Formule 1 GP d'Australie

Verstappen : "Aucune raison de croire" au titre pour l'instant

Max Verstappen fait preuve de pessimisme après un nouvel abandon à Melbourne.

Max Verstappen, Red Bull Racing

C'est inattendu, mais Max Verstappen accuse déjà 46 points de retard sur le leader Charles Leclerc, après trois Grands Prix en cette saison 2022 de Formule 1. Vainqueur à Djeddah, Verstappen a toutefois été contraint à l'abandon par un problème de pompe à carburant à Bahreïn et a subi un nouveau revers à Melbourne, à cause d'une fuite d'essence.

Lire aussi :

Cela fait deux problèmes techniques en trois courses, alors que la mécanique n'avait jamais fait défaut au pilote Red Bull lors des 30 épreuves précédentes. Ayant perdu deux probables deuxièmes places et donc pas moins de 36 unités, Verstappen accuse le coup.

"En étant si loin au championnat – je crois que c'est 46 points –, à partir de maintenant il faut qu'on soit devant", déclare-t-il sans détour. "Il faut qu'on soit plus rapides, et on ne l'est pas actuellement. Il faut aussi qu'on soit fiables, et on ne l'est pas non plus. Bref, on a du pain sur la planche."

La situation est loin d'être désespérée, puisqu'il reste au moins 19 Grands Prix à disputer et donc près de 500 points à marquer, mais lorsqu'il lui est demandé quelles sont ses chances de titre, Verstappen rétorque : "Je n'y pense même pas. Pour le moment, il n'y a aucune raison d'y croire."

Si les 25 points de Verstappen et les 30 de Sergio Pérez sont loin des 71 engrangés par Leclerc, Christian Horner se montre bien plus optimiste que son pilote néerlandais après cette nouvelle déconvenue. "Nous avons fait à peine 10% du championnat", souligne le directeur de Red Bull Racing. "Je pense donc qu'il reste un très long chemin à parcourir. Ce qui est encourageant, c'est que nous avons la base d'une voiture rapide."

Le chemin à parcourir commencera par Imola, une piste où Verstappen s'était imposé l'an dernier à l'issue d'une course pluvieuse menée de main de maître – non sans une manœuvre sans compromis au départ, où il avait tassé Lewis Hamilton sur le vibreur. Cette fois, c'est face aux Ferrari que le Champion du monde en titre tentera de surmonter ses déceptions récentes. "Il était forcément frustré quand il est sorti de la voiture, mais il sait que nous sommes tous dans le même bateau, en équipe. Nous allons rebondir. Je suis sûr qu'il reviendra en force à Imola", conclut Horner.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Hamilton va mobiliser les troupes chez Mercedes d'ici Imola
Article suivant Ferrari sans évolutions majeures pour le GP "sprint" d'Imola

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France