24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Buemi n'avait "jamais vu autant d'accidents au départ"

Après six heures de course aux 24 Heures du Mans, les Toyota ont semblé confirmer la stratégie de la course d'attente, évitant les nombreux incidents survenus, notamment lors des averses.

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota GR010 - Hybrid of Sebastien Buemi, Brendon Hartley, Ryo Hirakawa

Si voir Ferrari mener grand train depuis le début des 24 Heures du Mans 2023 n'est pas forcément une surprise compte tenu du rythme pur affiché auparavant par les 499P, on ne s'attendait probablement pas à ce que ce soit à ce point avec les coudées franches par rapport à Toyota. Les tenants du titre ont connu un premier quart de course mitigé, dans un contexte rendu difficile par les averses orageuses et l'instabilité qui persiste dans le ciel.

Quelles que soient les conditions, les deux GR010 Hybrid ont régulièrement semblé un peu en retrait, au point de les voir parfois naviguer plus proche du top 10 que du podium, tout en gardant en tête les écarts longtemps restés serrés. Pourtant, l'histoire retiendra que le premier tour de course leur avait réussi avant la première intervention de la voiture de sécurité, grâce à un choix de pneus différents de Ferrari.

"On avait une stratégie pneumatique différente au début car on ne voulait pas prendre de risque sachant que c'était mouillé à certains endroits des Hunaudières", révèle Mike Conway au sein de l'équipage #7. "Ça a fonctionné et on a pu passer des voitures dans les premiers tours, mais c'est ensuite devenu plus difficile. Tout le monde utilisait l'aspiration, et sans pouvoir créer d'écart, c'est difficile de rester devant."

Si le rythme fait quelque peu défaut en cette première partie de course, les deux équipages nippons peuvent tout de même se prévaloir d'avoir su se tenir à l'écart des incidents de course. Et il y en a eu un paquet entre 16h et 23h ! Même l'expérimenté Sébastien Buemi avait du mal à y croire.

"Je n'ai jamais vu autant d'accidents au départ des 24 Heures du Mans", a confié le Suisse. "Notre priorité était de rester en piste et à l'écart des ennuis, car on ne gagne pas la course dans la première heure. C'était important de rester propre et de ne pas faire d'erreurs. On doit tout simplement continuer à faire une course propre et voir où on en sera dimanche."

À 23h30, la Toyota #7, la mieux placée du constructeur japonais, pointait au troisième rang de la course à un peu plus d'une minute de la Ferrari #51, leader avec un Alessandro Pier Guidi particulièrement offensif en piste.

La course en direct :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Peugeot a créé la sensation en tête des 24 Heures du Mans
Article suivant Ferrari et Toyota dans les ennuis, Peugeot en tête à minuit !

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France