Vettel : Whiting était "notre homme, celui des pilotes"

Le début de journée a été particulièrement pesant à Melbourne, où la nouvelle de la disparition de Charlie Whiting a profondément ému tout le paddock. En première ligne, les pilotes ont tous manifesté sympathie et bienveillance envers celui qui était leur premier point de contact à la FIA, en tant que directeur de course. 

Vettel : Whiting était "notre homme, celui des pilotes"

La traditionnelle conférence de presse du jeudi s'est ouverte avec toutes les pensées tournées vers Charlie Whiting, brutalement décédé la nuit dernière, à 66 ans, alors qu'il s'apprêtait à remplir ses fonctions comme lors de chaque week-end de Grand Prix. Le choc est palpable et les mots difficiles à trouver pour rendre hommage à celui qui arpentait le paddock F1 depuis 1977 sans discontinuer. 

Lire aussi :

Sebastian Vettel, qui ne fut pas le dernier à avoir des échanges parfois tendus avec Charlie Whiting dans le cadre purement sportif, a insisté sur la clé de voute qu'il représentait pour les pilotes, principalement de par son ouverture envers eux. 

"J'imagine que j'étais aussi choqué que nous le sommes tous encore à l'heure actuelle, particulièrement après avoir discuté avec lui hier et parcouru les premiers virages du circuit ensemble. C'est difficile de réagir quand quelqu'un n'est plus là...", confie le pilote Ferrari. "Je le connais depuis longtemps et c'était notre homme, celui des pilotes. Il y avait bien entendu les réglementations et tout ce qui va avec, puis nous, et lui était au milieu. Si quelqu'un avait quelque chose à lui demander à tout moment, sa porte était toujours ouverte. C'était un 'racer' et quelqu'un de très bien. Je ne crois pas qu'il y ait grand-chose à ajouter. Toutes nos pensées, dans tout le paddock, toute la famille de la F1, sont avec lui et avec sa famille dans ces circonstances difficiles."

Ce sens de l'écoute, c'est également ce que veut retenir Daniel Ricciardo, conscient du rôle si difficile que devait tenir Charlie Whiting : "Il était là pour nous, et nous lui avons donné du fil à retordre, nous lui avons donné du travail, mais il était toujours réceptif. On a toujours eu l'impression qu'il était de notre côté, et on continuait à se plaindre comme un disque rayé, mais il écoutait, il faisait beaucoup pour la F1. Nous avons de bons souvenirs avec lui. Je suis certain que nous allons courir avec énormément de passion ce week-end, et cela vient nous rappeler que nous sommes tous très chanceux d'être dans cette situation."

Infatigable, et sans doute perçu comme indéboulonnable, Charlie Whiting était "un personnage emblématique" du paddock, comme le rappelle à juste titre Lewis Hamilton"Je connais Charlie depuis que j'ai débuté en 2007", souligne le quintuple Champion du monde. "J'ai été incroyablement choqué d'apprendre cette triste nouvelle. Mes pensées et mes prières sont avec sa famille. Ce qu'il a fait pour ce sport, son investissement, font qu'il était vraiment un pilier, comme Toto [Wolff] l'a dit."

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing et Charlie Whiting, délégué FIA
partages
commentaires
Ricciardo présente son nouveau casque

Article précédent

Ricciardo présente son nouveau casque

Article suivant

Pérez convaincu que Hülkenberg va battre Ricciardo

Pérez convaincu que Hülkenberg va battre Ricciardo
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021