MotoGP
04 avr.
Événement terminé
Formule 1
28 mars
Événement terminé
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
EL1 dans
4 jours
Formule E
10 avr.
Événement terminé
11 avr.
Événement terminé
WRC
26 févr.
Événement terminé
22 avr.
Prochain événement dans
10 jours
WEC
C
6H de Monza
18 juil.
Course dans
97 jours
WSBK
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
39 jours
C
Misano
11 juin
Prochain événement dans
60 jours

Les annonces autour du LMDh légèrement retardées

Les discussions se poursuivent entre ACO et IMSA, et malgré l'annulation des épreuves de Sebring, une annonce est en bonne voie.

Les annonces autour du LMDh légèrement retardées

Le grand rendez-vous des 12 Heures et des 1000 Miles de Sebring, prévu la semaine prochaine, devait être le théâtre idéal pour présenter les détails de la convergence entre IMSA et ACO pour la future catégorie LMDh. Suite à l'annulation des deux épreuves en raison de l'épidémie de coronavirus, les annonces n'auront pas lieu mais elles ne devraient être que légèrement différées.

Président de l'IMSA, John Doonan a indiqué que l'enchaînement des événements ne provoquerait "qu'un peu de retard". Des réunions techniques entre les représentants de l'ACO et de l'IMSA étaient prévues la semaine prochaine à Sebring avant une annonce qui aurait été faite le vendredi. Celle-ci aura donc lieu ultérieurement et sans présence physique.

Lire aussi :

"Je vous assure que l'intention reste la même pour tout le monde, celle d'avoir une ébauche de la réglementation LMDh dès que possible", insiste John Doonan. "Les équipes techniques de l'IMSA et de l'ACO sont en contact régulier, elles le sont également avec les quatre constructeurs de châssis [LMP2, à savoir Oreca, Ligier, Dallara et Multimatic] et avec tous les fournisseurs actuellement impliqués dans la catégorie prototype, les manufacturiers de pneus, et ceux qui envisagent un engagement. Ces discussions se poursuivent et je peux partager avec vous le fait qu'il y a eu beaucoup de communication positive, beaucoup de professionnalisme affiché par tous les groupes dans les discussions."

L'IMSA a laissé entendre qu'elle était pleinement alignée sur la position de la FIA qui a été soulignée lors du dernier Conseil Mondial du Sport Automobile. Il s'agit d'une intention commune de permettre aux autos du futur LMDh et de la réglementation LM Hypercar d'opérer dans la "même fenêtre de performances" en tenant compte des critères de puissance moteur, de poids et d'aérodynamique.

"Personne ne trace de ligne dans le sable, personne ne dit que c'est ainsi et pas autrement", promet John Doonan. "Tout le monde essaie de trouver une manière d'avoir une plateforme avec laquelle le LMDh et le LMH peuvent courir ensemble. Les équipes techniques des deux côtés, ACO et IMSA, sont extrêmement conscientes des packages aéro, des objectifs de puissance et de la façon dont les autos génèrent la puissance."

Propos recueillis par Gary Watkins  

partages
commentaires
Vergne quitte l'ELMS mais participera aux 24H du Mans

Article précédent

Vergne quitte l'ELMS mais participera aux 24H du Mans

Article suivant

Maintien ou report des 24H du Mans : décision sous un mois

Maintien ou report des 24H du Mans : décision sous un mois
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC , IMSA
Tags hypercar , lmdh
Auteur Basile Davoine
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021
Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail Prime

Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail

Quelques heures après avoir dévoilé leurs choix techniques pour leur Hypercar en Championnat du monde d'Endurance, avec un moteur V6 biturbo de 2,6 litres associé à un moteur électrique développant 200 kW sur l'essieu avant, les dirigeants de Peugeot se sont exprimés en profondeur sur leur concept auprès de la presse française.

WEC
15 déc. 2020