vandoorne de rester en F1 seraient limitées s'il était remercié par McLaren. Il pourrait essayer de tirer profit des mouvements de Gasly et Sainz pour débarquer chez Toro Rosso, mais cela nécessiterait que Red Bull prenne la décision inhabituelle d'intégrer un pilote rejeté par un rival. Une autre solution pour Vandoorne pourrait être de trouver refuge chez Sauber, dirigé par son ancien patron chez ART en GP2, Frédéric Vasseur. Le manager du pilote au numéro 2, Alessandro Alunni Bravi, est impliqué dans la structure qui détient l'écurie suisse. Cependant, Sauber ne manque pas de pilotes potentiels, étant donné ses liens avec Ferrari et sa montée en puissance.

Il reste à voir si les soutiens de Marcus Ericsson, qui détiennent une part de l'écurie, vont continuer à financer sa place en F1 ou libérer de fait le second baquet aux côtés du candidat estampillé Ferrari.

Prochain article Formule 1
Il y a 10 ans : Alonso, catalyseur de l'amende record du Spygate

Article précédent

Il y a 10 ans : Alonso, catalyseur de l'amende record du Spygate

Article suivant

Bilan mi-saison - Ferrari encore plus proche du Graal

Bilan mi-saison - Ferrari encore plus proche du Graal
Charger les commentaires