Verstappen frustré par le trafic à Portimão

Gêné par Sebastian Vettel lors de son tour chronométré en Q3 et perturbé par la faible adhérence du circuit de Portimão, Max Verstappen n'a décroché "que" le troisième temps des qualifications du Grand Prix du Portugal de Formule 1.

Verstappen frustré par le trafic à Portimão
Charger le lecteur audio

Auteur du meilleur temps lors de la dernière séance d'essais libres, Max Verstappen semblait être le candidat idéal pour la pole position. Le pilote Red Bull a été très discret en Q1 et en Q2, laissant les premières positions aux pilotes Mercedes, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, avant de lâcher les chevaux en Q3.

Son premier effort, 1'18"209, aurait été suffisamment compétitif pour décrocher la cinquième pole position de sa carrière, cependant le chrono du Néerlandais a été annulé pour le non respect des limites de la piste au quatrième virage. Le deuxième temps de Verstappen a été beaucoup moins compétitif en revanche. Gêné par l'Aston Martin de Sebastian Vettel dans le dernier secteur, le pilote Red Bull ne décroche qu'une place en deuxième ligne, dans le sillage du poleman Bottas.

"Les qualifications ont été très difficiles, je me suis beaucoup battu pour trouver de l'adhérence", commente-t-il. "Le premier tour en Q3 était plutôt bon. Je suis sorti de la piste [au quatrième virage], mais je savais que nous pouvions faire un autre tour. Dans le dernier secteur, il y avait une voiture devant nous [Vettel, ndlr]. Ça m'a perturbé, surtout avec la faible adhérence et le vent de face, et ça m'a coûté beaucoup de temps."

Lire aussi :

Immédiatement après la fin de la séance qualificative, Verstappen a laissé parler sa frustration dans une communication radio avec son stand, pointant Vettel du doigt : "Pourquoi les gars ne se poussent pas ? Je suis dans un tour rapide !"

Dès vendredi, le pilote Red Bull avait vivement critiqué les conditions de piste et le revêtement peu adhérant du circuit de Portimão. Une nouvelle fois, les pièges du tracé portugais ont rendu la gestion de sa séance qualificative très délicate.

"J'ai beaucoup de mal à trouver un bon équilibre", indique le Néerlandais. "Je n'ai pas apprécié un seul tour ce week-end à cause de l'état de la piste. Le tracé est incroyable mais l'adhérence n'est pas agréable. J'ai commencé les qualifications très lentement, je n'avais pas d'équilibre. Nous sommes arrivés à un point où j'étais plus heureux mais j'ai perdu du temps en devant faire des compromis."

partages
commentaires

Voir aussi :

Hamilton déplore des qualifs "très brouillonnes"
Article précédent

Hamilton déplore des qualifs "très brouillonnes"

Article suivant

Sixième, Ocon salue "l'immense pas en avant" d'Alpine

Sixième, Ocon salue "l'immense pas en avant" d'Alpine
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021