Bottas ne savait pas qu'Alfa Romeo pourrait céder les commandes à Andretti

Valtteri Bottas n'était pas au courant de la possibilité d'un rachat de l'équipe Alfa Romeo par Andretti F1 lors de ses négociations contractuelles avec l'équipe pour 2022.

Bottas ne savait pas qu'Alfa Romeo pourrait céder les commandes à Andretti
Charger le lecteur audio

Valtteri Bottas affirme qu'il n'était pas au courant des discussions entourant la marque de sport automobile américaine Andretti, qui pourrait racheter l'équipe de Formule 1 Alfa Romeo (dirigée par Sauber), lorsqu'il a signé pour y courir en 2022.

Bottas quittera Mercedes, le constructeur ayant décidé de le remplacer comme coéquipier de Lewis Hamilton par George Russell, et rejoindra ainsi Alfa Romeo pour la saison prochaine après avoir été choisi par le patron de l'équipe, Fred Vasseur, comme "leader de l'équipe". Ce transfert voit donc la carrière de neuf ans en F1 du Finlandais se prolonger par un contrat pluriannuel, mais sa nouvelle équipe pourrait d'ici peu changer de mains et opérer avec un nouveau propriétaire.

Il est en effet apparu lors du Grand Prix de Turquie, il y a deux semaines, qu'Andretti était sur le point de prendre une participation majoritaire dans la société Islero Investments − jusqu'à 80 % selon les rumeurs − qui possède l'équipe de Formule 1 Alfa Romeo. Bien qu'il n'y ait pas eu d'autres nouvelles majeures sur le sujet depuis que les détails des négociations de rachat ont été divulgués, les spéculations sur l'avenir d'Alfa Romeo ont fait la une de la presse spécialisée à l'approche du GP des États-Unis, à Austin, ce week-end.

Lire aussi :

S'exprimant lors de la conférence de presse de jeudi sur le circuit, Bottas a indiqué qu'il "n'était pas au courant pendant les négociations" de la possibilité que les propriétaires de Sauber vendent le contrôle de l'équipe. "Et pour être honnête, je ne connais pas beaucoup de détails − s'il y a vraiment une grande chance que cela se produise ou non", a-t-il ajouté. "Mais je suis sûr que les personnes qui prendront la décision sauront ce qui est le mieux pour l'équipe à long terme. Je ne pense pas avoir beaucoup à dire sur qui possède l'équipe et avec quel pourcentage − c'est comme ça que ça se passe, c'est le côté commercial de la Formule 1. Tant que l'équipe a les bonnes personnes, les personnes clés, qui, je crois, peuvent faire un excellent travail − c'est la chose principale pour moi."

Lorsqu'il lui a été demandé s'il accueillerait favorablement l'arrivée d'Andretti en F1 en tant que nouveau propriétaire de l'écurie Alfa, Bottas a indiqué qu'il aurait préféré être au courant de tout changement majeur à venir dans l'équipe dans le cadre des discussions menant vers sa décision de rejoindre le projet… "Évidemment, en tant que pilote de l'équipe à l'avenir, il aurait été agréable d'en savoir un peu plus sur les plans pour le futur avant ça, mais oui, pourquoi pas", a-t-il ainsi conclu avec prudence.

Lire aussi :

partages
commentaires
McLaren malmené par les bosses et les pneus
Article précédent

McLaren malmené par les bosses et les pneus

Article suivant

Mercedes reconnaît toujours "souffrir" d'une fiabilité chancelante

Mercedes reconnaît toujours "souffrir" d'une fiabilité chancelante
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021