Viñales a mis fin à une traversée du désert de 17 mois

L'Espagnol a remporté la victoire à Phillip Island. Un soulagement pour lui et son équipe, qui n'avaient plus gagné depuis un an et demi.

Viñales a mis fin à une traversée du désert de 17 mois
Podium: le vainqueur Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, deuxième place Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, troisième place Andrea Dovizioso, Ducati Team
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Le vainqueur Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Ramon Forcada, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Le vainqueur Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

Enfin ! Presque un an et demi après son dernier succès en MotoGP, lors du Grand Prix de France 2017, Maverick Viñales est parvenu à remonter sur la première marche du podium.

L'Espagnol met également fin à la période de disette de Yamaha, qui n'avait plus triomphé depuis le mois de juin de l'an dernier et une victoire de Rossi à Assen, soit la plus mauvaise série du constructeur japonais dans la catégorie reine en deux décennies.

Un départ à oublier

Pourtant, les choses étaient bien mal embarquées après quelques virages. Viñales avait fait le travail en qualifications en s'adjugeant la deuxième place sur la grille, mais un départ laborieux l'a relégué dans un premier temps dans le peloton.

Lire aussi :

"Tout d'abord, je ne m'attendais pas à prendre un départ aussi mauvais", admet le numéro 25. "C'était incroyable, lorsque je me suis vu en dixième position, je me suis juste dit : 'mon gars, tu es stupide, qu'est-ce que tu es en train de faire ?'. J'ai juste essayé de rester concentré, nous avions très bien travaillé dans la matinée sur l'électronique, et je sais que si je me sens bien, je peux être rapide."

Le pilote Yamaha est donc remonté tour après tour, et a profité de l'accident impliquant Marc Márquez et Johann Zarco pour sceller sa première place, imprimant un rythme endiablé qui lui a permis d'afficher plusieurs secondes d'avance sur ses poursuivants, qui ferraillaient entre eux pour l'acquisition de la deuxième position.

Attaque à outrance

"En fait, durant tout le week-end j'ai été dans le top 3 et j'ai eu simplement de bonnes sensations", explique celui qui avait signé plus tôt dans le week-end le meilleur temps des EL1. "Je me suis dit 'Ok, maintenant je dois attaquer', je n'ai pas à penser aux pneus, j'ai juste à attaquer, et quand j'ai vu que j'avais une avance de trois secondes, je savais qu'à ce moment je pouvais être un peu plus relax, et essayer d'économiser le pneu. Mais c'était serré car les deux Andrea revenaient très rapidement. La victoire sur cette piste est quelque chose d'incroyable. C'est la meilleure piste pour moi, elle me convient peut-être très bien, et c'est pourquoi je parviens à faire un peu plus."

Grâce à ce succès, Viñales revient à 15 points de son coéquipier Rossi au championnat, mais l'important est ailleurs pour l'Espagnol, alors que les esprits sont déjà tournés vers le prochain exercice du côté de la marque aux trois diapasons.

Lire aussi :

"Honnêtement, la saison a été difficile", reprend-il. "J'avais besoin de cette victoire, Yamaha en avait besoin avant de démarrer l'année prochaine. J'ai dit vendredi que nous avions besoin d'être motivés pour bien débuter l'année. Bien sûr, cette victoire va nous donner un surplus de motivation."

À voir donc si Yamaha parviendra à confirmer cette victoire, dont les prémices remontent au Grand Prix de Thaïlande il y a trois semaines. Si tel était le cas, alors il faudra sans doute compter sur la marque d'Iwata en 2019.

partages
commentaires
Après leur contact à plus de 300 km/h, Márquez n'incrimine pas Zarco

Article précédent

Après leur contact à plus de 300 km/h, Márquez n'incrimine pas Zarco

Article suivant

Fautif, Zarco s'excuse auprès de Márquez : "J'ai commis une erreur"

Fautif, Zarco s'excuse auprès de Márquez : "J'ai commis une erreur"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021