Verstappen "choqué" par la rapidité des Mercedes

S'il espérait probablement remporter une troisième victoire au Red Bull Ring, Max Verstappen s'est avéré impuissant face aux Mercedes lors du Grand Prix de Styrie.

Verstappen "choqué" par la rapidité des Mercedes

Deuxième sur la grille de départ et auteur de performances encourageantes en essais libres, Max Verstappen était idéalement placé pour donner du fil à retordre à Lewis Hamilton, mais la course a pris une tout autre tournure. À l'extinction des feux, Verstappen a vu Carlos Sainz se porter à sa hauteur, parvenant néanmoins à conserver sa seconde position.

Lire aussi :

Par la suite, le pilote Red Bull est resté assez proche de Hamilton sans jamais parvenir à le menacer ; le leader a creusé un écart de cinq secondes lors des 21 premiers tours et s'est avéré intouchable. Victime d'ailerons légèrement endommagés (avant comme arrière), Verstappen a finalement dû se méfier de Valtteri Bottas, qui remontait sur lui et a fini par prendre l'ascendant au 67e des 71 tours.

"J'ai attaqué aussi fort que possible pour essayer de suivre Lewis", a déclaré le Néerlandais en sortant de sa voiture, ensuite interrogé par F1 TV. "Cependant, nous sommes un peu trop lents. Lewis a creusé l'écart et j'ai essayé de prendre mon propre rythme. J'ai vu Valtteri arriver, mais mes pneus étaient morts. J'ai essayé de lui compliquer la tâche, car il allait passer au tour suivant de toute façon. Ça a au moins fait quelque chose de fun, car la course a été ennuyeuse. C'était bien d'être sur le podium, mais il nous reste du pain sur la planche."

Malgré les difficultés rencontrées par Mercedes en essais libres, le rythme de la W11 demeurait supérieur à celui de la concurrence ce dimanche, à la surprise d'un Verstappen inquiet quant au rapport de force entre les Flèches d'Argent et les Red Bull.

"J'attaquais aussi fort que possible pour tenir leur rythme, mais clairement, ça ne suffit toujours pas", a-t-il déploré en conférence de presse. "L'écart avec ceux de derrière était énorme. Ça m'a choqué. J'ai fait tout mon possible, mais ça ne suffit toujours pas. Il faut étudier ça. Je crois que nous perdons pas mal en ligne droite également. Il faut continuer à travailler plus dur pour essayer de réduire l'écart."

Conseiller de Red Bull en sport automobile, Helmut Marko confirme auprès de Sky Allemagne : "On a vu que nous ne pouvions pas suivre niveau puissance. Nous perdons énormément en ligne droite. On a vu Pérez pourfendre le peloton avec un moteur Mercedes." Le pilote Racing Point est remonté de la 17e à la cinquième place, jusqu'à menacer la Red Bull d'Alexander Albon pour la quatrième position avant qu'un accrochage avec ce dernier n'endommage son aileron avant.

Quoi qu'il en soit, Verstappen veut tirer le positif de ce week-end : "Rebondir avec le podium après n'avoir marqué aucun point la semaine dernière, c'est un bon début. Nous voulons gagner et nous battre pour le championnat, ce pour quoi il faut évidemment gagner des courses."

partages
commentaires

Voir aussi :

Pas de sanction dans l'incident Stroll/Ricciardo au GP de Styrie

Article précédent

Pas de sanction dans l'incident Stroll/Ricciardo au GP de Styrie

Article suivant

Renault dépose réclamation contre les Racing Point

Renault dépose réclamation contre les Racing Point
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021