Vettel affirme que Ferrari n'a pas changé d'approche

Selon Sebastian Vettel, la Scuderia Ferrari n'a pas particulièrement changé d'approche pour les essais hivernaux 2020 un an après les tests prometteurs mais trompeurs de Barcelone.

Vettel affirme que Ferrari n'a pas changé d'approche

Après un faux départ mercredi, quand il a dû être remplacé au pied levé par Charles Leclerc en raison de symptômes grippaux, Sebastian Vettel a enfin pu prendre le volant de la Ferrari SF1000 jeudi. L'Allemand a bouclé un total de 73 tours après avoir débuté son roulage aux alentours de 14h30. Ce vendredi, il va conclure seul le roulage de la Scuderia pour cette première semaine.

En 2019, Ferrari avait fait forte impression lors des tests de Barcelone, ce qui n'avait pas manqué de susciter beaucoup d'espoir et donc de déception quand, à Melbourne, l'écurie italienne s'était retrouvée loin du rythme et hors du podium, annonçant un début de saison compliqué et fatal à ses ambitions de titres. Pour 2020, à en croire Leclerc, il a été décidé de ne pas adopter le plan de marche qui avait cours il y a 12 mois et qui avait vu les SF90 signer le meilleur temps dès les deux premières journées. Des propos confirmés par les chronos relativement modestes inscrits depuis deux jours en Catalogne.

Lire aussi :

Pourtant, selon Vettel, il n'y a pas vraiment de différence avec 2019. "Les sensations sont bonnes avec la voiture", expliquait-il jeudi soir. "Je pense qu’elle se comporte comme prévu. Maintenant, il y a beaucoup de travail devant nous pour essayer de mieux la comprendre, pour tester différentes choses. Donc, est-ce que c’est plus difficile que les années précédentes, je ne sais pas, ça dépend toujours de ce que les autres font. À ce stade, on dirait que les autres sont plus rapides que nous. Je ne connais pas leur programme. Pour nous, je pense que c’est assez similaire aux années précédentes, nous n'essayons pas de faire grand-chose de différent. Mais comme je l'ai dit, l'objectif principal est de connaître la voiture, de faire le kilométrage, de s'assurer que tout est fiable et de faire ce qu'il faut, de faire ce que l’on attend. Et nous partons de là."

Quand la question de l'approche différente par rapport à 2019 lui a été posée directement, il a répondu : "Pas vraiment, je pense. Évidemment les tests de l'année dernière sont encore dans tous les esprits. Mais pour être honnête, je pense que nous avions réalisé de bonnes semaines, la première et la deuxième. Je crois qu'il y avait match [avec Mercedes] et qu'ensuite nous n'avons pas réussi à passer à l'étape supérieure au moment de se rendre en Australie. Donc, évidemment, cette année, nous verrons la semaine prochaine où nous en sommes par rapport aux autres. Peut-être que nous en verrons un peu plus et qu’ensuite, en allant au Australie..."

"De nouveau, je pense que nous avons eu des réponses par rapport à l’année dernière, quand nous étions en Australie, où nous n’étions peut-être pas très bien au niveau des réglages. Je crois donc que ces choses, il faut que l'on s'assure de s’en souvenir et d’avoir appris nos leçons, afin de pouvoir boucler la boucle. Mais nous ne pourrons le dire qu'une fois là-bas et, avec un peu de chance, nous serons en meilleure forme [qu'en 2019]. Mais pour l'instant, ce n'est pas une priorité. La priorité est de passer une bonne journée demain [vendredi]. Et comme je l'ai dit, de trouver toutes les... ou de répondre à toutes les questions qu'il nous reste [avec la] nouvelle voiture."

partages
commentaires
Live - Suivez les essais de Barcelone en direct

Article précédent

Live - Suivez les essais de Barcelone en direct

Article suivant

Les dernières infos techniques en provenance de Barcelone

Les dernières infos techniques en provenance de Barcelone
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021