Formule 1 GP de Miami

Sainz : Il était "nécessaire" de terminer le Grand Prix de Miami

À Miami, Carlos Sainz estime avoir payé le prix de ses sorties de piste lors des deux manches précédentes, en Australie et en Émilie-Romagne.

Carlos Sainz, Ferrari

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Après deux Grands Prix hors des points, Carlos Sainz a retrouvé le podium à Miami. Confortablement installé en troisième position durant toute la course, l'Espagnol n'a pas pu suivre la cadence imposée par les leaders Max Verstappen et Charles Leclerc, et a dû batailler en fin de course contre un Sergio Pérez en gommes neuves. Mais des soucis au niveau du moteur du Mexicain ont permis à Sainz de décrocher un nouveau top trois, son troisième cette saison.

À première vue, son manque de rythme par rapport aux meneurs semblait être corrélé aux pneus durs. Mais l'Espagnol a déclaré que sa condition physique expliquait son retard sur son coéquipier, notamment après l'accident subi durant les Essais Libres 2. Ses abandons à Melbourne et à Imola, survenus respectivement aux deuxième puis au premier tours, ont également impacté la forme du Madrilène. Sa dernière course complète remonte au Grand Prix d'Arabie saoudite, il y a plus d'un mois.

"Il n'y avait aucun problème avec l'équilibre", a réagi Sainz. "L'équilibre était bien sûr piégeux, parce que nous ne pouvions pas suivre Max et la Red Bull. Mais de mon côté, je ne me sentais plus à 100% vers la fin du relais en mediums. Dans les cinq derniers tours, je commençais à être fatigué au niveau du cou et je ne pouvais plus attaquer à fond, à cause du crash du vendredi. Ce n'est pas une excuse, mais mon cou et mon corps ont perdu l'habitude de ces voitures après mes deux derniers Grands Prix. J'ai passé un mois sans couvrir de distance de course, et combiné avec mon accident ce vendredi, je n'étais sans doute pas capable de pousser à 100% jusqu'à l'intervention de la voiture de sécurité."

Bien que dans l'incapacité d'attaquer au rythme souhaité, Sainz s'est tout de même réjoui d'avoir retrouvé le drapeau à damier. "Ce n'est pas un énorme soulagement, mais c'était nécessaire", a partagé l'Espagnol. "Je crois que j'avais besoin de compléter une course entière, avoir le corps de nouveau en forme, mais aussi retrouver les sensations de la voiture avec des pneus usés et un réservoir plein."

"J'ai encore fait quelques erreurs durant la course, juste parce que je testais la voiture, et je me testais moi-même. Le point important, c'est que nous avons terminé la course. À certains moments, j'étais très rapide. Il y a eu les batailles, cette sensation quand on s'est battus avec Checo, savoir quoi faire avec la batterie et les pneus. Je pense que cela m'a donné une bonne compréhension de ce que je dois faire dans le futur."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Pérez est passé tout près de l'abandon selon Red Bull
Article suivant La remontée courageuse d'Ocon : "J'étais physiquement à 50%"

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France