Espargaró fier des débuts de l'Aprilia 2021, "différente à piloter"

Heureux d'avoir pu offrir une bonne nouvelle à son équipe, Aleix Espargaró entend confirmer les bons débuts de la nouvelle Aprilia RS-GP, qui garde selon lui une marge de progression.

Espargaró fier des débuts de l'Aprilia 2021, "différente à piloter"

Aleix Espargaró n'a pas boudé son plaisir en dominant la journée d'essais qui marquait ce samedi le véritable début de la pré-saison MotoGP. Au guidon de la machine qui, sur le papier, apparait comme la plus modeste du plateau, le pilote espagnol n'a eu de cesse d'animer le haut de la feuille des temps, récupérant à plusieurs reprises la place de leader qu'on tentait de lui chiper, pour finir par un temps de référence de 1'54"687, invaincu par ses adversaires.

"Dans le stand, c'est bien de commencer comme ça, surtout après ce qui s'est passé avec Fausto", a-t-il déclaré au site officiel du MotoGP, rendant hommage à Fausto Gresini sitôt descendu de la RS-GP. "Pendant la présentation de l'équipe, il y a deux jours, personne n'était super heureux, alors j'aimerais dédier cette première journée à Fausto et à tous les membres [de l'équipe] qui ont travaillé avec lui pendant toute sa carrière. J'espère qu'ils seront un petit peu plus contents après cette journée et je suis sûr qu'il sera fier de nous tous au ciel."

Lire aussi :

"Évidemment, je suis très heureux de terminer P1. On doit être heureux et fiers d'être premiers avec le chrono qu'on a fait, parce que ça n'est pas facile", s'est félicité le pilote espagnol en s'entretenant avec les médias dans la soirée. Lui qui ne cache pas sa déception face aux performances obtenues la saison dernière ne peut s'empêcher d'avoir une pensée pour les résultats prometteurs qu'il avait obtenus à pareille époque, en test, qui n'avaient pourtant pas pu se retrouver en course. "Il est vrai que l'année dernière on avait été forts en Malaisie, mais on n'avait jamais fini P1, et au Qatar on était bien mais on avait terminé 13e", a-t-il rappelé. "Ce n'est qu'un test, je pense qu'on doit encore progresser, mais on s'améliore d'année en année, on progresse petit à petit. L'objectif est clair et je pense qu'on s'en rapproche."

"Je pense que c'est plus réel", a-t-il souligné, estimant que son niveau d'aujourd'hui traduit véritablement les progrès accomplis pendant l'hiver. "On a encore quatre jours devant nous pour améliorer cela. Aujourd'hui ce n'était pas qu'un tour, j'ai fait une simulation de 12 tours et je pense que j'ai été rapide là aussi, alors pourquoi ne serait-ce pas réel ? Je suis le premier à vouloir placer la moto au sommet mais on doit avancer pas à pas."

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini

Seule équipe à avoir pu faire rouler ses titulaires cet hiver, Aprilia leur avait déjà fait prendre la piste avec la version 2021 de la RS-GP avant ce rendez-vous. C'est aussi la seule machine du plateau désormais à bénéficier des concessions qui lui permettent de contourner les restrictions imposées par le règlement technique, et si la RS-GP n'a pas en apparence subi de changement aussi radicaux que l'an dernier, son pilote la trouve bien changée.

"La moto ne donne pas l'impression d'être une révolution, mais elle est assez différente à piloter", a expliqué Aleix Espargaró. "On a beaucoup progressé en particulier en ce qui concerne la stabilité, elle est beaucoup plus stable. Ils ont aussi fait un très gros travail sur l'aérodynamique, la moto est complètement différente. À l'accélération, j'ai l'impression qu'on a progressé. La moto a beaucoup plus d'appui, elle est vraiment physique, plus que celle de la saison dernière, mais elle est plus stable, ce qui me permet de mieux accélérer, et c'est plus que bienvenu."

"On le paye un peu en termes de vitesse de pointe, on doit donc encore trouver l'équilibre et comprendre la moto pour voir quels sont ses points forts et ses points faibles, mais elle me plaît beaucoup. On sait qu'on a fait du très bon boulot quand on a l'une des motos les plus lentes [en ligne droite], mais que l'on est P1 avec un temps au tour très, très rapide le premier jour. Donc, maintenant, il nous faut comprendre comment on peut progresser et trouver un bon équilibre."

Lire aussi :

Le déficit de l'Aprilia en termes de V-max a sauté aux yeux samedi, celle d'Espargaró étant apparue 15 km/h plus lente que la Ducati de Jack Miller dans la longue ligne droite de Losail. Une comparaison que le pilote espagnol ne veut pas mettre uniquement sur le compte du moteur, jugeant que l'aéro peut elle aussi fortement peser sur ces paramètres et que son équipe et lui-même doivent tenter de réduire cet écart dans les jours à venir en continuant à perfectionner la machine.

"Je dois dire que j'accélère mieux que jamais, mais on doit clairement améliorer la vitesse de pointe. Elle est très, très basse. Elle est inférieure à notre vitesse de pointe de la saison dernière, et on perd 15 km/h par rapport à la Ducati, donc il y a de la marge de progression sur ce point. Mais l'aérodynamique permet de mieux tourner ou pas, d'accélérer plus ou moins, et d'avoir plus ou moins de vitesse de pointe. Donc maintenant, il nous faut trouver l'équilibre."

"Aujourd'hui, j'ai essayé deux packages aérodynamiques différents et nous devons encore comprendre [lequel utiliser], mais évidemment, j'aimerais avoir une meilleure vitesse de pointe. Le Qatar est une piste très exigeante en termes de vitesse de pointe, parce que la ligne droite est longue et il est clair que je vais un peu souffrir sur ce point pendant ces quelques jours."

partages
commentaires

Voir aussi :

Photos - La pré-saison MotoGP est officiellement lancée !

Article précédent

Photos - La pré-saison MotoGP est officiellement lancée !

Article suivant

Johann Zarco vite dans le coup avec sa nouvelle Ducati

Johann Zarco vite dans le coup avec sa nouvelle Ducati
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test Qatar
Catégorie Samedi
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Aprilia Racing Team
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021