Tsunoda persiste et signe face à une pénalité "bien trop sévère"

Yuki Tsunoda n'en démord pas, il ne méritait pas ses dix secondes de pénalité au Grand Prix de São Paulo.

Tsunoda persiste et signe face à une pénalité "bien trop sévère"

Le week-end dernier, le Grand Prix de São Paulo ne s'est pas passé comme prévu pour Yuki Tsunoda. Éliminé en Q2, Tsunoda a perdu du terrain lors des Qualifs Sprint en passant du 12e au 15e rang, doublé dans le dernier tour par Lance Stroll. Ce même Stroll, justement, il allait tenter de le repasser au début de la course principale, mais son attaque lointaine au premier virage a mené à un accrochage entre les deux monoplaces, si bien que les commissaires lui ont infligé une pénalité de dix secondes.

Quatre jours plus tard, dans le paddock de Losail, Tsunoda ne comprend toujours pas qu'il ait été sanctionné. "Je continue de penser que ce n'est pas complètement ma faute, et pour moi, ces dix secondes sont vraiment bien trop sévères", estime le pilote AlphaTauri. "Même cinq secondes, pour moi, c'est assez sévère par rapport à ce que j'ai vu au premier tour à Mexico – au premier virage, l'accrochage avec Bottas. [Ricciardo] n'a eu aucune pénalité, et moi, j'ai eu une pénalité de dix secondes."

"J'ai revu la caméra embarquée beaucoup de fois et je n'ai fait aucun blocage de roue. Je restais sur le vibreur, j'étais en grande partie sur le vibreur intérieur tout du long. Il n'y avait simplement aucune place, clairement j'ai vu qu'il n'y avait aucune place. L'Aston Martin a juste fermé la porte en prenant sa trajectoire normale, comme s'il pilotait normalement. Nous nous sommes accrochés et j'avais beaucoup de dégâts après ça. Bref, je continue de penser que ce n'était pas complètement ma faute."

Quoi qu'il en soit, Tsunoda va tenter de rebondir ce week-end au Qatar, alors que sa deuxième moitié de saison est décidément compliquée : il n'a marqué que deux points en huit Grands Prix depuis la trêve estivale, bien moins que son coéquipier Pierre Gasly (42) mais aussi que George Russell (12) ou encore Kimi Räikkönen (8).

Aussi le Japonais compte-t-il sur un week-end propre. "C'est vraiment important", insiste-t-il. "Surtout que nous nous battons avec Alpine au championnat des constructeurs. Au Brésil, je n'ai pas pu aider du tout pour les points, mais mon coéquipier en a marqué, alors c'était bien. Ces trois dernières courses vont être vraiment, vraiment importantes. Et ici [au Qatar] je crois que c'est la première fois pour tout le monde, alors c'est bien pour nous, surtout pour moi. Bref, nous savons avoir une bonne voiture et une bonne équipe, alors nous gardons bon espoir de pouvoir nous battre avec eux."

Lire aussi :

partages
commentaires
Révision de l'incident Verstappen-Hamilton : décision vendredi
Article précédent

Révision de l'incident Verstappen-Hamilton : décision vendredi

Article suivant

Todt soutient les commissaires : "Je n'envie pas leur rôle"

Todt soutient les commissaires : "Je n'envie pas leur rôle"
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021