Le Grand Prix du Japon MotoGP annulé à son tour

L'annulation du Grand Prix du Japon MotoGP en 2020, en raison des conséquences de la pandémie de COVID-19, a été annoncée ce lundi matin.

Le Grand Prix du Japon MotoGP annulé à son tour

C'est acté : le Grand Prix du Japon (initialement prévu du 16 au 18 octobre) n'aura pas lieu en 2020. L'épreuve de Motegi est la septième à être annulée cette année : au début de la crise il y a près de trois mois, c'est le premier Grand Prix, celui du Qatar, qui a subi ce sort pour la catégorie MotoGP (les deux autres ont pu courir grâce à un heureux hasard de calendrier) ; puis une salve d'annulations a concerné les manches d'Allemagne, des Pays-Bas et de Finlande qui auraient dû avoir lieu entre mi-juin et mi-juillet. Ces derniers jours, ce sont les manches de Silverstone et de Phillip Island qui ont été supprimées de l'agenda, victimes des difficultés logistiques.

Lire aussi :

C'est à présent le Japon, terre de trois des six constructeurs MotoGP, qui fait donc les frais de la crise engendrée par la pandémie de COVID-19, et ce alors que le championnat organise sa reprise. D'après les indications fournies par Carmelo Ezpeleta, un calendrier devrait être annoncé sous peu, avec une grande majorité d'épreuves devant se tenir en Europe entre juillet et novembre. Il devrait être précisé d'ici au mois de septembre, selon l'évolution de la situation sanitaire au cours des prochains mois, si le championnat pourra être complété par quelques manches extra-européennes, mais alors que les pièces du puzzle se mettent en place, le Japon est d'ores et déjà hors-jeu, de même donc que l'Australie.

Kaoru Tanaka, président de Mobilityland Corporation, la société qui organise l'épreuve, a déclaré : "Mobilityland a préparé le Grand Prix MotoGP du Japon de cette année, mais les situations au Japon et en Europe sont imprévisibles et une extension de l'interdiction de voyager à l'étranger est attendue. À la suite de nos discussions avec la Dorna, instance dirigeante de la série, nous avons convenu que nous n'avions pas d'autre choix que d'annuler le GP du Japon afin de pouvoir terminer la saison. Nous comprenons que c'est une grande déception pour les fans et toutes les parties concernées. Nous vous remercions pour votre compréhension."

Intégré au calendrier du Championnat du monde à partir de 1963, le Grand Prix du Japon n'a accueilli que les plus petites catégories dans les années 1960, avant de faire un retour en force en 1987, cette fois avec les 500cc. Après 12 éditions consécutives à Suzuka, l'épreuve a déménagé une première fois à Motegi en 1999. Quatre autres Grands Prix se sont tenus à Suzuka dans les années qui ont suivi alors que le Twin Ring restait au calendrier mais en tant que Grand Prix du Pacifique. L'accident mortel de Daijiro Kato en 2003 a toutefois sonné le glas de l'épreuve de Suzuka et définitivement implanté le Grand Prix national à Motegi, où il s'est tenu chaque année depuis.

Lire aussi :

Tous les autres Grands Prix figurant au calendrier initial sont pour l'heure reportés, pour la plupart à une date devant encore être précisée. Les seules dates officiellement annoncées sont celles des épreuves que la Dorna tente de mettre en place à Jerez, avec d'abord un Grand Prix d'Espagne le 19 juillet puis un Grand Prix d'Andalousie le 26 juillet. Si un accord a été scellé entre le promoteur du championnat, le circuit de Jerez et la municipalité andalouse, ce projet a ensuite été transmis pour validation à la Fédération internationale de motocyclisme et au gouvernement espagnol. Signe très encourageant, le chef du gouvernement a annoncé le week-end dernier que l'Espagne ouvrirait ses frontières aux touristes étrangers à partir du mois de juillet et que le championnat de football reprendrait pendant la semaine du 8 juin, mais aucune officialisation n'est pour le moment parvenue concernant les Grands Prix MotoGP.

"La famille du MotoGP travaille très dur pour pouvoir redémarrer la saison de course et organiser autant d'événements que possible, et ce de la manière la plus sûre possible", a ajouté Ezpeleta suite à l'annulation de l'épreuve de Motegi. "C'est pourquoi la FIM et la Dorna, en consultation avec l'IRTA et la MSMA, ont décidé que, jusqu'à la mi-novembre, le MotoGP restera en Europe pour y organiser autant d'épreuves que nous le pourrons. Par conséquent, les événements à l'étranger, s'ils sont possibles, devraient être programmés après la mi-novembre – ce qui serait trop tard dans l'année pour que le Grand Prix du Japon puisse avoir lieu."

partages
commentaires
Rossi ne veut pas d'une "tournée d'adieux" en 2021

Article précédent

Rossi ne veut pas d'une "tournée d'adieux" en 2021

Article suivant

Aprilia reprendra ses essais en juin à Misano

Aprilia reprendra ses essais en juin à Misano
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021