Williams : Russell est au niveau de Mansell, Rosberg et Hill

Avant de quitter la tête de son écurie, Claire Williams s'est montrée particulièrement élogieuse vis-à-vis de George Russell, qui a selon elle le potentiel pour devenir Champion du monde.

Williams : Russell est au niveau de Mansell, Rosberg et Hill

Protégé de Mercedes, George Russell jouit de l'un des palmarès les plus impressionnants du XXIe siècle en formules de promotion, avec des titres consécutifs en GP3 et en F2, et a réalisé une première campagne en Formule 1 remarquable chez Williams, dominant sans relâche son coéquipier Robert Kubica. Sa deuxième saison dans l'élite, aux côtés de Nicholas Latifi, a pris un tournant identique.

Lire aussi :

D'où les compliments dithyrambiques de Claire Williams, à qui il a été demandé dans le podcast F1 Nation si Russell était au même niveau que les grands champions qui ont couru pour Williams, notamment Nigel Mansell, Nico Rosberg et Damon Hill"Oui, c'est complètement certain, et je remuerais ciel et terre pour que George soit Champion du monde avec Williams", répond-elle. "George est différent d'eux, mais son talent ne fait aucun doute. Avec sa motivation, son dévouement et sa concentration, je ne peux suffisamment chanter ses louanges. Nous avons énormément de chance qu'il soit dans l'équipe avec nous."

Williams ne cache pas qu'elle craignait de voir filer Russell filer chez Mercedes en 2021 malgré le contrat de trois ans (2019-2021) le liant à l'équipe, de la même manière que l'écurie à l'étoile avait recruté Valtteri Bottas pour pallier la retraite surprise de Nico Rosberg fin 2016.

"J'étais nerveuse, car il est si bon !" s'exclame-t-elle. "Je ne voulais pas le perdre, mais en même temps, je ne suis pas du genre à me mettre en travers du chemin de quelqu'un quand cette personne a une belle opportunité. Je pense l'avoir prouvé avec Valtteri Bottas quant il est allé chez Mercedes il y a quelques années… mais ce n'est pas arrivé et je suis contente que George reste avec nous. Nous l'avons pour un an de plus, et travailler avec lui est un plaisir."

Williams est en tout cas enthousiasmée par le comportement productif et la maturité de Russell qui, du haut de ses 22 ans, a déjà endossé le rôle de leader de l'équipe. "Vu la manière dont il parle aux ingénieurs et au reste de l'équipe, il a appris qu'un pilote pouvait avoir une véritable implication dans la gestion de l'équipe, en particulier quand ça ne va pas fort", souligne l'Anglaise. "Avoir été dans une écurie en difficulté le rendra plus fort. Il n'a pas eu la tâche facile et cela le mettra en meilleure position à l'avenir, cela fera de lui un meilleur pilote."

Quant au principal intéressé, forcément flatté par de tels éloges, il garde néanmoins les pieds sur terre. "À vrai dire, je trouve ça difficile de réagir à de grands compliments", indique Russell dans le podcast Beyond The Grid. "Je n'aime pas être arrogant ni m'autoflageller, je préfère m'exprimer en piste. Williams a eu des pilotes incroyablement bons, et cela veut dire beaucoup pour moi. Mais je vais continuer à m'exprimer en piste et ne pas me reposer sur mes lauriers."

"C'est très facile dans ce sport de se dire qu'on a réussi parce qu'on est pilote de F1, que l'objectif d'une vie est atteint, mais on se fait très vite virer si l'on cesse d'être performant. Il y a beaucoup de bons pilotes qui n'ont pas atteint la F1 alors qu'ils auraient pu, et beaucoup de très bons pilotes qui n'y ont passé qu'un an ou deux, pour quelque raison que ce soit. Je ne veux pas me reposer sur mes lauriers, je veux me pousser dans mes propres retranchements chaque jour que je passe dans une voiture, afin de garantir ma place dans ce sport."

partages
commentaires

Voir aussi :

Monaco 2006 : la révélation de Massa sur Schumacher

Article précédent

Monaco 2006 : la révélation de Massa sur Schumacher

Article suivant

Renault discute avec la FIA pour un test d'Alonso

Renault discute avec la FIA pour un test d'Alonso
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021