Qualifs - Vandoorne en pole à Hong Kong

Les rookies monopoliseront la première ligne de la grille pour l'E-Prix de Hong Kong : Stoffel Vandoorne est en pole position devant Oliver Rowland !

Qualifs - Vandoorne en pole à Hong Kong
Sébastien Buemi, Nissan e.Dam, Nissan IMO1
Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Tom Dillmann, NIO Formula E Team, NIO Sport 004
Robin Frijns, Envision Virgin Racing, Audi e-tron FE05
Andre Lotterer, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19
Oliver Turvey, NIO Formula E Team, NIO Sport 004
Edoardo Mortara, Venturi Formula E, Venturi VFE05
Nelson Piquet Jr., Panasonic Jaguar Racing, Jaguar I-Type 3
Felipe Nasr, GEOX Dragon Racing, Penske EV-3
Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05
Felipe Nasr, GEOX Dragon Racing, Penske EV-3
Jose Maria Lopez, Dragon Racing, Penske EV-3
Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05
Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19
Jérome d'Ambrosio, Mahindra Racing, M5 Electro
Felipe Massa, Venturi Formula E, Venturi VFE05
Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19
Alexander Sims, BMW I Andretti Motorsports, BMW iFE.18

Groupe 1

Sur une piste détrempée alors que la pluie s'était remise à tomber, l'ordre de passage allait s'avérer plus crucial que jamais. Pour la plupart, les cinq leaders du championnat se sont dépêchés de prendre la piste pour éviter d'être piégés par les précipitations si elles venaient à gagner en intensité.

Seul Lucas di Grassi a préféré patienter un instant. "Faites-moi confiance, avec la puissance que nous avons, sous la pluie à Hong Kong, on a l'impression d'avoir 2000 ch !" s'est exclamé le Brésilien après son run.

Et dans ces conditions d'adhérence précaire, c'est un gouffre qui séparait Di Grassi et Sam Bird (1'12"321 et 1'12"529 respectivement) d'António Félix da Costa, Pascal Wehrlein et Jérôme d'Ambrosio, tous relégués à plus de deux secondes !

"Il n'y a pas grand-chose à dire", lâche d'Ambrosio. "C'était juste si glissant, avec beaucoup d'aquaplaning. Je ne pense pas que nous soyons deux secondes plus lents que Lucas. Il faut comprendre ce qui s'est passé. Mais nous ne pouvons pas faire grand-chose maintenant." Son coéquipier Wehrlein renchérit, sans sembler plaisanter : "Espérons ne pas nous faire prendre un tour !"

Groupe 2

Les pilotes classés du sixième au dixième rang du championnat ont semblé bénéficier d'une piste plus favorable, si bien qu'Edoardo Mortara et André Lotterer ont devancé Di Grassi de justesse, en 1'12"156 et 1'12"204 respectivement.

Lire aussi :

Mitch Evans pouvait être déçu, seulement septième après avoir trouvé une Techeetah au ralenti sur son chemin dans le dernier secteur. [Mise à jour : il s'agissait de Lotterer, qui n'a pas été pénalisé car Evans a indiqué aux commissaires qu'il n'avait pas été gêné.] Jean-Éric Vergne, quant à lui, est parti en tête-à-queue à la sortie du dernier virage mais s'est quand même classé sixième, juste derrière Robin Frijns. Pas la même réussite que la saison dernière pour le Français !

Le drapeau rouge a alors été agité, et Vergne a vu son chrono annulé car il en était responsable. Mortara, quant à lui, a écopé de trois places de pénalité sur la grille pour un excès de vitesse lors de cette neutralisation.

Groupe 3

Déjà en verve à Mexico, Oliver Rowland s'est illustré à nouveau ! Le rookie anglais a chipé la première place à Mortara pour 16 millièmes de seconde, malgré une attitude qu'il a qualifiée de "prudente". Son coéquipier Sébastien Buemi s'est également immiscé dans la Super Pole provisoire avec un chrono identique à celui de Bird au millième près, pour la sixième place.

Lire aussi :

Felipe Massa était septième malgré un tout-droit au premier virage, où il a manqué la corde de plusieurs mètres. Daniel Abt et Alexander Sims n'ont pas démérité non plus, relégués à sept dixièmes du meilleur temps. En revanche, Oliver Turvey accusait deux secondes de retard. "Mon tour était correct, je n'ai pas fait d'erreur, mais je glissais beaucoup", commente le pilote NIO.

Groupe 4

Qui des six derniers pilotes du championnat, ceux qui n'ont marqué que deux points et moins ? Figurez-vous que Stoffel Vandoorne et Gary Paffett ont signé le doublé pour HWA, la seule écurie à n'avoir pas encore ouvert son compteur cette saison. Le Belge devançait son coéquipier d'une demi-seconde !

Lire aussi :

Ceux qui les accompagnaient dans ce groupe n'ont toutefois pas tiré leur épingle du jeu : Tom Dillmann, José María López, Nelson Piquet Jr et Felipe Nasr se sont retrouvés entre la 11e et la 16e place.

Super Pole

En Super Pole, on retrouvait donc Vandoorne, Paffett, Rowland, Mortara, Lotterer et Di Grassi. Pendant ce temps, les deux leaders du championnat – d'Ambrosio et Félix da Costa – étaient relégués en fond de grille !

Un tout-droit au virage 7 a fait perdre un certain temps à Di Grassi, qui a lancé les hostilités, et le pilote Audi Sport Abt a dû se contenter d'un 1'14"177. Lotterer a logiquement fait mieux en 1'12"868, avant que Mortara ne surenchérisse en 1'12"310, lui-même surpassé par un Rowland particulièrement agressif en 1'11"903. "J'aurais pu faire du meilleur travail, mais il faut que je m'en satisfasse : c'est ma deuxième Super Pole, et je suis en première ligne", commente l'Anglais.

Restaient alors les HWA, et la tentative de Paffett a effectivement mal démarré avec un gros blocage de roue au premier virage, où il a perdu plus d'une demi-seconde. Il a finalement échoué au quatrième rang. En revanche, Vandoorne n'a pas déçu : 1'11"580, c'était la pole position avec trois dixièmes d'avance ! Auteur du meilleur temps dans la phase de poules comme en Super Pole, le Belge n'a souffert aucune contestation.

Hong Kong E-Prix de Hong Kong - Phase de groupes

  Pilote Équipe Temps Écart
1 Belgium Stoffel Vandoorne   HWA 1'11.592  
2 United Kingdom Gary Paffett   HWA 1'12.093 0.501
3 United Kingdom Oliver Rowland   Nissan e.dams 1'12.140 0.548
4 Switzerland Edoardo Mortara   Venturi 1'12.156 0.564
5 Germany André Lotterer   DS Techeetah 1'12.204 0.612
6 Brazil Lucas di Grassi   Audi Sport Abt 1'12.321 0.729
7 United Kingdom Sam Bird   Envision Virgin 1'12.529 0.937
8 Switzerland Sébastien Buemi   Nissan e.dams 1'12.529 0.937
9 Brazil Felipe Massa   Venturi 1'12.570 0.978
10 Netherlands Robin Frijns   Envision Virgin 1'12.600 1.008
11 France Tom Dillmann   NIO 1'12.839 1.247
12 Germany Daniel Abt   Audi Sport Abt 1'12.850 1.258
13 United Kingdom Alexander Sims   BMW i Andretti 1'12.861 1.269
14 Argentina José María López   Dragon 1'13.073 1.481
15 Brazil Nelson Piquet Jr  Jaguar 1'13.421 1.829
16 Brazil Felipe Nasr   Dragon 1'13.885 2.293
17 New Zealand Mitch Evans   Jaguar 1'13.920 2.328
18 France Jean-Éric Vergne   DS Techeetah 1'13.927 2.335
19 United Kingdom Oliver Turvey   NIO 1'14.133 2.541
20 Portugal António Félix da Costa   BMW i Andretti 1'14.384 2.792
21 Germany Pascal Wehrlein   Mahindra 1'14.830 3.238
22 Belgium Jérôme d'Ambrosio   Mahindra 1'15.347 3.755

Hong Kong E-Prix de Hong Kong - Super Pole

  Pilote Équipe Temps Écart
1 Belgium Stoffel Vandoorne   HWA 1'11.580  
2 United Kingdom Oliver Rowland   Nissan e.dams 1'11.903 0.323
3 Switzerland Edoardo Mortara   Venturi 1'12.310 0.730
4 Germany André Lotterer   DS Techeetah 1'12.868 1.288
5 United Kingdom Gary Paffett   HWA 1'13.033 1.453
6 Brazil Lucas di Grassi   Audi Sport Abt 1'14.177 2.597

partages
commentaires
EL2 - Frijns prend les devants
Article précédent

EL2 - Frijns prend les devants

Article suivant

La grille de départ de l'E-Prix de Hong Kong

La grille de départ de l'E-Prix de Hong Kong
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021