Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
EL1 dans
19 Heures
:
37 Minutes
:
27 Secondes
04 sept.
EL1 dans
28 jours
11 sept.
Prochain événement dans
35 jours
25 sept.
EL1 dans
49 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
63 jours
23 oct.
Prochain événement dans
77 jours
31 oct.
Prochain événement dans
85 jours

Verstappen "pas trop inquiet" pour réduire l'écart

partages
commentaires
Verstappen "pas trop inquiet" pour réduire l'écart
Par :
26 avr. 2019 à 15:36

Handicapé comme tout le monde par le roulage réduit à Bakou ce vendredi, Max Verstappen estime néanmoins que Red Bull ne s'en tire pas trop mal. Le Néerlandais se montre raisonnablement optimiste pour la suite du week-end.

Quatrième de l'unique véritable séance d'essais du jour à Bakou, Max Verstappen est parvenu à se glisser devant l'une des deux Mercedes, en l'occurrence celle de Valtteri Bottas. Néanmoins, le pilote Red Bull affiche un retard de près d'une seconde sur la Ferrari de Charles Leclerc, qui s'est montré le plus rapide ce vendredi.

Alors que "tout fonctionne bien" avec le nouveau moteur fourni par Honda ce week-end, le pilote néerlandais admet un certain flou quant à la hiérarchie, compte tenu des circonstances particulières du jour. Rappelons en effet que la séance matinale a été rapidement écourtée à cause d'un incident dû à une plaque d'égout. 

Lire aussi :

"L'équilibre était bon", estime Max Verstappen, plutôt satisfait du comportement général de sa RB15. "Bien sûr, ça peut toujours être mieux, mais pour le moment, en ayant manqué les EL1 comme tout le monde, c'est un bon début. Car si l'on n'est pas totalement satisfait, on ne peut pas vraiment changer grand-chose sur l'équilibre de la voiture, vu qu'il n'y a qu'une seule séance, et on veut rouler donc... Au final ça allait. Il nous manque encore du temps au tour mais je ne suis pas trop inquiet. Nous pouvons réduire l'écart."

"La seconde séance est la plus importante, nous avons fait pas mal de roulage lors de celle-ci donc ça va. Nous avons pu voir que c'était glissant, donc ce n'est pas facile de trouver un bon équilibre. Il y a du travail à faire mais rien de grave non plus, simplement affiner les choses en EL3 demain, puis il y aura les qualifications. Nous sommes plus ou moins au rendez-vous."

Manque de grip, hiérarchie floue

Max Verstappen, Red Bull Racing RB15

Tandis que le défi proposé par la piste azérie est unique en son genre, avec des spécificités très différentes d'un secteur à l'autre, c'est avant tout le manque d'adhérence du tracé qui a posé problème au sein des différentes équipes aujourd'hui. De quoi atténuer un peu plus la lisibilité de la hiérarchie, et renforcer la possibilité de voir les choses évoluer dès samedi en fonction de ce que chacun trouvera dans les données récoltées. 

"On pilote à la limite de la voiture, avec l'adhérence que l'on a", reprend Verstappen. "Ça se construit tour après tour, surtout sur un circuit avec peu de grip, ce n'est pas aussi facile que sur d'autres tracés. Mais on s'adapte à la situation."

Invité à s'exprimer sur ses attentes pour les qualifications et la course, le pilote Red Bull ne se mouille pas : "Pour le moment, c'est difficile à dire. Il y a beaucoup de travail à fournir et tout le monde n'a fait qu'une séance d'essais libres, donc je pense que tout le monde peut encore progresser."

Renault à la peine dans la quête du bon compromis

Article précédent

Renault à la peine dans la quête du bon compromis

Article suivant

La FIA explique l'incident avec la plaque d'égout

La FIA explique l'incident avec la plaque d'égout
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Pilotes Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Basile Davoine