Schumacher serait surpris que son accident influence son avenir

Parti à la faute sous la pluie lors des premiers essais du Grand Prix du Japon, Mick Schumacher ne vit pas cet incident comme un moment décisif pour son avenir en Formule 1.

Charger le lecteur audio

Mick Schumacher a très mal débuté son Grand Prix du Japon, piégé par l'aquaplaning sur la piste détrempée de Suzuka dès la première séance d'essais libres. Parti à la faute, le pilote allemand a fortement endommagé sa Haas. Les réparations étaient possibles à temps pour les EL2, mais l'écurie a décidé de ne pas faire rouler son pilote pour la suite de la journée, préférant inspecter scrupuleusement la monoplace avant de la remettre en état. Une situation dont tout pilote se passerait volontiers, à l'heure de s'assurer un avenir en Formule 1 qui est tout sauf garanti. Néanmoins, l'intéressé assure que cet incident ne change pas la donne.

"Non, je ne le crois pas", insiste-t-il. "Je fais face à la pression depuis un certain temps déjà. Et je dirais même que ça a été le cas toute ma vie. Donc ça ne me dérange pas. D'un autre côté, je veux toujours faire de mon mieux, peu importe ce qui s'est passé avant. On prend les choses les unes après les autres, et maintenant il y a les EL3 demain, puis les qualifications. On aurait été quatrième sans le trafic qu'il y a eu dans le dernier secteur. Ça semblait très prometteur. Et la pluie convient vraiment à notre voiture actuellement."

Interrogé sur la place que pourrait prendre cet accident dans le contexte des négociations pour son avenir, Mick Schumacher se montre confiant. "Je serais surpris qu'un tel critère affecte mes chances", avance-t-il. "Les performances que l'on a montrées sont là. On a constamment été dans le coup, et il reste samedi et dimanche, où l'on peut espérer y rester. On espère des points pour dimanche."

La Haas de Mick Schumacher après son accident à Suzuka.

La Haas de Mick Schumacher après son accident à Suzuka.

Mick Schumacher s'est finalement classé septième de la première séance, certes peu représentative, et s'est donc contenté de 13 tours de piste ce vendredi. Revenant sur sa perte de contrôle et les dégâts provoqués, il estime que plusieurs éléments y ont contribué.

"C'est sûr que ce n'est pas génial d'avoir perdu beaucoup de température", explique-t-il quant à la tenue des pneumatiques. "Mais je pense que ça venait plutôt du fait d'avoir une voiture devant nous qui faisait beaucoup de projections, et on ne pouvait pas vraiment voir où se placer. En plus de ça, on essayait d'apprendre autant que possible afin d'avoir tous les bons réglages pour la course."

"On essaie de comprendre la piste, c'est ma première fois ici, donc on essaie de voir où sont les flaques d'eau, mais c'est très différent d'un endroit à l'autre. Et malheureusement, l'eau semble s'accumuler un peu à certains endroits. C'est juste une question de compréhension. Si tout ça s'était produit deux mètres plus loin, j'aurais probablement fait un tête-à-queue à 360 degrés et je serais reparti. Mais il y a une raison quand les choses arrivent. Je ne connais pas la raison pour le moment, mais peut-être que je la connaitrai dans dix ans !"

À l'instar de Pierre Gasly chez AlphaTauri, Mick Schumacher aimerait que la pluie soit encore au rendez-vous pour la suite du week-end, ce qui ne semble pas être la tendance pour samedi. L'Allemand juge qu'il sera "un peu plus difficile" de concrétiser le rythme entrevu en cas de piste sèche.

"Je dirais que les autres équipes ont peut-être un peu l'avantage sur le sec par rapport à nous", prévient-il. "Néanmoins, on fera de notre mieux pour voir comment sont les réglages, et voir ce que l'on doit faire pour vivre de bonnes qualifications. J'ai hâte d'être en piste demain. C'est un endroit incroyable. J'espère qu'avec la voiture que l'on a, on pourra entrer en Q3. Je pense que ce sera l'objectif, en espérant quelques points pour la course."

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :
partages
commentaires
Les modifications apportées au plancher de Ferrari à Suzuka
Article précédent

Les modifications apportées au plancher de Ferrari à Suzuka

Article suivant

Alfa Romeo avec un nouvel aileron avant à Suzuka

Alfa Romeo avec un nouvel aileron avant à Suzuka