Williams se sépare de ROKiT avec effet immédiat

Dans le cadre de l'annonce des résultats financiers de Williams et de sa nouvelle direction stratégique, la fin du partenariat avec le sponsor titre ROKiT a été confirmée.

Williams se sépare de ROKiT avec effet immédiat

L'entreprise ROKiT, spécialisée dans la téléphonie, était arrivée chez Williams à l'intersaison 2018-2019 pour succéder, en tant que sponsor titre, à Martini. Malgré un début de saison calamiteux et des résultats catastrophiques, l'accord entre l'écurie et la compagnie avait été prolongé pour deux saisons durant l'été 2019 et devait ainsi courir jusqu'à fin 2023. Il a cependant été annoncé ce vendredi, dans le cadre de la présentation des résultats financiers du groupe Williams et de l'annonce de sa nouvelle stratégie, qui n'exclut pas la vente totale de l'écurie de F1 fondée en 1975, que la collaboration avec ROKiT cessait avec effet immédiat.

Lire aussi :

"L'équipe a également notifié son partenaire titre, ROKiT, et son principal sponsor, ROK Drinks, qu'elle mettait fin à leur relation", a déclaré Mike O'Driscoll, le PDG de Williams. "Comme beaucoup d'autres entreprises, nous avons pris des mesures importantes pour atténuer les effets de la pandémie, notamment en prolongeant la période de chômage partiel de la plupart de nos employés. Alors que cette terrible crise mondiale s'éloigne, tout le monde chez Williams Racing attend avec impatience le début de la nouvelle saison."

Concernant le détail des résultats financiers pour 2019, Williams a annoncé une perte de 13 millions de livres sterling (soit 14,4 millions d'euros au taux de change actuel) alors que des profits à hauteur de 12,9 millions de livres avaient été réalisés lors de l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires du groupe est passé de 176,5 millions de livres en 2018 à 160,2 millions (177,8 millions d'euros) en 2019. Les revenus de la F1 sont passés de 130,7 millions de livres en 2018 à 95,4 millions (105,8 millions d'euros) en 2019, avec des pertes de 10,1 millions de livres (11,2 millions d'euros) en fin d'année dernière alors que 2018 s'était clôturé sur des bénéfices à hauteur de 16 millions.

"Les résultats financiers pour 2019 reflètent le récent déclin de la compétitivité de l'activité F1 et la réduction en conséquence des revenus des droits commerciaux", a expliqué O'Driscoll. "La saison 2020 de la Formule 1 est, bien sûr, perturbée par la pandémie de COVID-19 et cela aura un impact sur nos revenus liés aux droits commerciaux cette année."

partages
commentaires
Williams envisage la vente totale de son écurie de F1

Article précédent

Williams envisage la vente totale de son écurie de F1

Article suivant

Renault va rester engagé en F1 en dépit du plan d'économies

Renault va rester engagé en F1 en dépit du plan d'économies
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021