Vettel affirme que Ferrari n'a pas changé d'approche

Selon Sebastian Vettel, la Scuderia Ferrari n'a pas particulièrement changé d'approche pour les essais hivernaux 2020 un an après les tests prometteurs mais trompeurs de Barcelone.

Vettel affirme que Ferrari n'a pas changé d'approche

Après un faux départ mercredi, quand il a dû être remplacé au pied levé par Charles Leclerc en raison de symptômes grippaux, Sebastian Vettel a enfin pu prendre le volant de la Ferrari SF1000 jeudi. L'Allemand a bouclé un total de 73 tours après avoir débuté son roulage aux alentours de 14h30. Ce vendredi, il va conclure seul le roulage de la Scuderia pour cette première semaine.

En 2019, Ferrari avait fait forte impression lors des tests de Barcelone, ce qui n'avait pas manqué de susciter beaucoup d'espoir et donc de déception quand, à Melbourne, l'écurie italienne s'était retrouvée loin du rythme et hors du podium, annonçant un début de saison compliqué et fatal à ses ambitions de titres. Pour 2020, à en croire Leclerc, il a été décidé de ne pas adopter le plan de marche qui avait cours il y a 12 mois et qui avait vu les SF90 signer le meilleur temps dès les deux premières journées. Des propos confirmés par les chronos relativement modestes inscrits depuis deux jours en Catalogne.

Lire aussi :

Pourtant, selon Vettel, il n'y a pas vraiment de différence avec 2019. "Les sensations sont bonnes avec la voiture", expliquait-il jeudi soir. "Je pense qu’elle se comporte comme prévu. Maintenant, il y a beaucoup de travail devant nous pour essayer de mieux la comprendre, pour tester différentes choses. Donc, est-ce que c’est plus difficile que les années précédentes, je ne sais pas, ça dépend toujours de ce que les autres font. À ce stade, on dirait que les autres sont plus rapides que nous. Je ne connais pas leur programme. Pour nous, je pense que c’est assez similaire aux années précédentes, nous n'essayons pas de faire grand-chose de différent. Mais comme je l'ai dit, l'objectif principal est de connaître la voiture, de faire le kilométrage, de s'assurer que tout est fiable et de faire ce qu'il faut, de faire ce que l’on attend. Et nous partons de là."

Quand la question de l'approche différente par rapport à 2019 lui a été posée directement, il a répondu : "Pas vraiment, je pense. Évidemment les tests de l'année dernière sont encore dans tous les esprits. Mais pour être honnête, je pense que nous avions réalisé de bonnes semaines, la première et la deuxième. Je crois qu'il y avait match [avec Mercedes] et qu'ensuite nous n'avons pas réussi à passer à l'étape supérieure au moment de se rendre en Australie. Donc, évidemment, cette année, nous verrons la semaine prochaine où nous en sommes par rapport aux autres. Peut-être que nous en verrons un peu plus et qu’ensuite, en allant au Australie..."

"De nouveau, je pense que nous avons eu des réponses par rapport à l’année dernière, quand nous étions en Australie, où nous n’étions peut-être pas très bien au niveau des réglages. Je crois donc que ces choses, il faut que l'on s'assure de s’en souvenir et d’avoir appris nos leçons, afin de pouvoir boucler la boucle. Mais nous ne pourrons le dire qu'une fois là-bas et, avec un peu de chance, nous serons en meilleure forme [qu'en 2019]. Mais pour l'instant, ce n'est pas une priorité. La priorité est de passer une bonne journée demain [vendredi]. Et comme je l'ai dit, de trouver toutes les... ou de répondre à toutes les questions qu'il nous reste [avec la] nouvelle voiture."

partages
commentaires
Live - Suivez les essais de Barcelone en direct

Article précédent

Live - Suivez les essais de Barcelone en direct

Article suivant

Les dernières infos techniques en provenance de Barcelone

Les dernières infos techniques en provenance de Barcelone
Charger les commentaires
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021