Espargaró : "Je ne pense pas que je vais rester chez Aprilia"

Au lendemain de l'annonce de la fin de sa carrière qui approche, Aleix Espargaró a laissé entendre qu'il ne deviendrait pas pilote essayeur pour Aprilia. En attendant, il s'apprête à laisser une moto très compétitive mais trouverait "injuste" que Jorge Martín doive se rabattre sur cette option, qui n'est pas son premier choix.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team

Au cœur d'une journée très forte en émotions, jeudi, lorsqu'il a annoncé son départ prochain à la retraite, Aleix Espargaró avait tenu à préciser son envie de continuer à piloter une MotoGP à petite dose et son souhait de disputer encore quelques Grands Prix une fois sa carrière de titulaire terminée. S'il refusait d'en dire beaucoup plus sur le moment quant au rôle qu'il pourrait tenir, l'Espagnol a levé le voile vendredi sur un élément de taille : la MotoGP qu'il pourrait être amené à piloter après 2024 ne devrait pas être une Aprilia.

"Je ne veux pas parler de l'avenir. Ce furent huit belles années et je veux finir cela bien, mais je ne pense pas que je vais rester chez Aprilia", a en effet déclaré Espargaró après avoir dominé la première journée d'essais du GP de Catalogne.

Lire aussi :

Interrogé par le site officiel du MotoGP, le team manager Paolo Bonora a également laissé entendre entre les lignes que la retraite du pilote espagnol serait sans doute synonyme de séparation, malgré l'attachement entre eux.

"Avec Aleix, nous avons beaucoup réfléchi à son avenir, nous avons parlé de son possible travail dans notre test team mais il est certain que maintenant, après le discours qu'il a tenu hier, on peut facilement comprendre qu'il aimerait passer beaucoup plus de temps avec sa famille et probablement rester plus proche de sa femme et de ses enfants", a déclaré l'Italien.

"Nous sommes totalement d'accord avec lui et nous devons maintenant être très forts pour envisager l'avenir. Ces sept dernières années, nous avons eu l'habitude de le voir de ce côté du stand et nous le remercions beaucoup pour tout le développement mené, et en particulier pour ses efforts parce qu'il est resté fort même si nous n'étions pas dans la meilleure situation avec la moto et l'équipe. Nous le remercions beaucoup pour cette expérience avec nous."

Aprilia en quête d'un remplaçant

Massimo Rivola, PDG d'Aprilia Racing, a adressé jeudi un émouvant message à son pilote au moment où était annoncé son départ. Et le responsable italien a notamment précisé : "À partir d'aujourd'hui, une nouvelle page s'ouvre pour le marché des transferts et Aprilia Racing ne va certainement pas rester les bras croisés. Avec notre style, nous allons assurer un grand avenir pour cette équipe, que tu as aidé à devenir un vrai top team."

Les prétendants se bousculent pour reprendre l'une des meilleures motos du plateau, et l'un des noms qui circulent est celui de Jorge Martín. Proche de l'actuel leader du championnat, Aleix Espargaró ne cache pas cependant qu'il serait déçu pour son ami de le voir le remplacer, au sens où cela signifierait que le poste dont il rêve lui aurait à nouveau échappé.

"Il est certain que c'est une bonne équipe et une bonne moto, mais ça n'est pas juste", souligne-t-il en évoquant cette éventualité de voir Martín le remplacer chez Aprilia. "Jorge mérite le guidon de ses rêves, à savoir la Ducati d'usine. S'il ne peut pas l'avoir, pour moi ce sera super injuste mais oui, ce serait une très bonne option et ce serait génial de voir Jorge gagner le titre ou gagner des courses avec la moto #41… Ce serait comme si j'avais gagné !"

Jorge mérite le guidon de ses rêves, à savoir la Ducati d'usine. S'il ne peut pas l'avoir, pour moi ce sera super injuste.

Espargaró assure en tout cas qu'il ne s'inquiète pas de ce que son équipe réussira à produire après son départ. "Quand j'ai dit à mon groupe que je ne continuerais pas l'année prochaine, je leur ai dit qu'ils trouveraient un autre pilote, peut-être même plus fort que moi", soulignait-il jeudi.

"Ce dont je suis le plus fier, ce n'est pas des résultats qu'on a obtenus mais de l'atmosphère qui règne dans le stand. C'est incroyable. Je n'ai jamais vu un mécanicien en colère. Si vous regardez comment ils fêtent un tour rapide pour Maverick [Viñales] ou moi, ils vivent ça comme si on était leurs gosses. Je suis très fier de laisser cette atmosphère chez Aprilia. Peu importe qui pilotera la moto #41 l'année prochaine, cette atmosphère va perdurer dans l'équipe. C'est sans aucun doute la meilleure équipe dans le paddock."

Lire aussi :

Le Catalan s'est également dit heureux des marques d'affection qu'il a reçues, alors que beaucoup de pilotes étaient présents à la conférence qu'il a donnée. "C'est ce qu'il y a de mieux. Au final, quand on va se coucher, peu importe que l'on ait gagné trois courses ou 33. Le respect et l'amour des gens avec qui j'ai passé plus de la moitié de ma vie, c'est ce qui est le plus important pour moi. C'est très, très important de voir tous les team managers des équipes dans lesquelles j'ai couru pendant ma carrière, tous les pilotes."

"Ça a été un rêve alors c'est pour ça que quand on m'a demandé ce qui avait été ma plus belle journée en MotoGP, j'ai dit que c'était peut-être celle-là. Parce que c'est comme un instantané de ma carrière, de voir mes adversaires et tous ceux qui m'apprécient. Je suis très heureux."

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team, avec d'autres pilotes

Plusieurs pilotes MotoGP sont venus saluer Aleix Espargaró lorsqu'il a annoncé la fin de sa carrière.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Au lendemain de cette journée émouvante, Espargaró sait au fond de lui qu'il a fait le bon choix. "Hier, ça a été une journée incroyable, une des plus belles de ma vie, et ce matin quand je me suis réveillé, la première chose à laquelle j'ai pensé c'est que j'ai pris la bonne décision. Je me suis réveillé super content, super détendu", a-t-il expliqué avec 24 heures de recul.

"Ce matin, j'étais très relax et je l'étais aussi en pilotant la moto. Je suis content d'avoir pris cette décision", a-t-il ajouté, soulignant son souhait de garder cette sensation jusqu'au bout de la saison. "J'espère ! Ça n'a pas été le meilleur début de saison de ma vie mais j'ai neuf points de plus que l'année dernière, alors imaginez si je pilote en étant à ce point détendu et que je gagne le titre, ça sera génial ! Ce serait un conte de fée pour ma dernière saison."

"Je sais que tout le monde chez Aprilia va beaucoup me manquer et la sensation que j'ai en pilotant la RS-GP va me manquer, alors la seule préoccupation que j'ai c'est de m'amuser et de sourire à chaque tour jusqu'au bout, à Valence."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Quartararo privé de la Q2 à cause d'une fin de séance "chaotique"
Article suivant Johann Zarco "un peu frustré" d'être à ce point distancé

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France