Formule 1
14 août
EL1 dans
17 Heures
:
41 Minutes
:
55 Secondes
MotoGP
14 août
EL1 dans
16 Heures
:
36 Minutes
:
55 Secondes
Formule E
12 août
Événement terminé
13 août
Course dans
01 Heures
:
44 Minutes
:
55 Secondes
WEC
13 août
EL1 en cours . . .
C
Bahreïn
19 nov.
Prochain événement dans
97 jours
IndyCar
08 août
Repoussé
WSBK
07 août
Événement terminé
C
Aragon I
28 août
Prochain événement dans
14 jours
WRC
04 sept.
Shakedown dans
21 jours
18 sept.
Prochain événement dans
35 jours

Arenas sort vainqueur d'une fin de course mouvementée

partages
commentaires
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
20 juil. 2020 à 15:39

Déjà vainqueur du premier Grand Prix de la saison, Arenas a su saisir sa chance et s'imposer pour la deuxième fois consécutive, à Jerez.

Il a fallu attendre plus de quatre mois avant de revoir les Grands Prix moto, mais la course Moto3 à elle seule a démontré que cela en valait la peine. Disputée dimanche en fin de matinée, dans la foulée d'une course MotoE déjà mouvementée, l'épreuve de la plus petite des cylindrées a fait le show.

La hiérarchie aperçue à Losail a été globalement confirmée, car deux des pilotes qui formaient le trio de tête dans le désert étaient à nouveau présents sur le podium de Jerez à l'issue de la course. John McPhee manquait toutefois à l'appel, lui qui est tombé dans le dernier virage, puni pour une tentative extrême d'aller arracher la victoire.

Lire aussi :

C'est dans ce dernier virage que tout s'est décidé et Albert Arenas a réussi à prendre l'avantage pour couper la ligne d'arrivée en premier, au terme de 23 tours de course qui ont donné lieu à une bataille serrée dans le groupe de tête. Le pilote Aspar a finalement été favorisé par la manœuvre hasardeuse de McPhee.

Lorsque les leaders sont arrivés au dernier freinage, c'est Arbolino qui se trouvait en tête, devant Arenas et McPhee. Seulement la tentative désespérée de l'Écossais de prendre l'intérieur a poussé l'Italien à élargir, ouvrant une porte à Arenas qui ne s'est pas fait prier pour décroiser et aller se saisir de la victoire.

Pour McPhee, c'était le désastre, car Celestino Vietti tentait lui aussi de se frayer un chemin parmi des leaders quelque peu déboussolés par cette attaque, seulement il a touché Tony Arbolino qui à son tour a heurté le pilote écossais. La chute était inévitable.

Ai Ogura a lui aussi brillamment saisi sa chance, décrochant la deuxième place finale alors qu'il s'élançait de la cinquième ligne de la grille. C'est lui désormais qui occupe la deuxième place du championnat, grâce à la troisième position déjà empochée au Qatar. Il compte 14 points de retard sur Arenas, qui avec un deuxième succès consécutif conserve un leadership parfait au championnat.

"C'est incroyable ! Cette course a été géniale, vraiment dure avec cette chaleur et les pneus : le soft à l'arrière glissait énormément à la fin, mais je savais que j'avais de bonnes sensations quand les gommes se dégradent et que j'arrivais à rester rapide dans les virages malgré les glissades", explique le vainqueur. "Dans le dernier tour, je me suis dit qu'un podium serait un bon résultat, mais je savais que si je faisais ce qu'il fallait au bon moment, la victoire était possible. Tony a très bien fermé la porte, mais j'avais déjà dépassé par l'extérieur dans le dernier virage, alors je savais que c'était possible. Et puis j'ai vu que McPhee était trop rapide et j'ai attendu… Incroyable !"

La chute de John McPhee, SIC Racing Team

Arbolino est finalement monté sur la troisième marche du podium et Vietti s'est classé cinquième, tous deux encadrant Andrea Migno. À l’instar des pilotes du team VR46, Tatsuki Suzuki a beau avoir tenté sa chance durant toute la course, il a manqué de peu le podium. Le Japonais n'a pas encore réussi à s'octroyer de trophée en dépit de ses deux pole positions. Cette fois, il a dû se contenter de la huitième place, derrière Raul Fernandez et Gabriel Rodrigo, et devant son coéquipier Niccolò Antonelli.

Auteur d'une très belle remontée en partant loin, Darryn Binder est tombé à deux tours de l'arrivée alors qu'il se trouvait dans le premier groupe.

Spain Grand Prix d'Espagne - Course Moto3

P. Pilote Moto Écart Intervalle
1 Spain Albert Arenas KTM    
2 Japan Ai Ogura Honda 0.340 0.340
3 Italy Tony Arbolino Honda 0.369 0.029
4 Italy Andrea Migno KTM 0.546 0.177
5 Italy Celestino Vietti Ramus KTM 0.634 0.088
6 Spain Raúl Fernández KTM 0.682 0.048
7 Argentina Gabriel Rodrigo Honda 0.753 0.071
8 Japan Tatsuki Suzuki Honda 0.881 0.128
9 Italy Niccolò Antonelli Honda 0.986 0.105
10 Spain Jaume Masia Honda 3.646 2.660
11 Japan Ayumu Sasaki KTM 3.751 0.105
12 Italy Stefano Nepa KTM 3.936 0.185
13 Italy Romano Fenati Husqvarna 4.157 0.221
14 Spain Alonso López Husqvarna 6.086 1.929
15 Spain Jeremy Alcoba Honda 5.608  
16 Japan Ryusei Yamanaka Honda 6.098 0.490
17 Spain Sergio García Dols Honda 6.256 0.158
18 South Africa Darryn Binder KTM 17.642 11.386
19 Japan Kaito Toba KTM 28.324 10.682
20 Austria Maximilian Kofler KTM 28.406 0.082
21 Jason Dupasquier KTM 28.640 0.234
22 Malaysia Khairul Idham Pawi Honda 28.844 0.204
23 Italy Davide Pizzoli KTM 29.026 0.182
24 Barry Baltus KTM 33.352 4.326
25 Turkey Deniz Öncü KTM 1 Lap 1 Lap
  United Kingdom John McPhee Honda 1 Lap  
  Japan Yuki Kunii Honda 7 Laps 6 Laps
  Czech Republic Filip Salač Honda 13 Laps 6 Laps
  Italy Riccardo Rossi KTM 16 Laps 3 Laps
  Italy Dennis Foggia Honda    
  Carlos Tatay KTM    
Photos - Les 100 victoires de KTM en Grand Prix

Article précédent

Photos - Les 100 victoires de KTM en Grand Prix

Article suivant

Suzuki parvient à ses fins, Arenas à la faute

Suzuki parvient à ses fins, Arenas à la faute
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement GP d'Espagne
Catégorie Course
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Albert Arenas
Équipes Aspar Team
Auteur Matteo Nugnes