Dernier de la Q2, Vettel assume le choix des pneus mediums

Sebastian Vettel est revenu sur le surprenant choix de pneus fait par Ferrari lors des qualifications du GP du Portugal, déplorant son incapacité à les faire monter en température.

Dernier de la Q2, Vettel assume le choix des pneus mediums

Sebastian Vettel peine à joindre la parole aux actes. Bien décidé à terminer son aventure avec Ferrari sur une bonne note, le quadruple Champion du monde a, au lieu de ça, subi une énième déconvenue en qualifications ce samedi à Portimão. Distancé par son coéquipier Charles Leclerc, de nouveau quatrième sur la grille, l'Allemand s'est une nouvelle fois arrêté en Q2. Pire, il a terminé 15e et dernier de cette deuxième partie des qualifications, derrière la Williams de George Russell.

Lire aussi :

Pourtant, Ferrari semble sur la bonne voie, et Leclerc est même parvenu à se hisser en Q3 avec les pneus mediums. Des mediums avec lesquels Vettel s'est lui aussi entêté, ce qui a dans un premier temps surpris. Mais ceux qui voulaient y voir une Scuderia prête à savonner la planche de son pilote font fausse route : insister avec ces gommes était un choix validé par l'intéressé.

"J'avais en fait d'assez bonnes sensations à la première tentative [en mediums]", se justifie Vettel au micro de la chaîne allemande RTL. "Mais lors de la deuxième tentative, les pneus ne sont pas du tout montés en température. J'ai bloqué ma roue au virage 3. Après ça, le tour était déjà mort."

"Je ne sais pas pourquoi j'ai eu autant de mal à mettre les pneus en température, ça semble différent à chaque fois. Comme je l'ai dit, la voiture se comportait bien à la première tentative. Je pensais que je pourrais facilement atteindre le même chrono qu'en Q1 avec les mediums. C'était l'objectif, mais ce n'était pas facile."

Précisant qu'il était "un peu en difficulté avec les pneus tendres" depuis le début du week-end, Vettel ne veut pas s'éterniser sur d'éventuels regrets. En revanche, avec cette 15e place sur la grille, le pilote Ferrari sait que c'est un dimanche très compliqué qui l'attend, lui qui n'a marqué qu'un seul point lors des cinq derniers Grands Prix.

"Demain est un autre jour. J'essaierai de faire de mon mieux, mais c'est toujours différent quand on part en fond de peloton", prévient-il. "Le problème est que nous serons coincés dans le trafic en course. Comme lors des courses précédentes."

partages
commentaires
Qualifs - Et à la fin, c'est Hamilton en pole
Article précédent

Qualifs - Et à la fin, c'est Hamilton en pole

Article suivant

Hamilton en pole : "Si vous saviez à quel point c'était dur !"

Hamilton en pole : "Si vous saviez à quel point c'était dur !"
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021