Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Événement terminé
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
3 jours
31 juil.
-
02 août
EL1 dans
17 jours
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
24 jours
14 août
-
16 août
EL1 dans
31 jours
28 août
-
30 août
EL1 dans
45 jours
04 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
52 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
58 jours
25 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
73 jours

Vettel peine à se trouver en "confiance" dans la Ferrari

partages
commentaires
Vettel peine à se trouver en "confiance" dans la Ferrari
Par :
4 juin 2019 à 08:10

Sebastian Vettel a expliqué que les moments dans lesquels sa Ferrari SF90 se trouve dans sa fenêtre optimale de fonctionnement étaient trop rares pour qu'il puisse avoir pleinement confiance quand il est à son volant.

Troisième du championnat pilotes avec 55 points de retard sur le leader Lewis Hamilton et 38 sur Valtteri Bottas, Sebastian Vettel va aborder le septième Grand Prix de la saison, au Canada, en position déjà compliquée alors même que le tiers du calendrier n'est pas encore passé. Il faut dire qu'après une préparation hivernale qui laissait de grands espoirs à la Scuderia Ferrari, les performances de la SF90 se sont révélées trop faibles pour opposer une véritable résistance à Mercedes, qui a signé six succès sur les six premières manches de l'année.

Lire aussi :

Au manque de performance de la monoplace, se sont ajoutées les difficultés internes d'une structure peinant à prendre les bonnes décisions ou à les mettre en application dans le bon timing, mais aussi quelques défaillances personnelles, comme celles de Charles Leclerc à Bakou et de Vettel à Bahreïn. L'Allemand est d'ailleurs le premier à reconnaître qu'il n'a globalement pas été au niveau auquel on l'attend : "Je fais partie de l'équipe, donc je ne me place pas au-dessus. J'ai connu quelques moments difficiles cette année durant lesquels je me suis battu avec la voiture."

"Je n'ai pas encore vraiment atteint le niveau où je me sens bien plus à l'aise et suffisamment en confiance pour extraire plus de performance de la voiture. Mais je pense que c'est lié au fait que nous avons du mal à mettre notre voiture dans la bonne fenêtre [de fonctionnement]." Une situation qui ne devrait pas s'arranger miraculeusement à Montréal puisque la Scuderia a d'ores et déjà annoncé qu'aucune évolution "avec effet significatif" ne sera installée sur la SF90.

Lire aussi :

"Une fois qu'elle s'y trouve [dans la fenêtre de fonctionnement optimale], les sensations sont meilleures et on peut bâtir sur ça, mais ça n'arrive pas très souvent. C'est une combinaison de choses. Je pense qu'en premier lieu, nous manquons de performance globale et que cette performance globale nous aiderait probablement à mettre plus souvent les pneus dans la fenêtre idéale pour eux. Je pense que ce n'est pas un secret, désormais, après six courses, que ces pneus semblent être un peu plus difficiles à placer exactement dans cette fenêtre."

Les pneus Pirelli 2019 ont une bande de roulement 0,4 mm moins épaisse que les enveloppes 2018, afin d'éviter le cloquage (ou blistering) lié à une trop grande surchauffe de la surface.

Article suivant
Brown commence à voir des qualités de Mercedes chez McLaren

Article précédent

Brown commence à voir des qualités de Mercedes chez McLaren

Article suivant

Williams n'a "jamais" assez investi en recherche et développement

Williams n'a "jamais" assez investi en recherche et développement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard