Oncu, une 1re victoire qui en appelle d'autres

partages
commentaires
Oncu, une 1re victoire qui en appelle d'autres
Par :
15 janv. 2019 à 19:06

Le pilote turc fera ses débuts en Moto3 en 2019, après avoir remporté l'unique wild-card à laquelle il a participée l'an dernier, à Valence.

La valeur n'attend pas le nombre des années, voilà une maxime qui convient parfaitement à Can Oncu, vainqueur de son tout premier Grand Prix dès sa première tentative en novembre dernier, à Valence.

Aligné comme wild-card par l'équipe KTM Ajo Motorsport, le Turc âgé de seulement 15 ans avait alors impressionné lors de la finale de la saison 2018, qui plus est sous une véritable cataracte qui s'abattait alors sur le tracé espagnol.

Qualifié en quatrième position (ce qui constituait déjà un véritable exploit dans ces conditions), le vainqueur de la Red Bull Rookies Cup 2018 n'a pas failli en course, profitant des erreurs de ses adversaires sous la pluie pour aller chercher une première victoire qui préfigure peut-être d'une longue série, tant le potentiel du jeune homme, à l'allure aisément reconnaissable en piste avec sa crinière dépassant du casque, semble intarissable.

Le record de Redding battu

Par ce succès, le Turc battait ainsi le record du plus jeune pilote vainqueur d'un Grand Prix, statistique autrefois propriété de Scott Redding, qui s'était imposé en 2008 lors du Grand Prix de Grande-Bretagne alors disputé à Donington.

Par ailleurs, il faut remonter à 1991 pour trouver trace d'une victoire d'un pilote pour sa première en Grand Prix tout court, lorsque Noboru Ueda s'imposa sur ses terres en ouverture du championnat 125cc en 1991.

Autant de données qui ne font que souligner la grandeur de la performance d'Oncu, qui a laissé bouche bée les pilotes présents sur le dernier podium MotoGP, et notamment Andrea Dovizioso.

Can Oncu, Red Bull KTM Ajo

"C'est quelque chose d'irréel. C'est le plus jeune [à remporter un Grand Prix]. Il a su gérer une course difficile tout seul, ce qui est une chose incroyable", s'était alors étonné l'Italien, surpris par une telle maturité et gestion de course de la part d'un adolescent. "Nous avons beaucoup d'expérience, et je peux vous dire que dans cette situation vous pensez à plein de choses, et ce n'est pas quelque chose de bien. Je ne sais pas à quoi il a pensé durant la course, mais au final il a réussi à être rapide du début à la fin. Il a tout géré de façon intelligente, donc c'est bien."

Une victoire qui avait aussi surpris Álex Rins : "Incroyable ! Il a fait une course incroyable, dans des conditions folles. Je ne sais même pas s'il avait déjà couru dans de pareilles conditions par le passé."

En attendant ses débuts comme titulaire en Moto3

De son côté Pol Espargaró, qui signait à Valence son premier podium ainsi que le tout premier de KTM dans la catégorie reine, se félicitait d'avoir un tel pilote dans le giron de la marque autrichienne.

"Ce gars, c'est le meilleur. C'est le meilleur gamin", avait-il alors martelé. "Je suis très content qu'il soit dans notre structure, chez KTM et Red Bull, et il est clair que ce gamin va grandir et montrer tout son talent. Il finira peut-être sur une KTM en MotoGP. Je suis juste vraiment fier de ce qu'il a fait et très content pour toute la famille [KTM]."

Et pour le monde des Grands Prix en général, qui tient sans doute là un véritable diamant qui devrait se polir au fil du temps et réaliser une formidable carrière. Première étape : un engagement à temps plein dès cette année en Moto3 pour le compte de l'équipe KTM Ajo Motorsport.

Can Oncu, Red Bull KTM Ajo

Article suivant
C'était 2018 : ce qui vous a marqués cette année

Article précédent

C'était 2018 : ce qui vous a marqués cette année

Article suivant

Locatelli, nouveau coach de la VR46 Riders Academy

Locatelli, nouveau coach de la VR46 Riders Academy
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , Moto3
Pilotes Can Öncü
Auteur Willy Zinck