Palou : Verstappen et Hamilton ont "fait ce que j'aurais fait"

Álex Palou, leader du classement en IndyCar, ne prend pas parti concernant le crash entre Max Verstappen et Lewis Hamilton au Grand Prix de Grande-Bretagne et affirme que tous les dépassements en IndyCar se font "à la limite".

Palou : Verstappen et Hamilton ont "fait ce que j'aurais fait"

La tentative de dépassement de Lewis Hamilton sur Max Verstappen dans le premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne a entraîné un contact ayant envoyé la Red Bull hors de la piste et contre les barrières de sécurité. Avant cet incident, le Néerlandais disposait d'un avantage de 33 points sur le septuple Champion du monde. Et à la suite de l'épreuve de Silverstone, qui s'est conclue par une victoire de Hamilton, cet écart a été réduit à seulement huit points.

Il y a fort à parier que la détermination du pilote Mercedes à passer par l'intérieur au virage de Copse ait été décuplée par le fait que Verstappen est son seul rival pour le titre cette saison. C'est notamment l'avis d'Álex Palou, leader du championnat IndyCar, et habitué aux passes d'armes musclées outre-Atlantique.

"Je pense qu'en IndyCar, c'est toujours comme ça !" a souri le pilote du Chip Ganassi Racing. "À chaque course, il y a des contacts. Tous les dépassements se font à la limite. Je pense que c'est ce qui fait la beauté du championnat. Est-ce que je m'attends à ce que certains pilotes soient plus agressifs avec moi ? Je ne pense pas, peut-être les gars avec lesquels nous nous battons le plus, comme Pato [O'Ward], Josef [Newgarden], et [les coéquipiers] Scott [Dixon], Marcus [Ericsson]... Je pense que tout le monde sort les coudes en IndyCar."

Lire aussi :

"Bien sûr que Hamilton a tenté cette manœuvre agressive dans un trou de souris parce que c'était Verstappen devant lui. [Ils] se battent pour le championnat et cela ne serait pas arrivé avec un autre pilote. Que ferais-je si cela devait arriver ? [Si j'étais Verstappen], je ne me laisserais pas faire par Hamilton. Mais si j'étais Hamilton, j'aurais foncé. À mon avis, ils ont tous les deux fait ce que j'aurais fait à leur place."

Álex Palou compte actuellement 39 points d'avance au classement général sur O'Ward, 56 sur Dixon et 69 sur Newgarden. Au sein de Chip Ganassi Racing, l'Espagnol peut compter sur les conseils de Dario Franchitti, qui coache les pilotes de la structure. Et selon la légende de l'IndyCar, l'approche de Palou lors des combats rapprochés est la bonne. 

"Le problème, c'est que vous devez prendre des décisions en un clin d'œil", a expliqué Franchitti, vainqueur à 31 reprises entre 1997 et 2013. "La prise de décision n'est pas quelque chose que l'on peut enseigner. L'instinct se charge de ça. Je pense qu'Álex a raison, il court de la même manière qu'en début de saison. Il ne faut pas oublier ce qui l'a mis dans cette position : une certaine façon de piloter et un bon dosage de l'agressivité. [Mon conseil serait] de continuer à courir comme en début de saison car, jusqu'à présent, ça fonctionne."

partages
commentaires

Voir aussi :

"Beaucoup de monde a parlé à Grosjean" pour la suite
Article précédent

"Beaucoup de monde a parlé à Grosjean" pour la suite

Article suivant

Grosjean à la découverte de l'ovale : "Différent de tout ce que j'ai fait"

Grosjean à la découverte de l'ovale : "Différent de tout ce que j'ai fait"
Charger les commentaires