Officiel - Dovizioso rejoint SRT dès ce week-end et jusqu'à fin 2022

C'est désormais officiel : Andrea Dovizioso s'est engagé avec l'équipe SRT Petronas jusqu'à la fin de la saison 2022 et fera son retour dès le GP de Saint-Marin, ce week-end. Yamaha a confirmé qu'il disposera du modèle le plus récent de sa machine en 2022.

Le retour d'Andrea Dovizioso en MotoGP est désormais officiel. Absent depuis le début de la saison alors qu'il observait ce qu'il avait décrit comme une année sabbatique, l'Italien va retrouver la catégorie reine dès le GP de Saint-Marin, au programme cette semaine à Misano, comme cela été pressenti depuis déjà plusieurs semaines et avait été anticipé par la direction même de Yamaha.

Il fera en effet ce retour au guidon de la Yamaha du team Petronas SRT. Il s'agit de la moto basée sur le modèle 2019 et jusque-là confiée à Franco Morbidelli , opéré du genou au début de l'été et attendu dès ce week-end dans l'équipe officielle dont Maverick Viñales est parti avec fracas. Morbidelli a ainsi laissé un vide dans le team Petronas que Dovizioso va combler, la place ayant été occupée par Garrett Gerloff, Cal Crutchlow puis Jake Dixon depuis la blessure du vice-Champion du monde 2020.

S'il peut paraître surprenant de voir Dovizioso accepter de faire son retour à la compétition avec une machine datée, il s'est en fait également engagé pour la saison 2022, avec l'assurance de disposer de la version la plus récente de la M1 et d'un "soutien total" de l'usine Yamaha, comme cela était d'ores et déjà promis à Morbidelli lorsque celui-ci semblait destiné à conserver sa place. Malgré le jeu de dominos engendré par le départ de Viñales, la donne semble donc rester la même.

"J'ai toujours rêvé de rouler pour Yamaha, et c'est pour ça que je n'y ai pas réfléchi à deux fois quand l'opportunité s'est présentée, même si j'ai conscience que le défi sera difficile pour moi", souligne Dovizioso. "J'ai beaucoup de choses à découvrir : une nouvelle moto, une nouvelle équipe, un nouvel environnement de travail. C'est un nouveau défi qui débute à Misano, ma course à domicile. Ça rend les choses encore plus intéressantes. Je suis impatient de monter sur ma M1 !"

Lire aussi :

En conflit avec les dirigeants de Ducati, Dovizioso avait décidé de mettre fin à une relation de huit saisons avec la marque de Borgo Panigale à l'été 2020, se plaçant sur le marché à une date déjà avancée. Sans place intéressante pour 2021, il a alors pris une année sabbatique et disputait depuis des compétitions de motocross. Pendant plusieurs mois, cependant, c'est chez Aprilia que son retour à la compétition semblait se dessiner puisqu'il a participé à plusieurs séances d'essais pour le constructeur de Noale, sans pour autant montrer un véritable intérêt pour retrouver le MotoGP avec cette marque.

C'est finalement le divorce entre Maverick Viñales et Yamaha qui a tout précipité, car sur ce plan aussi, l'Espagnol a joué un rôle de premier plan. S'il a libéré sa place chez Yamaha, il s'est aussi empressé de rejoindre Aprilia, qui cherchait depuis longtemps à s'assurer les services d'un top pilote aux côtés d'Aleix Espargaró. Yamaha a donc approché Dovizioso et la marque se réjouit de pouvoir recruter un pilote de son calibre.

"Nous sommes ravis qu'une star du MotoGP et un talent comme Andrea rejoigne Yamaha", souligne Lin Jarvis, directeur général de Yamaha Motor Racing. "Nous l'accueillons chaleureusement dans le groupe Yamaha en MotoGP, comme membre très important de notre programme. Nous avons été confrontés à des circonstances sans précédent cette année, avec des soucis liés aux pilotes dans les deux équipes de Yamaha. Ces événements étaient imprévus et malheureux mais nous avons été en mesure d'en faire des opportunités."

"Andrea a été absent du MotoGP pour une courte pause, mais nous sommes certains qu'un pilote de son calibre retrouvera vite sa vitesse. Nous sommes vraiment impatients de travailler avec lui comme membre de l'équipe satellite de Yamaha, et nous allons le soutenir par tous les moyens possibles."

L'engagement de Dovizioso pour la saison 2022 est confirmé, mais de plus amples détails doivent encore être apportés quant à l'équipe en elle-même. On sait en effet que Petronas se désengage et que SRT changera d'identité, mais c'est ce jeudi, depuis Misano, que des précisions doivent être données. On attend par ailleurs le nom du coéquipier de Dovizioso pour 2022, plusieurs jeunes pilotes ayant été cités pour remplacer Valentino Rossi, qui mettra un terme à sa carrière après avoir disputé cette fin de saison aux côtés de son compatriote.

Le plateau MotoGP 2022

Équipe Pilotes confirmés
(fin de contrat)
Pilotes pressentis
Repsol Honda Team Marc Márquez (2024)
Pol Espargaró (2022)
 
Ducati Team Jack Miller (2022)
Pecco Bagnaia (2022)
 
Monster Energy Yamaha

Fabio Quartararo (2022)

Franco Morbidelli (2023)

 
Team Suzuki Ecstar Álex Rins (2022)
Joan Mir (2022)
 
Red Bull KTM Factory Racing

Brad Binder (2024)

Miguel Oliveira (2022)

 
Aprilia Racing Team

Aleix Espargaró (2022)

Maverick Viñales (2022)

 

Petronas Yamaha SRT Andrea Dovizioso (2022)

Darryn Binder

Marco Bezzecchi
Jake Dixon

Joe Roberts

Pramac Racing

Johann Zarco (2022)

Jorge Martín (2022)

 
LCR Honda Álex Márquez (2022)
Takaaki Nakagami (2022)
 
 KTM Tech3

Remy Gardner (2022)

Raúl Fernández

 

 

 Aramco Racing Team VR46  

Luca Marini

Marco Bezzecchi

 Gresini Racing Fabio Di Giannantonio (2022)
Enea Bastianini (2022)
 

partages
commentaires

Voir aussi :

Lorenzo pense que l'âge va jouer contre Dovizioso
Article précédent

Lorenzo pense que l'âge va jouer contre Dovizioso

Article suivant

Franco Morbidelli s'engage avec Yamaha jusqu'en 2023

Franco Morbidelli s'engage avec Yamaha jusqu'en 2023
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021