La saison 2019 de Gasly, parfois comme "un film hollywoodien"

Pierre Gasly a eu l'impression d'être dans une production hollywoodienne en 2019, durant une incroyable saison de hauts et de bas en Formule 1.

La saison 2019 de Gasly, parfois comme "un film hollywoodien"

Conclue notamment par un podium inattendu lors du Grand Prix du Brésil, la saison 2019 de Pierre Gasly n'a pas été de tout repos, puisqu'il a vécu des débuts difficiles chez Red Bull avant d'être rétrogradé chez Toro Rosso durant la pause estivale. Si sportivement, la seconde partie de saison fut bien plus positive, elle a été marquée par le décès de son ami Anthoine Hubert à Spa-Francorchamps. 

Lire aussi :

"C'était presque comme un film hollywoodien", a déclaré Gasly à Motorsport.com. "J'avais même du mal à croire que c'était réel, tout ce qui s'est passé, la manière dont ça a commencé, le moment où ça a commencé, et tout ce qui s'est produit durant les six premiers mois. Et après l'échange [avec Alex Albon], la manière dont je suis revenu dans l'équipe [Toro Rosso] ne m'a pas semblée réelle non plus. Très souvent durant l'année, je me disais : 'Ça ne peut pas être en train d'arriver, ça ne peut pas être vrai'."

Néanmoins, c'est bien hors piste pour lui que le pire moment de son année 2019 a eu lieu, lorsqu'un accident au départ de la course de Formule 2 de Spa-Francorchamps a coûté la vie à son ami, Anthoine Hubert : "C'était une année de montagnes russes. J'ai ressenti tout type d'émotion. Un des moments les plus tristes de ma vie a été à Spa, quand Anthoine est décédé, alors que je vivais déjà un week-end difficile pour mon retour chez Toro Rosso."

Après cela, Gasly a enchaîné les bonnes performances avec quatre accessions à la Q3 et quatre arrivées dans les points, dont une deuxième place acquise à Interlagos, au terme d'une course à rebondissements qu'il a terminée par une lutte roue contre roue avec Lewis Hamilton. S'il assure que cela n'a pas changé fondamentalement sa manière d'aborder son travail, il admet que ce résultat a été une belle réponse aux critiques formulées contre lui.

Lire aussi :

"Et ensuite, il y a eu le Brésil, qui était probablement le meilleur moment de ma vie, et aussi de ma carrière. J'ai ressenti énormément de hauts et de bas au fil de l'année et oui, après toutes ces différentes émotions et tous ces moments différents, c'était une bonne chose que je continue à travailler et à pousser. Je savais qu'en continuant à tout donner, à un certain moment, les choses allaient se remettre en ordre."

"C'est bon de voir le travail payer, donc c'était une bonne chose. Après mon retour [chez Toro Rosso], un podium de plus ou de moins, ça ne change pas la personne que je suis. Je suis toujours le même. Je travaille de la même manière et j'aborde les choses de la même manière. Mais c'est bien de montrer que même après ces moments difficiles, je continue à travailler jusqu'à atteindre le niveau de performance voulu."

Propos recueillis par Oleg Karpov

partages
commentaires
Stroll livre les raisons d'une saison 2019 décevante

Article précédent

Stroll livre les raisons d'une saison 2019 décevante

Article suivant

Vasseur : L'autocritique, une qualité de champion vue chez Leclerc

Vasseur : L'autocritique, une qualité de champion vue chez Leclerc
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021