Réactions
Formule 1 GP de Hongrie

Zhou a semé le chaos après un problème "étrange" au départ

Zhou Guanyu a expliqué qu'un problème "étrange" au départ du Grand Prix de Hongrie l'avait privé de toute chance de bon résultat alors qu'il s'élançait depuis la cinquième place sur la grille.

Après avoir signé son meilleur résultat en qualifications en F1, Zhou Guanyu a perdu toutes ses chances de bon résultat en raison d'un départ manqué, suivi par une erreur au freinage du premier virage qui a provoqué une réaction en chaîne éliminant les deux Alpine.

Subissant des dégâts à l'aileron avant, avant d'être pénalisé pour sa responsabilité dans le contact initial avec Daniel Ricciardo, le Chinois a terminé 16e. Après la course, il est revenu sur ce qui s'est passé au moment du départ.

"Je n'en ai aucune idée, il faut que je regarde. Je tenais le régime moteur avant [l'allumage du] quatrième feu, puis j'ai perdu toute réponse de l'accélérateur, donc j'ai démarré avec pratiquement [zéro] accélération. Je suis vraiment déçu parce que je pense que ça pouvait vraiment bien se passer à ce moment-là."

Les images embarquées montrent en effet une perte subite du régime moteur au moment du quatrième feu, avec une accélération qui ne revient qu'après l'extinction des feux, au moment où tous les autres concurrents ont déjà démarré et le dépassent de toute part.

"Nous devons voir plus en détail ce qui s'est passé, car c'est étrange, cela ne s'est jamais produit auparavant. J'ai essayé de relancer avant [l'extinction des] cinq feux, j'ai essayé de mettre les gaz, mais malheureusement rien ne se passait, alors j'ai dû faire un 'pull-away' [a priori, il s'agit de tenter d'utiliser le point d'accroche de l'embrayage pour faire rouler la voiture]. En fait, mon départ était un 'pull-away', ce n'était pas vraiment un départ. C'est pourquoi vous avez vu que ma voiture ne bougeait pas."

Quand Motorsport.com lui a demandé d'expliquer son accident au virage 1, lui qui était peu avant à la radio avec son équipe, il a ajouté : "Évidemment, j'ai essayé de freiner le plus tard possible pour regagner des places, mais en raison de l'air sale des voitures qui me précédaient, je les ai malheureusement percutées. Ce n'est donc pas ce que je voulais, mais la course était pratiquement terminée dès la ligne de départ pour moi."

Zhou Guanyu, Alfa Romeo C43

Zhou Guanyu, Alfa Romeo C43

Comme les problèmes volent en escadrille, ce départ manqué de Zhou a obligé son équipier Valtteri Bottas, positionné directement derrière lui sur le septième emplacement, à se décaler dans une phase critique d'accélération, ce qui lui a fait perdre de nombreuses places, puisqu'il s'est alors retrouvé 12e, sa position à l'arrivée.

Le Finlandais s'était arrêté tôt en début de course pour tenter de décaler sa stratégie et reprendre des positions. Il a ensuite anticipé son second arrêt mais s'est alors retrouvé coincé derrière un Alexander Albon qu'il n'a jamais réussi à dépasser.

"J'avais l'impression de perdre une demi-seconde par tour [derrière Albon]", a expliqué Bottas. "Ce n'était pas assez pour attaquer ou passer, et ils étaient aussi très rapides dans la ligne droite, comme d'habitude. Malheureusement, en ayant perdu tout ce temps, il était difficile de revenir et de se battre avec [Lance] Stroll à la fin. C'est toujours compliqué quand vous êtes coincé derrière une Williams, c'est difficile de passer."

Bottas a admis avoir été surpris par les difficultés de l'Alfa en course après ses excellentes performances en qualifications sur un circuit appuyant particulièrement sur les forces de la monoplace. "D'une manière ou d'une autre, sur un tour lancé, sur ce circuit, ça fonctionne. Mais dès que les pneus commencent à s'user en course, nous commençons à glisser davantage."

Zhou a fait écho aux commentaires de Bottas, estimant que le "rythme sur un tour était plus proche de celui des meilleurs que [celui de la] course". Interrogé par Motorsport.com sur les points faibles de la C43 dimanche, le Chinois a répondu "juste l'adhérence en général".

Lire aussi :

Avec Adam Copper, Matt Kew et James Newbold

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Szafnauer certain que le patron de Renault va lui laisser du temps
Article suivant Alfa Romeo révèle une livrée spéciale pour Spa

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France