Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
46 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
53 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
67 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
81 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
95 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
102 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
116 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
130 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
137 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
151 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
158 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
172 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
186 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
214 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
221 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
235 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
242 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
256 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
270 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
277 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
291 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
305 jours

Sainz et Norris ont compris l'intérêt du donnant-donnant

partages
commentaires
Sainz et Norris ont compris l'intérêt du donnant-donnant
Par :
3 janv. 2020 à 07:58

Heureux de l'investissement de ses pilotes chez McLaren, Andreas Seidl estime que tous les deux ont compris les intérêts communs à tous au sein de la structure britannique.

Pour décrocher la quatrième place du championnat constructeurs en 2019, McLaren s'est appuyé sur une équipe en reconstruction mais qui a également fait confiance à deux nouveaux pilotes, l'un expérimenté, l'autre débutant. Avec Carlos Sainz et Lando Norris, l'écurie de Woking a notamment tourné la page Fernando Alonso, mais encore fallait-il que le duo se fonde dans le moule. Le pari s'est avéré gagnant, principalement grâce à l'état d'esprit des deux hommes, hautement souligné par leur directeur d'écurie. Pour Andreas Seidl, il est clair que l'Espagnol et le Britannique ont saisi d'emblée les intérêts communs à toutes les parties.

Lire aussi :

"Il est évident pour tout le monde, dans l'équipe comme en dehors, qu'ils travaillent très bien ensemble", confirme Seidl. "Ils abordent le défi avec un formidable état d'esprit et en étant ouvert l'un envers l'autre. Ils comprennent tous les deux ce qui est absolument nécessaire afin de pousser l'équipe dans la bonne direction pour qu'elle progresse et leur donne une voiture plus rapide à l'avenir. Dès qu'ils sont dans la voiture, il y a une rude concurrence, mais en même temps il est clair que la question n'est pas la lutte entre eux, c'est une vision plus globale qui compte."

"Les pilotes sont les héros de ce sport et tout le monde les admire, y compris dans l'équipe. Si les pilotes montrent à quel point ils veulent faire partie intégrante de l'équipe et à quel point ils croient en elle, alors l'équipe donnera tout pour eux, chaque jour. Les performances de Carlos et Lando cette année pour l'équipe, dans la voiture comme en dehors, constituent l'une des raisons fondamentales pour lesquelles nous avons pu franchir un palier." 

Inévitablement, le parcours de Carlos Sainz a fait de lui le leader technique naturel il y a un an, alors qu'il abordait sa cinquième saison en Formule 1. Sur ce plan, l'ex-pensionnaire de Toro Rosso et Renault a rapidement séduit les ingénieurs McLaren pour les aiguiller avec le développement.

"Carlos a réalisé une formidable première saison avec nous", se réjouit Seidl. "Il nous a donné un très bon feedback dès les premiers essais, ce qui nous a aidés à mener le développement de la voiture dans la bonne direction. À écouter ses commentaires, on pourrait penser que c'est un ingénieur. Il est très précis. Il est évidemment aussi très rapide, que ce soit en qualifications ou course, et il a fait de grandes choses, avec également des manœuvres de dépassement agressives. Le fait de le voir terminer sixième du championnat parle de lui-même."

Aux côtés de l'Espagnol, Lando Norris s'est adapté rapidement alors qu'il débutait en Formule 1, bouclant une année qualifiée de "sensationnelle" par Seidl. "Sans certains problèmes de fiabilité sur sa voiture, comme à Spa où il a été contraint d'abandonner alors qu'il était cinquième, il aurait pu être encore mieux classé au niveau des points", estime le directeur de McLaren. "Mais indépendamment de ça, le rythme qu'il a montré était fantastique et son approche dans la voiture comme en dehors était très mature. Les écuries de F1 sont grandes et complexes, et il a très bien géré cet aspect de la F1 pour sa première saison. Ce que j'aime chez lui, c'est son approche ouverte, franche et introspective."

Article suivant
Photos - Les polemen F1 des années 2010

Article précédent

Photos - Les polemen F1 des années 2010

Article suivant

C'était 2019 : ce qui vous a marqués cette année

C'était 2019 : ce qui vous a marqués cette année
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz Jr. Boutique , Lando Norris
Équipes McLaren Boutique
Tags andreas seidl
Auteur Basile Davoine