Suspension cassée pour Verstappen, Ricciardo prépare des missiles

partages
commentaires
Suspension cassée pour Verstappen, Ricciardo prépare des missiles
Par : Benjamin Vinel
20 oct. 2018 à 22:53

Pour un troisième Grand Prix d'affilée, la Q3 a échappé à une Red Bull. Cette fois, c'est Max Verstappen qui s'est fait piéger par un vibreur du Circuit des Amériques.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 runs wide
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing
Les mécaniciens inspectent la voiture de Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, après sa rupture de suspension
Des étincelles derrière la voiture de Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, monte dans le cockpit de sa monoplace
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, salue les fans

Max Verstappen avait aisément composté son ticket pour la Q2 lorsqu'il a brisé sa suspension arrière droite sur un vibreur en forme de boudin à la sortie du virage 15. Les mécaniciens Red Bull se sont efforcé de réparer la RB14 à temps pour prendre la piste dans le deuxième segment des qualifications, sans succès, et le Néerlandais a été condamné au 15e rang de ces qualifications – qui devrait se transformer en 13e place sur la grille, grâce aux pénalités infligées aux Toro Rosso.

"J'ai touché le vibreur à l'extérieur, et la suspension et l'arbre de transmission ont cassé", relate Verstappen. "C'est bizarre, avant, nous prenions ce vibreur car c'est un peu plus rapide. Ils sont là depuis deux ans, je crois, ces vibreurs. C'est difficile à comprendre. Tout le monde prend ces vibreurs en qualifications, et sur notre voiture, ça casse. Nous allons étudier ça."

Lire aussi :

Ce sera la quatrième fois de la saison que le pilote Red Bull s'élance hors du top 10, et jusqu'à présent, il a connu des fortunes diverses dans ce cas de figure – un abandon à Bahreïn sur problème de différentiel, une neuvième place à Monaco et une cinquième position à Sotchi.

"En course, nous sommes toujours plus compétitifs. J'espère me débarrasser du milieu de peloton rapidement, comme l'an dernier", ajoute celui qui était en effet remonté de la 16e place au départ à la troisième à l'arrivée lors de la dernière édition du Grand Prix des États-Unis. "Nous devrions pouvoir faire du bon travail."

Ricciardo en deuxième ligne

Quant à Daniel Ricciardo, c'est en toute logique qu'il a conclu les trois phases des qualifications au cinquième rang, nettement distancé par les Mercedes et les Ferrari, et loin devant le reste du plateau. Cependant, Sebastian Vettel ayant été pénalisé pour un excès de vitesse sous drapeau rouge, c'est de la quatrième place qu'il prendra le départ.

"Cela faisait longtemps que je n'avais pas pris le départ en deuxième ligne, merci à Seb !" sourit l'Australien. "C'est large au premier virage, il va se passer beaucoup de choses. Je vais essayer de concrétiser. Nous sommes dans notre propre division, mais en rythme de course, je pense que nous serons plus proches. Peut-être que nous pouvons perturber la course de ceux de devant."

Ricciardo espérera désormais rééditer ses résultats de 2014 et 2016, lorsqu'il était monté sur la troisième marche du podium, et n'hésitera pas pour ce faire à réaliser quelques-uns de ces dépassements audacieux dont il a le secret.

"Il va faire un peu plus chaud demain, ça pourrait mettre les pneus un peu plus à rude épreuve. S'il fait frais, il n'y a pas grande différence entre les ultratendres et les supertendres. Nous allons leur mettre la pression ! Je vais envoyer quelques missiles et on verra comment ça se passera !"

Article suivant
Ocon : "La piste, ma seule carte de visite !"

Article précédent

Ocon : "La piste, ma seule carte de visite !"

Article suivant

Bottas et Ocon ont échappé à une sanction

Bottas et Ocon ont échappé à une sanction
Charger les commentaires