Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours

Villeneuve : Un plafond budgétaire en F1 ? "Une connerie"

partages
commentaires
Villeneuve : Un plafond budgétaire en F1 ? "Une connerie"
Par :
18 avr. 2019 à 11:30

Jacques Villeneuve estime que l'instauration en Formule 1 d'un budget capé, comme cela est prévu en 2021 par les instances de la discipline, serait une "connerie".

L'avenir de la Formule 1 après 2020 est en discussion depuis désormais plus d'un an et les différents acteurs de la discipline échangent sur un certain nombre de sujets et de problématiques. L'ambition fixée par Liberty Media et par la FIA est clairement de parvenir à une formule plus resserrée sur le plan de la hiérarchie et des performances, plus spectaculaire, mais également moins chère et donc plus attractive. C'est donc un véritable ensemble de réglementations qui doit être validé.

Au sein de ce package, l'un des éléments clés est la question du plafond budgétaire, présenté comme un levier sur le plan économique, en contrôlant les coûts et en rendant l'entrée en F1 potentiellement moins coûteuse, mais aussi sur le plan sportif, en limitant les différences de performance liées aux dépenses, qui font naturellement pencher la balance en faveur des grosses structures.

Lire aussi :

Mais pour Jacques Villeneuve, une telle mesure va à l'encontre de ce que doit être la Formule 1. "La F1 est censée représenter la démesure totale", explique ainsi le Champion du monde 1997 au Journal de Montréal. "Elle a été bâtie ainsi, mais ce n’est plus le cas actuellement."

Chevauchant l'un de ses grands chevaux de bataille, le Canadien s'en prend à la réglementation actuelle, qui incite à un roulage à l'économie. "Aujourd’hui, c’est une course à... l’économie. On limite l’utilisation à trois moteurs par saison, après quoi, si ce quota est dépassé, les équipes sont pénalisées. Ce n’est pas ça la F1."

Pour lui, instaurer un budget capé va créer un effet pervers. "Si on exige une restriction budgétaire fixée à, disons, 100 millions [de dollars] par année, qu’est-ce qui va arriver ? Mercedes [...] va certainement dépenser les 100 millions, mais des écuries de milieu de peloton, comme Haas, Alfa Romeo et les autres, ne vont consacrer que le cinquième de cette somme pour rester cinquièmes ou sixièmes."

"Ça ne va pas aider la F1. C’est une connerie, si vous voulez mon avis. Je vais vous dire ce qui risque d’arriver : les plus petites organisations vont davantage se mettre de l’argent dans les poches."

Article suivant
Pirelli annonce les pneus choisis pour le GP de France

Article précédent

Pirelli annonce les pneus choisis pour le GP de France

Article suivant

La saga de l’aileron Mercedes expliquée

La saga de l’aileron Mercedes expliquée
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Jacques Villeneuve
Auteur Fabien Gaillard