Le titre de Verstappen pas terni par le GP d'Abu Dhabi, selon Horner

Red Bull estime que la controverse créée par la fin du Grand Prix d'Abu Dhabi ne ternit pas le titre de Champion du monde de Max Verstappen.

La décision du directeur de course, Michael Masi, de ne pas respecter la procédure de l'article 48.12 du Règlement Sportif pour que le dernier tour du dernier Grand Prix de la saison 2021 se dispute sous drapeau vert a contribué à offrir à Max Verstappen un avantage énorme sur Lewis Hamilton, qu'il a converti en dépassant le Britannique pour l'emporter et être sacré, au terme d'une épreuve où il était pourtant nettement dominé par son rival.

Cette situation a précipité la F1, qui venait pourtant de vivre une des saisons les plus compétitives de son Histoire, dans la polémique, beaucoup de fans et d'observateurs ayant eu l'impression que tout avait été mis en œuvre, au mépris des règles, pour que ce dernier tour ait lieu en dépit d'une procédure claire et du désavantage sportif que son non-respect créait, aussi bien pour Hamilton que pour les pilotes qui n'ont pas été autorisés à revenir dans le tour du leader.

Même si l'écurie Mercedes a estimé qu'elle n'aurait pas gain de cause auprès de la Cour d'appel internationale de la FIA, qui auraient été chargée de juger la décision prise par l'un des représentants de la fédération pour potentiellement remettre en cause les résultats d'une épreuve, l'instance a bien été obligée de reconnaître que les événements de la fin du GP méritaient une enquête pour comprendre exactement leurs circonstances et les solutions à mettre en place à l'avenir.

En dépit des questionnements, le directeur de Red Bull Racing, Christian Horner, juge que tout cela ne va pas contribuer à ternir la valeur du premier titre de Max Verstappen et que la polémique va vite disparaître des esprits.

"Les gens dans ce métier ont la mémoire très courte. Nous avons même oublié ce qui s'est passé plus tôt cette année, car la saison a été très longue. Je pense que Max est incontestablement le Champion du monde méritant, quand on regarde le championnat dans son ensemble. Bien sûr, vous savez, les événements de dimanche ont suscité beaucoup de commentaires. Mais ça arrive. Ça arrive dans le sport."

Max Verstappen et Christian Horner fêtent le titre à Milton Keynes

Max Verstappen et Christian Horner fêtent le titre à Milton Keynes

"Je pense que nous avons eu beaucoup de malchance cette année. Nous avons eu de la chance avec la voiture de sécurité, mais nous avons fait les bons choix stratégiques. Nous avons gagné la course grâce à une bonne stratégie, un bon travail d'équipe et une bonne exécution par Max. Et le temps passera. Max est un Champion du monde très, très méritant, et nous en sommes incroyablement fiers. Et les livres d'histoire montreront toujours qu'il est le Champion du monde 2021."

Verstappen lui-même estime que les leçons tirées de l'histoire de la F1, notamment les controverses telles que la façon dont Ayrton Senna a remporté le championnat 1990 en provoquant une sortie de piste avec Alain Prost à Suzuka, montrent que le temps change la perception des gens.

"Même les championnats qui ont été gagnés, comme il y a 30 ans, ils ont aussi été parfois un peu controversés", a déclaré le Néerlandais. "Mais aujourd'hui, je pense que les gens, quand ils regardent des images comme ça, ils apprécient vraiment. Cela fait donc partie du sport."

Lire aussi :
partages
commentaires
Ces Champions de F1 propulsés par Honda
Article précédent

Ces Champions de F1 propulsés par Honda

Article suivant

Haas impressionné par la prestation de Fittipaldi à Abu Dhabi

Haas impressionné par la prestation de Fittipaldi à Abu Dhabi
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021