Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
19 jours
23 oct.
Prochain événement dans
31 jours
31 oct.
Prochain événement dans
39 jours
13 nov.
Prochain événement dans
52 jours
04 déc.
Prochain événement dans
73 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
80 jours

Wolff : "Tous les coups sont permis" entre Mercedes et Red Bull

partages
commentaires
Wolff : "Tous les coups sont permis" entre Mercedes et Red Bull
Par :

Lors du Grand Prix d'Autriche, Red Bull a porté plusieurs réclamations envers Mercedes. Si Toto Wolff les comprend et les accepte, il considère que cela ouvre une nouvelle dimension à la lutte entre les deux équipes.

Lors du Grand Prix d'Autriche, Red Bull Racing n'a pas laissé un instant de répit à Mercedes hors de la piste, avec une première réclamation, prévue de longue date, dès le vendredi après-midi au sujet du DAS utilisé par l'équipe Championne du monde. Celui-ci a été jugé légal par les commissaires techniques dans la nuit. Le dimanche, après une enquête des commissaires sur Lewis Hamilton la veille, c'est de nouveau Red Bull qui a porté réclamation, faisant pénaliser le pilote britannique. En course, Hamilton a aussi été sanctionné pour l'accrochage avec Alex Albon, sans toutefois que Red Bull n'intervienne, mais Toto Wolff juge que la lutte entre les deux équipes a pris une nouvelle dimension, où tout est possible en piste et en dehors.

"J'ai trouvé que la réclamation vendredi était correcte, plutôt que de la faire dimanche, donc je le reconnais. Et je trouve logique qu'ils aient fait ça pour avoir une clarification", a jugé Wolff en réponse à une question de Motorsport.com. "Pour en revenir à dimanche matin, et au changement de décision par rapport à la veille, c'est ce qu'autorise le règlement si vous avez de nouvelles preuves. Et comme je l'ai dit avant, il faut l'accepter. Je pense qu'en course, avec tous les efforts faits, la pénalité était trop dure. Mais pour répondre à votre question, tous les coups sont permis."

Lire aussi :

Le directeur de Red Bull, Christian Horner, a quant à lui assuré qu'il n'y avait pas de mauvaise intention derrière la réclamation liée au DAS : "Pas vraiment. Je pense que nous avons été clairs dès le départ sur le fait que nous questionnions la viabilité du DAS. On a vu qu'il a été utilisé pendant la course et il a été dit aux pilotes de s'en servir pour contrôler la température des pneus. Est-ce vraiment [un système lié à] la direction ? Peu importe, ça a été considéré comme légal, c'est comme ça. Maintenant, les équipes ont le choix de tenter de développer leur propre équivalent."

Quant à Lewis Hamilton, il ne préfère pas se mêler des décisions et réclamations extra-sportives et préfère se concentrer sur ce qui se passe en piste : "Je ne pense pas vraiment à la bataille négative qui se passe en coulisses. Tout cela est politique. C'est une lutte de pouvoir, je dirais, entre quelques individus."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

Ferrari a un nouvel aileron avant en Autriche

Article précédent

Ferrari a un nouvel aileron avant en Autriche

Article suivant

Aux pilotes de faire la différence entre Racing Point et McLaren ?

Aux pilotes de faire la différence entre Racing Point et McLaren ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Catégorie Course
Lieu Red Bull Ring
Auteur Emmanuel Touzot