Bezzecchi s'offre une première victoire sur tapis… vert

Le duel entre Jorge Martín et Marco Bezzecchi a tourné à l'avantage de l'Italien à l'arrivée du Grand Prix de Styrie, la direction de course ayant pénalisé l'Espagnol pour avoir dépassé les limites de la piste.

Dans un contexte de vives critiques adressées de jour en jour à la direction de course, l'épreuve Moto2 du Grand Prix de Styrie s'est conclue dans la polémique, alors que Jorge Martín, passé en premier sous le drapeau à damier, s'est vu retirer la victoire pour avoir roulé sur la partie verte, interdite, dans le dernier tour à la sortie du virage 8.

Marco Bezzecchi, qui a lui aussi posé ses roues sur cette fameuse peinture verte, mais dans une moindre mesure par rapport à son rival espagnol, a donc hérité de sa première victoire dans la catégorie tout en relançant bien malgré lui un débat houleux sur la constance des décisions prises par la direction de course et des pénalités infligées.

Vainqueur du Grand Prix d'Autriche le week-end précédent, Jorge Martín s'était emparé des commandes de la course dès le départ, en prenant alors l'avantage sur Arón Canet et Tetsuta Nagashima, tous trois se détachant rapidement alors que leur poursuivant, Remy Gardner, se faisait une chaleur dès les premiers virages et que Marco Bezzecchi enclenchait par mégarde le point mort.

Canet allait toutefois tomber dès le deuxième tour, alors même qu'il se sentait en mesure de contester la victoire au pilote Ajo. "Je suis déçu, j'ai fait une grosse erreur au freinage", a admis l'Espagnol. "Je suis triste. J'ai entrevu le potentiel de me battre pour la victoire car je me sentais fort. J'avais la saveur de ma première pole position et la satisfaction de voir que j'arrivais à suivre Martín, et même d'être encore plus fort que lui dans certains virages." Un temps coincé sous sa moto avec des douleurs au genou et à la jambe, Canet a finalement pu exclure toute blessure grave et n'avait donc que sa déception à soigner dimanche soir.

Voir aussi :

Une fois le pilote Aspar sorti de scène, Nagashima a vu Martín s'installer quatre dixièmes devant lui, dans un rapport de force longtemps resté stable, Gardner et Bezzecchi restant quant à eux dans la roue du Japonais, prêts à bondir. Ils ont porté leur attaque peu avant la mi-course. Martín, qui avait haussé le ton, a augmenté son avance durant les sept tours suivants, le temps pour Bezzecchi de trouver l'ouverture sur Gardner pour se porter à la deuxième place.

Dès lors, l'Italien n'avait plus qu'une mission : partir en chasse du leader, qui s'était constitué une petite marge de 1"8. Celle-ci allait fondre irrémédiablement, Bezzecchi s'imposant comme l'homme fort incontestable de la fin de course, au point qu'à l'entrée dans le dernier tour l'écart entre les deux pilotes n'était plus que de trois dixièmes.

Défendant brillamment sa place de leader face aux attaques du pilote VR46, c'est donc Jorge Martín qui a coupé la ligne d'arrivée en premier, tout portant à croire qu'il n'avait finalement manqué qu'un tour à Marco Bezzecchi pour faire main basse sur cette victoire. La direction de course en a décidé autrement, et à leur retour au parc fermé leurs places avaient officiellement été échangées.

"En ce moment on est les plus forts, et c'est super important", retient Martín au micro du site officiel du MotoGP. "Le seul problème c'est d'avoir perdu la victoire au dernier moment, alors que j'étais déjà dans le parc fermé. C'est un peu douloureux. On a fait du très bon travail. Avant la course j'aurais été heureux de terminer deuxième, mais pas après l'avoir gagnée !"

"C'était un peu étrange d'arriver [au parc fermé] en étant deuxième puis que nos positions soient échangées", admet Bezzecchi. "Pendant toute la course, j'étais très fort, mais pas assez au freinage pour dépasser Jorge, car j'ai poussé fort pour combler mon retard et les pneus étaient un peu à la limite. En sachant cela, j'ai essayé de le mettre sous pression en me disant qu'il commettrait peut-être une erreur. Quand on est sortis du virage 8, j'ai vu qu'il avait touché la partie verte et je me suis dit que c'était peut-être possible, mais j'étais quoi qu'il en soit très content d'être sur le podium."

 

Distancé d'une seconde, Remy Gardner a fêté son premier podium de la saison, devant Tetsuta Nagashima, qui a pu empocher de gros points après trois courses mouvementées. Tom Lüthi a obtenu une cinquième place plutôt isolée, devant Xavi Vierge qui avait réussi à se défaire de Luca Marini. Seulement septième, l'Italien reste leader du championnat avec huit points d'avance sur Enea Bastianini, qui a dû se contenter de la dixième place.

À noter que Sam Lowes s'est vu présenter un drapeau noir pour avoir provoqué un accrochage avec Somkiat Chantra et Jorge Navarro dans le fameux virage 3 du Red Bull Ring, au troisième tour de la course. Le Britannique était toutefois tombé une autre fois au tour suivant, au moment même où la sanction décidée par la direction de course lui parvenait. Par conséquent, il devra prendre le départ de la prochaine course depuis la pitlane.

Austria Grand Prix de Styrie Moto2

P. # Pilote Temps Écart Intervalle
1 72 Italy Marco Bezzecchi 37'12.461    
2 88 Spain Jorge Martín 37'12.401    
3 87 Australia Remy Gardner 37'13.488 1.027 1.087
4 45 Japan Tetsuta Nagashima 37'14.435 1.974 0.947
5 12 Switzerland Thomas Lüthi 37'15.691 3.230 1.256
6 97 Spain Xavi Vierge 37'18.657 6.196 2.966
7 10 Italy Luca Marini 37'21.095 8.634 2.438
8 96 United Kingdom Jake Dixon 37'21.466 9.005 0.371
9 40 Spain Hector Garzo 37'22.081 9.620 0.615
10 33 Italy Enea Bastianini 37'22.512 10.051 0.431
11 23 Germany Marcel Schrötter 37'22.699 10.238 0.187
12 16 United States Joe Roberts 37'27.318 14.857 4.619
13 11 Italy Nicolò Bulega 37'30.429 17.968 3.111
14 62 Italy Stefano Manzi 37'33.417 20.956 2.988
15 7 Italy Lorenzo Baldassarri 37'33.650 21.189 0.233
16 42 Spain Marcos Ramírez 37'33.958 21.497 0.308
17 19 Italy Lorenzo Dalla Porta 37'38.932 26.471 4.974
18 21 Italy Fabio Di Giannantonio 37'39.413 26.952 0.481
19 57 Spain Edgar Pons 37'41.861 29.400 2.448
20 24 Italy Simone Corsi 37'43.320 30.859 1.459
21 99 Kasma Daniel 37'56.289 43.828 12.969
22 5 Alejandro Medina 38'07.814 55.353 11.525
23 27 Indonesia Andi Gilang 38'12.466 1'00.005 4.652
24 64 Netherlands Bo Bendsneyder 38'23.037 1'10.576 10.571
  77 Switzerland Dominique Aegerter 29'34.952 6 Laps 6 Laps
  37 Spain Augusto Fernández 21'47.545 11 Laps 5 Laps
  9 Spain Jorge Navarro 3'05.625 23 Laps 12 Laps
  35 Thailand Somkiat Chantra 3'06.006 23 Laps 0.381
  44 Spain Arón Canet 1'33.166 24 Laps 1 Lap
  22 United Kingdom Sam Lowes      

partages
commentaires
Tenu au repos par les médecins, Syahrin promet de revenir à Misano
Article précédent

Tenu au repos par les médecins, Syahrin promet de revenir à Misano

Article suivant

Oliveira s'imaginait vainqueur MotoGP depuis l'âge de 13 ans

Oliveira s'imaginait vainqueur MotoGP depuis l'âge de 13 ans
Charger les commentaires