Formule 1 GP d'Australie

Sanctionné à Melbourne, Vettel s'interroge sur l'argent perçu par la FIA

Sebastian Vettel a écopé d'une amende pour avoir roulé en scooter sur le circuit de Melbourne à la fin des EL1. Si l'Allemand a contesté cette sanction, il s'est aussi demandé ce que la FIA faisait de l'argent issu des amendes.

Sebastian Vettel, Aston Martin, sur le scooter d'un commissaire

Sebastian Vettel ne gardera pas un souvenir impérissable du Grand Prix d'Australie 2022. Alors que le pilote Aston Martin faisait une rentrée des classes tardive, conséquence d'un test COVID positif lui ayant fait manquer les deux premières courses de la saison, il a connu un week-end très compliqué, qui a débuté par une avarie moteur dans la première séance d'essais libres.

Contraint de garer sa voiture sur le bas-côté de la piste, Vettel a décidé d'emprunter le scooter d'un commissaire pour rentrer par ses propres moyens une fois la séance achevée. Néanmoins, la FIA a grincé des dents lorsqu'elle a vu le deux roues… sur le circuit, le quadruple Champion du monde ayant de plus relevé son casque.

La direction de course a estimé que Vettel était revenu sur la piste sans autorisation, bien qu'il ait avancé que le commissaire lui ayant offert le scooter lui avait donné cette autorisation, et a infligé au pilote allemand une amende de 5000 euros.

"Une blague", a-t-il répondu à Motorsport.com, lui ayant demandé son avis sur cette sanction. L'Allemand s'est également demandé ce que la FIA faisait des amendes. "Qu'est-ce que vous en dites ? Ce serait bien de savoir ce qu'il advient de cet argent. Je crois que nous ne sommes toujours pas au courant de ce qui a été fait des 50 000 dollars que Max, Lewis ou quelqu'un d'autre a dû donner pour avoir touché un aileron arrière."

Une fois sorti de sa Red Bull, Max Verstappen s'était intéressé aux Mercedes

Une fois sorti de sa Red Bull, Max Verstappen s'était intéressé aux Mercedes

Le quadruple Champion du monde faisait référence à l'affaire des qualifications du Grand Prix de São Paulo 2021. Alors que Red Bull suspectait Mercedes d'enfreindre le règlement avec son aileron arrière, Max Verstappen avait joué les enquêteurs en passant ses mains sur l'élément après les qualifications. Étant donné que le régime de parc fermé était en vigueur et que seul le personnel de la FIA était autorisé à toucher aux voitures dans ce scénario, le Néerlandais avait écopé d'une amende de 50 000 dollars.

Par ailleurs, Vettel a dû ressortir le chéquier en Australie puisqu'après sa virée en scooter, il a été "flashé" à 85,1 km/h dans la voie des stands pendant les qualifications et a perdu 600 euros de plus dans l'affaire.. Et le reste du week-end n'a pas été fameux pour l'Allemand : seulement 18e sur la grille de départ, il a profité de l'arrêt au stand de ses adversaire pour remonter jusqu'en onzième place avant de perdre le contrôle de sa voiture à la sortie du virage 4 et de heurter le mur.

Propos recueillis par Luke Smith

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Comment Red Bull a commencé le régime de sa RB18
Article suivant Un intérim compliqué pour Nico Hülkenberg, et maintenant, l'attente

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France