Furieux, Verstappen s'en prend à Vettel et aux Renault

partages
commentaires
Furieux, Verstappen s'en prend à Vettel et aux Renault
Par :
13 avr. 2019 à 08:38

Max Verstappen a fait part de sa colère après le raté de la fin des qualifications, jugeant Sebastian Vettel et les Renault coupables d'avoir mis à mal son tour de préparation et promettant de leur rendre la pareille à l'avenir.

Après un premier tour impressionnant et prometteur, la Q3 de Max Verstappen a pris un tournant tragi-comique peu avant de s'élancer pour la dernière tentative. En effet, le tour de préparation a été particulièrement compliqué avec beaucoup de voitures proches et surtout peu de temps avant la fin de la séance.

C'est dans ce contexte que Verstappen, qui roulait lentement à la sortie de l'épingle du dernier secteur, a vu Sebastian Vettel puis les deux Renault le doubler sachant que le timing allait être très juste. Au lieu de leur emboîter le pas et de se presser pour passer la ligne, le Néerlandais a poursuivi sa préparation puis s'est répandu à la radio contre ses homologues en se rendant compte qu'il était trop tard.

Lire aussi :

Voici le dialogue avec son ingénieur :
Lambiase : "Mec, tu dois y aller maintenant."
Verstappen (après la fin du chrono) : "Ah mec, putain de merde. C'est fini, c'est ça ?"
Lambiase : "C'est fini."
Verstappen : "Ce sont des connards, honnêtement. Tout le monde fait la queue et ils foutent tout en l'air. Tu essaies juste d'être gentil, mais tout le monde fout tout en l'air."

Au micro de Ziggo Sport, le pilote Red Bull n'a pas changé de point de vue et promet de rendre la pareille à ses adversaires à l'avenir : "Nous étions juste tranquillement les uns derrière les autres, mais à un moment Vettel m'a dépassé et les deux Renault également, donc ils ont niqué toute ma préparation de tour, alors qu'il y a une règle tacite selon laquelle vous devez juste vous suivre les uns les autres. Mais quoi qu'il en soit, à partir de maintenant en qualifications, je vais les faire chier également."

"C'est agaçant car on pouvait se battre pour la quatrième position aujourd'hui et il va falloir plus dépasser", a-t-il ajouté pour Sky Sports, lui qui a finalement hérité du cinquième temps. "C'était là, on se battait même pour la troisième position. C'est comme ça. Je ne sais pas pour la victoire, mais on va clairement essayer d'avoir un podium."

Lire aussi :

Vettel : "Ma priorité était de pouvoir faire ce tour"

Pour Vettel, interrogé sur le sujet, la situation était trop limite pour faire autre chose que foncer vers la ligne de chronométrage : "Nous étions tous au même endroit et, si vous êtes à la fin du train comme moi, c'est assez difficile. Quand l'équipe m'a dit que nous n'avions que dix secondes pour franchir la ligne à temps pour faire une autre tentative, j'ai dû faire quelque chose."

"Je ne sais pas si les autres n'ont pas été prévenus. Si tout le monde avait accéléré comme je l'ai fait, nous aurions tous réussi, mais évidemment, à ce moment-là, ma priorité était de pouvoir faire ce tour. C'était comme si les autres n'étaient pas au courant."

Article suivant
Vettel ne pouvait pas aller chercher les Mercedes

Article précédent

Vettel ne pouvait pas aller chercher les Mercedes

Article suivant

Grosjean : "On s’est un peu tiré une balle dans le pied"

Grosjean : "On s’est un peu tiré une balle dans le pied"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Catégorie Qualifications
Pilotes Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu