Verstappen : Red Bull ne doit pas dominer qu'en Autriche

Max Verstappen espère que Red Bull sera en mesure de continuer à se montrer dominateur sur d'autres types de circuits que le Red Bull Ring, comme le rapide tracé de Silverstone au programme cette semaine.

Verstappen : Red Bull ne doit pas dominer qu'en Autriche

Après ses deux succès sur le Red Bull Ring, Max Verstappen estime que Red Bull doit poursuivre le travail pour s'assurer que sa voiture ne soit pas uniquement dominatrice sur un seul circuit. Bien lancé dans sa conquête de titre, le leader du championnat souhaite désormais continuer à prendre la mesure de Lewis Hamilton et Mercedes à Silverstone.

Verstappen a maintenant 32 points d'avance sur son rival britannique en tête du classement des pilotes, après avoir remporté deux victoires consécutives en Autriche au cours des deux derniers week-ends de GP disputés. Le Néerlandais s'est emparé de la pole position lors des deux épreuves, un fait encore rarissime pour Red Bull Racing depuis le début de l'ère hybride, et il a mené les 142 tours bouclés sur les deux courses. Il a également signé le premier hat-trick de sa carrière sur un week-end en enregistrant le meilleur tour du Grand Prix d'Autriche.

La démonstration dominatrice de Red Bull a amené Hamilton à solliciter auprès de son équipe la fourniture d'une évolution efficace de sa W12, afin d'accompagner sa tentative de renverser la vapeur après avoir échoué à gagner l'une des cinq dernières courses en date ; Red Bull Racing a réalisé un carton plein pendant cette période, avec un succès de Sergio Pérez et quatre pour Verstappen, dont trois consécutifs.

Lire aussi :

Quant à Verstappen, même s'il "apprécie" naturellement sa vague de succès actuelle, il juge que Red Bull doit continuer à travailler pour s'assurer que sa voiture soit capable de répéter ses performances sur des circuits aux caractéristiques bien différentes à venir.

"Je suis […] concentré sur le reste de la saison", déclare le leader du championnat. "Elle est encore très longue, et il y a encore beaucoup de points à marquer. Nous devons nous assurer d'être de retour au sommet chaque week-end et de fondamentalement utiliser tout le potentiel de la voiture. Nous avions une bonne auto en Autriche, je pense qu'elle était très dominatrice. Mais nous devons nous assurer que nous serons de nouveau là à Silverstone. C'est ce que nous allons examiner maintenant, pour nous assurer d'être encore une fois très compétitifs là-bas."

Silverstone accueillera le Grand Prix de Grande-Bretagne le week-end prochain et verra Mercedes apporter la dernière évolution de la saison pour sa W12, tout en marquant les débuts du format de week-end de Qualifs Sprint de la F1. Le circuit est traditionnellement la chasse gardée de Mercedes, qui a remporté sept des neuf dernières courses qui s'y sont déroulées. Verstappen s'y est personnellement imposé lors du Grand Prix du 70e Anniversaire, l'an dernier.

Christian Horner, directeur de l'équipe Red Bull, souligne ironiquement qu'il est "dommage de ne pas avoir plus de courses" en Autriche, et que Silverstone marquera un défi très différent pour son équipe. "Maintenant, nous nous dirigeons vers un circuit qui a vraiment été un bastion de Mercedes au cours des sept dernières années", déclare-t-il. "C'est un défi différent avec l'introduction de la course sprint, un format différent ce week-end. Évidemment, Mercedes y a été très fort au fil des ans, et Lewis a aussi le soutien de son pays. Nous nous attendons donc à ce que ce soit un grand défi."

Pour réussir, Red Bull peut en tout cas compter sur une unité de puissance Honda qui a réalisé des progrès majeurs par rapport aux années précédentes, si bien que certains observateurs la voient désormais comme la meilleure du plateau. Helmut Marko, dans un entretien avec Motorsport-Total, média affilié à Motorsport.com, se montre toutefois sceptique : "Je ne pense pas. Nous sommes au niveau de Mercedes dans de nombreux domaines. Il faut faire la différence entre le moteur à combustion et le moteur électrique. Nous avons encore le sentiment que Mercedes est meilleur en récupération. Mais la différence est faible désormais."

Lire aussi :

partages
commentaires
Pourquoi Russell est bien plus qu'un spécialiste des qualifications
Article précédent

Pourquoi Russell est bien plus qu'un spécialiste des qualifications

Article suivant

La Formule 1 annonce des mesures pour les minorités

La Formule 1 annonce des mesures pour les minorités
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021