Williams : Russell a tout ce qu'il faut pour réussir en F1

L'écurie Williams prédit un grand avenir à George Russell par la voix de son PDG, Jost Capito.

Williams : Russell a tout ce qu'il faut pour réussir en F1

L'écurie Williams savait ce dénouement inéluctable depuis quelque temps : elle devra laisser filer sa pépite George Russell au terme de cette campagne. En fin de contrat, le protégé de Mercedes rejoindra l'écurie à l'étoile à partir de la saison prochaine.

Lire aussi :

Bien qu'extrêmement enthousiaste à l'idée de courir pour l'équipe septuple Championne du monde en titre, Russell ne cache pas son chagrin à l'aube de son départ de Grove, où il a manifestement trouvé un environnement particulièrement sain : "C'est un grand jour pour moi personnellement et professionnellement, mais aussi une journée d'émotions mitigées. Je suis enthousiaste et touché de rejoindre Mercedes l'an prochain, c'est un immense pas en avant dans ma carrière, mais cela signifie aussi que je vais dire au revoir à mes collègues et amis chez Williams."

"C'est un honneur d'avoir travaillé aux côtés de chaque membre de l'équipe et d'avoir représenté le nom Williams en F1. Depuis que je suis arrivé en 2019, nous travaillons sans relâche pour nous tirer mutuellement vers le haut et hisser l'équipe à l'avant de la grille, là où est sa place. Nous nous battons pour chaque place en qualifications, chaque point et chaque dixième de seconde."

"Ça avait beau être dur, personne n'a jamais abandonné, et cela représente une source d'inspiration pour moi chaque jour. J'ai adoré chaque moment dans ce que je décrirais comme une écurie qui se dévoue à la course corps et âme. Je vais travailler plus dur que jamais pour m'assurer que nous finissions notre histoire de la meilleure manière possible."

Une chose est sûre : chez Williams, on gardera un excellent souvenir de Russell. Jost Capito, qui n'a certes rejoint l'écurie qu'en février dernier en tant que PDG, ne tarit pas d'éloges sur son pilote, qui a enchaîné les belles performances en qualifications pendant trois ans et a même signé un podium certes très circonstanciel au Grand Prix de Belgique 2021. Capito le voit ainsi réussir au plus haut niveau.

"Lors des trois dernières années, il a été clair pour chaque membre de l'écurie Williams que George était extrêmement motivé, concentré et talentueux grâce à ses contributions à l'équipe en piste et en dehors", commente l'Allemand. "Il a toutes les caractéristiques nécessaires pour atteindre le plus grand succès dans notre sport et nous sommes donc ravis pour lui, à la fois en tant qu'équipe et moi personnellement, de le voir récompensé par l'opportunité de faire ses preuves chez Mercedes."

"Nous observerons sa progression avec intérêt et fierté, sachant le rôle qu'a joué Williams dans le développement de son talent considérable. Nous étions bien sûr conscients que cette possibilité pouvait se réaliser et avons donc un certain nombre de bonnes options à notre disposition quant aux pilotes. Nous nous tournons désormais vers la formation de notre futur duo, qui nous aidera à passer à l'étape suivante dans la passionnante aventure de notre écurie. Toute annonce de notre part sera faite en temps voulu."

partages
commentaires
Kubica remplacera encore Räikkönen à Monza
Article précédent

Kubica remplacera encore Räikkönen à Monza

Article suivant

Red Bull estime conserver un avantage très faible sur Mercedes

Red Bull estime conserver un avantage très faible sur Mercedes
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021