Vettel : "Une montagne à gravir" pour que la F1 existe encore

Sebastian Vettel estime que la Formule 1 "doit faire plus que s'adapter" aux changements du monde si elle veut exister encore dans dix ans.

Vettel : "Une montagne à gravir" pour que la F1 existe encore

Sebastian Vettel ne sait pas s'il sera en Formule 1 l'année prochaine, alors qu'il quittera Ferrari à l'issue de la saison. Le quadruple Champion du monde prend le temps d'évaluer ses options – bien que réduites – mais son avenir n'est pas le seul à le préoccuper : celui de la catégorie reine est selon lui également en jeu.

Lire aussi :

En 2022, une nouvelle réglementation technique interviendra en point d'orgue du processus de refonte voulu par Liberty Media. Les propriétaires de la F1 ont œuvré ces derniers mois pour changer les choses en profondeur, notamment sur les aspects économiques et politiques, et cela s'est traduit par la signature récente des nouveaux Accords Concorde. Ils ont aussi su réagir, avec la FIA, dès le début de la crise du coronavirus en mettant en place des mesures fortes. Cependant, Vettel estime que le seul horizon 2022 ne suffira pas à assurer un futur brillant à la F1 et qu'elle ne doit surtout pas se reposer sur ses lauriers.

S'exprimant auprès d'une sélection de médias avant le Grand Prix d'Italie, l'Allemand a été interrogé sur ce que sera d'après lui la F1 dans dix ans. "C'est une question très intéressante", a-t-il répondu. "Je crois qu'avant tout, personne n'aurait imaginé, en tout cas pas il y a six mois, la situation dans laquelle est le monde aujourd'hui. Alors comment sera le monde dans dix ans ? C'est très difficile, à partir de là, de ne penser qu'à la Formule 1."

"Selon moi, la F1 a une immense montagne à gravir pour continuer à exister, continuer à attirer le public et partager des émotions, de la passion", développe Vettel. "Le monde change très vite et je crois que la F1 doit faire plus que s'adapter. Je sais qu'il y a le changement de réglementation qui arrive. Mais je doute que ce soit suffisant. Avec une vision plus large, la F1 doit faire plus que simplement changer de réglementation. Nous espérons tous que ce changement de règlement rapprochera les équipes et resserrera la compétition. Mais au-delà de ça, le monde avance vite et fera face à de plus en plus de problématiques. La F1 ne peut pas rester silencieuse et fermer les yeux. Je crois donc que ce sera très intéressant de voir où nous en serons dans dix ans, et où en sera la Formule 1."

Dernière en rouge à Monza

Sebastian Vettel, Ferrari fait sont tour de piste avec son équipe

Sur un plan plus personnel, Vettel aborde ce week-end le rendez-vous de Monza avec un sentiment doublement particulier. Il s'agira de sa dernière apparition en piste dans le temple de la vitesse avec les couleurs de Ferrari, et cela se fera en l'absence des tifosi, huis clos oblige en raison de la crise sanitaire.

"C'est dommage de ne pas voir les tifosi à Monza", regrette-t-il, lui qui n'a jamais gagné là-bas avec la Scuderia. "Ce sera la première fois que je roulerai à Monza sans les fans. C'est la première fois pour beaucoup d'entre nous, je pense, mais peut-être que ce sera plus facile pour moi. C'est peut-être un peu plus facile de courir sans fans à Monza cette année. Mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : je crois juste que, sinon, ce serait beaucoup plus dur de voir tout ce soutien et de savoir que c'est la dernière fois."

Propos recueillis par Roberto Chinchero

partages
commentaires
McLaren ne sous-estime pas Ferrari pour la troisième place

Article précédent

McLaren ne sous-estime pas Ferrari pour la troisième place

Article suivant

Claire Williams démissionne, la famille quitte l'écurie

Claire Williams démissionne, la famille quitte l'écurie
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021