Le Grand Prix du Japon MotoGP annulé à son tour

L'annulation du Grand Prix du Japon MotoGP en 2020, en raison des conséquences de la pandémie de COVID-19, a été annoncée ce lundi matin.

Le Grand Prix du Japon MotoGP annulé à son tour
Charger le lecteur audio

C'est acté : le Grand Prix du Japon (initialement prévu du 16 au 18 octobre) n'aura pas lieu en 2020. L'épreuve de Motegi est la septième à être annulée cette année : au début de la crise il y a près de trois mois, c'est le premier Grand Prix, celui du Qatar, qui a subi ce sort pour la catégorie MotoGP (les deux autres ont pu courir grâce à un heureux hasard de calendrier) ; puis une salve d'annulations a concerné les manches d'Allemagne, des Pays-Bas et de Finlande qui auraient dû avoir lieu entre mi-juin et mi-juillet. Ces derniers jours, ce sont les manches de Silverstone et de Phillip Island qui ont été supprimées de l'agenda, victimes des difficultés logistiques.

Lire aussi :

C'est à présent le Japon, terre de trois des six constructeurs MotoGP, qui fait donc les frais de la crise engendrée par la pandémie de COVID-19, et ce alors que le championnat organise sa reprise. D'après les indications fournies par Carmelo Ezpeleta, un calendrier devrait être annoncé sous peu, avec une grande majorité d'épreuves devant se tenir en Europe entre juillet et novembre. Il devrait être précisé d'ici au mois de septembre, selon l'évolution de la situation sanitaire au cours des prochains mois, si le championnat pourra être complété par quelques manches extra-européennes, mais alors que les pièces du puzzle se mettent en place, le Japon est d'ores et déjà hors-jeu, de même donc que l'Australie.

Kaoru Tanaka, président de Mobilityland Corporation, la société qui organise l'épreuve, a déclaré : "Mobilityland a préparé le Grand Prix MotoGP du Japon de cette année, mais les situations au Japon et en Europe sont imprévisibles et une extension de l'interdiction de voyager à l'étranger est attendue. À la suite de nos discussions avec la Dorna, instance dirigeante de la série, nous avons convenu que nous n'avions pas d'autre choix que d'annuler le GP du Japon afin de pouvoir terminer la saison. Nous comprenons que c'est une grande déception pour les fans et toutes les parties concernées. Nous vous remercions pour votre compréhension."

Intégré au calendrier du Championnat du monde à partir de 1963, le Grand Prix du Japon n'a accueilli que les plus petites catégories dans les années 1960, avant de faire un retour en force en 1987, cette fois avec les 500cc. Après 12 éditions consécutives à Suzuka, l'épreuve a déménagé une première fois à Motegi en 1999. Quatre autres Grands Prix se sont tenus à Suzuka dans les années qui ont suivi alors que le Twin Ring restait au calendrier mais en tant que Grand Prix du Pacifique. L'accident mortel de Daijiro Kato en 2003 a toutefois sonné le glas de l'épreuve de Suzuka et définitivement implanté le Grand Prix national à Motegi, où il s'est tenu chaque année depuis.

Lire aussi :

Tous les autres Grands Prix figurant au calendrier initial sont pour l'heure reportés, pour la plupart à une date devant encore être précisée. Les seules dates officiellement annoncées sont celles des épreuves que la Dorna tente de mettre en place à Jerez, avec d'abord un Grand Prix d'Espagne le 19 juillet puis un Grand Prix d'Andalousie le 26 juillet. Si un accord a été scellé entre le promoteur du championnat, le circuit de Jerez et la municipalité andalouse, ce projet a ensuite été transmis pour validation à la Fédération internationale de motocyclisme et au gouvernement espagnol. Signe très encourageant, le chef du gouvernement a annoncé le week-end dernier que l'Espagne ouvrirait ses frontières aux touristes étrangers à partir du mois de juillet et que le championnat de football reprendrait pendant la semaine du 8 juin, mais aucune officialisation n'est pour le moment parvenue concernant les Grands Prix MotoGP.

"La famille du MotoGP travaille très dur pour pouvoir redémarrer la saison de course et organiser autant d'événements que possible, et ce de la manière la plus sûre possible", a ajouté Ezpeleta suite à l'annulation de l'épreuve de Motegi. "C'est pourquoi la FIM et la Dorna, en consultation avec l'IRTA et la MSMA, ont décidé que, jusqu'à la mi-novembre, le MotoGP restera en Europe pour y organiser autant d'épreuves que nous le pourrons. Par conséquent, les événements à l'étranger, s'ils sont possibles, devraient être programmés après la mi-novembre – ce qui serait trop tard dans l'année pour que le Grand Prix du Japon puisse avoir lieu."

partages
commentaires
Rossi ne veut pas d'une "tournée d'adieux" en 2021
Article précédent

Rossi ne veut pas d'une "tournée d'adieux" en 2021

Article suivant

Aprilia reprendra ses essais en juin à Misano

Aprilia reprendra ses essais en juin à Misano
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021