Steiner "impressionné" par le sans-faute de Schumacher et Mazepin

Günther Steiner chante les louanges de ses nouveaux pilotes à l'issue d'essais de pré-saison productifs à Bahreïn.

Steiner "impressionné" par le sans-faute de Schumacher et Mazepin

Si les trois journées d'essais de pré-saison 2021 revêtaient une importance capitale pour certains pilotes, c'était assurément le cas de Mick Schumacher et de Nikita Mazepin. Tous deux vont faire leurs débuts dans l'élite avec Haas F1 Team et n'ont eu qu'un temps limité pour s'acclimater à la catégorie reine du sport automobile. Contrairement au troisième rookie Yuki Tsunoda, ils n'ont pas eu la possibilité de limer le bitume avec une ancienne F1 de leur écurie avant de se rendre à Bahreïn.

Lire aussi :

Avec 213 tours pour Mazepin et 181 à l'actif de Schumacher (victime d'un problème hydraulique vendredi matin), les deux débutants ont parcouru environ un millier de kilomètres chacun, de quoi aborder le Grand Prix de Bahreïn assez sereinement. Surtout, ils ont évité les accidents (même si Mazepin s'est fait remarquer par une frayeur derrière Antonio Giovinazzi), ce qui a "impressionné" le directeur d'équipe Günther Steiner.

Ainsi, avoir deux rookies lors de ces tests hivernaux, "cela n'a pas eu d'impact", assure Steiner. "Je m'attendais à ce qu'il y ait plus de problèmes. Mais ces deux gars sont très bien préparés, leurs débriefs sont très bons. Ils ont fait du bon travail. Je m'attendais à plus de problèmes ou plus de petites erreurs, mais ils ont fait leurs devoirs, je dois le reconnaître."

Il ajoute : "Ils n'ont rien fait de mal, ils n'ont pas eu d'accident ou quoi que ce soit du genre, et ça m'a impressionné. J'ai été relativement impressionné de voir comme ces deux gars sont préparés, par leur feedback ; je ne m'attendais pas à ça, à vrai dire. C'est très bien. Je pense que nous avons deux gars sur qui nous pouvons bâtir l'avenir."

Mick Schumacher, Haas F1 et Nikita Mazepin, Haas F1

Cependant, Haas a forcément dû revoir son approche des essais de pré-saison avec ces deux jeunes loups. "Je pense qu'avec des pilotes expérimentés on essaierait de trouver immédiatement plus de performance", analyse Steiner. "Je pense que la performance des rookies vient principalement alors qu'ils font connaissance avec l'équipe et avec la voiture. C'est de là que vient la performance actuellement, parce qu'il faut qu'ils s'y adaptent et voient ce qu'ils peuvent faire dans la voiture, il faut leur apprendre ce qui se passe s'ils changent des choses. C'est la différence."

"Il s'agissait donc de leur donner autant de temps de possible, et presque de reproduire un week-end de course – pas tout le week-end, mais les qualifications et tout ça, afin qu'ils s'habituent au format, et ainsi, ils roulent beaucoup et ils peuvent ajuster la voiture. Bien sûr, il y a la gestion des pneus en course – ils n'ont jamais utilisé ces pneus auparavant, ces pneus de course que nous avons cette année. Il faut qu'ils s'y habituent pour voir comment ceux-ci réagissent s'ils attaquent ou non, comment en tirer le meilleur, comment faire leurs tours de sortie des stands et tout ça. C'est ce qui est très important actuellement, c'est là qu'on peut tirer le plus de performance d'eux, ce n'est pas par un petit changement de réglages."

Lire aussi :

Haas est malgré tout clairement en manque de performance : toutes les écuries ont tourné en moins de 1'30"5 à Bahreïn, à l'exception de l'équipe américaine, dont Mazepin a signé le meilleur temps en 1'31"531. Les deux pilotes savent que la saison va être difficile mais se sentent bien préparés.

"Les deux derniers jours ont été très différents de ce dont j'ai l'habitude ici", soulignait Mazepin dimanche lors de la pause déjeuner. "Nous avons fait l'expérience de toutes les conditions possibles, à part la pluie. En matière de connaissances pour moi, rookie, avant la première course, je pense en avoir rassemblé autant que possible sur les deux derniers jours."

"Je me sens certainement prêt, je me sens confiant", ajoutait Schumacher. "Tout le roulage que nous avons fait ces deux derniers jours a été très positif. Nous avons appris comment piloter dans des conditions fraîches et chaudes, ce qui nous donne beaucoup de données à étudier et dont tirer des leçons. Je me sens donc prêt et je suis enthousiaste. Je sens la motivation, je sens la passion pour la F1, et si je ne peux évidemment pas dire ce qui va se passer cette saison, je sais que je vais utiliser tous mes outils pour placer la voiture à l'avant, dans l'espoir de marquer des points."

Propos recueillis par Oleg Karpov

partages
commentaires

Voir aussi :

Le rachat des jeux F1 par EA sera un boost, selon Liberty Media
Article précédent

Le rachat des jeux F1 par EA sera un boost, selon Liberty Media

Article suivant

Williams a choisi un concept aéro qui va lui faire faire du "yo-yo"

Williams a choisi un concept aéro qui va lui faire faire du "yo-yo"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021