Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Racing Point modifie sa suspension pour le GP de Hongrie

L’écurie Racing Point inaugure une évolution à la suspension avant de ses RP19 au Grand Prix de Hongrie, devenant ainsi la dernière équipe de Formule 1 en date à ajouter une extension verticale au poussoir.

Racing Point modifie sa suspension pour le GP de Hongrie

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, l'équipe avait annoncé qu'elle apporterait deux évolutions majeures lors des deux courses suivantes organisées en Allemagne et en Hongrie. Une nouvelle carrosserie a été introduite à Hockenheim, tandis que cette modification apportée à la suspension avant représente la seconde mise à jour.

Lire aussi :

Adoptée par plusieurs écuries cette saison, cette extension est destinée à assister les variations momentanées de hauteur de caisse lorsque le volant est braqué. Cela permet de contrer le roulis de caisse induit lorsque la voiture négocie un virage, créant ainsi une plateforme plus stable afin que l'aérodynamique fonctionne aussi efficacement que possible. Cette modification constitue une étape supplémentaire dans l'utilisation de la cinématique des suspensions de la voiture pour optimiser l’appui aérodynamique produit.

Suspension avant et freins de la Racing Point RP19

En raison de la faible vitesse moyenne et la nature technique du circuit de Budapest, il semble que ce soit l'endroit logique pour introduire cette modification de la suspension, afin de développer un niveau d’appui plus constant. Pilote de l’écurie Racing Point, Sergio Pérez affirme que bien qu’il soit difficile de tirer des conclusions sur les bienfaits des améliorations introduites jusqu’ici, les données obtenues par l'équipe laissent penser qu’elles procurent les résultats espérés.

"Je n’ai pas vraiment ressenti de changements notoires, car ces modifications ont été apportées à Silverstone, qui est un circuit idéal. Il est donc très difficile de tirer des conclusions, mais l'équipe est optimiste", déclare Pérez. "Nous avons obtenu des données numériques intéressantes. Nous voyons que ça fonctionne. Ça devrait donc être bon. Nous disposons de quelques évolutions mécaniques ici et nous allons les tester vendredi matin pour voir comment elles fonctionnent."

Perez est également prudent quant aux chances de l'équipe en Hongrie. Il espère que les changements apportés à la suspension avant amélioreront les performances des RP19. "C’est l’objectif : disputer une bonne course et revenir en force", ajoute le Mexicain. "Historiquement, la Hongrie ne nous a jamais souri. Je me souviens que la Hongrie a été l’une de nos pires courses la saison passée. Puis nous avons disputé le Grand Prix de Belgique avec une voiture à peu près identique et avons pris la quatrième place. Nous verrons bien ce que cette évolution apportera."

Propos recueillis par Adam Cooper  

partages
commentaires
Écarter un pilote aurait été "un acte désespéré" pour Haas

Article précédent

Écarter un pilote aurait été "un acte désespéré" pour Haas

Article suivant

Leclerc : "Il faut que j'apprenne de ces erreurs"

Leclerc : "Il faut que j'apprenne de ces erreurs"
Charger les commentaires
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021